Je suis la femme de ma vie, en plus d’être celle de la tienne

3 février 2016 dans Psychologie 7 Partagés

Nous sommes les brefs passagers d’une vie éphémère qui mérite qu’on la vive avec le plus d’intensité possible.

A quoi bon être esclaves des exigences et des caprices d’autrui ? Presque sans nous en rendre compte, le livre de notre vie se refermera sans que nous ayons réussi à être nous-mêmes.

Il est clair que rejoindre quelqu’un au niveau affectif implique une grande responsabilité.

D’une manière ou d’une autre, beaucoup d’attachement se crée, il y a un besoin de proximité, d’affection, et de réciprocité. Mais tant que cet attachement est sain et permet d’avoir sa vie privée, tout ira bien.

Nous devons tous être maîtres de notre vie, capitaines de notre destin, aussi variable et capricieux qu’il puisse être.
Si nous nous rattachons complètement à la vie de quelqu’un d’autre sans prendre en compte nos besoins, nos envies ou nos désirs, nous n’en sortirons pas entiers.

Toutefois, nous savons que d’une certaine façon, tous ces mots sont faciles à dire mais difficiles à mettre en pratique. Comment ne pas aimer quelqu’un entièrement jusqu’à la toute dernière particule de notre être ?

C’est inévitable. Malgré cela, il ne faut pas oublier que même si l’on aime de tout son cœur, on ne doit jamais perdre son identité, et son estime de soi.

Ne laissez pas votre vie et son contrôle vous échapper, telle la fumée par une fenêtre ouverte…

Quand nous perdons le contrôle de notre vie

Ilustracion-mujer-pájaros-Copy

Que nous le voulions ou pas, aimer, c’est aussi avoir besoin. En effet, nous avons besoin de partager notre vie avec cette personne que nous aimons, nous avons besoin d’un engagement dans une relation, nous avons besoin de stabilité, de projets d’avenir et d’avoir le sentiment d’être à quelqu’un.

Cependant, aimer, c’est avoir besoin de manière saine. Nous cherchons la réciprocité, la croissance, l’affection et l’appréciation. L’amour dont on a besoin et dont on devient dépendant est le plus nocif. Aimez pleinement mais évitez de focaliser votre bonheur sur quelqu’un.
Partager

Cela vous est-il déjà arrivé ? Vous vous êtes déjà sentie si dépendante à quelqu’un au point de vous perdre vous-même et de perdre votre intégrité ? Ces relations sont sans aucun doute les plus destructrices.

Il est également possible que le titre de cet article en ait surpris plus d’une : « je suis la femme de ma vie en plus d’être celle de la tienne. » Pour nous, le message peut et doit s’appliquer aux deux genres, tant aux hommes qu’aux femmes.

Toutefois, ce sont presque toujours les femmes qui ont tendance à tout donner aux autres sans rien attendre en retour.

Ce sont elles qui, en moyenne, souffrent le plus souvent de cette inégalité affective et de pouvoir dans les relations amoureuses.

perfil-femenino-Copy

Voyons maintenant les raisons pour lesquelles cela arrive :

  • Trouver de la satisfaction et se sentir accomplies en donnant tout aux personnes qu’elles aiment. Personne n’est capable d’aimer à moitié, mais très souvent, on donne plus que ce qu’on devrait.
    On repousse ses projets personnels et professionnels, et on priorise les projets de couple, jusqu’à ce que l’on se rende compte de tout ce qu’on a laissé passer.
  • Très souvent, et presque sans s’en rendre compte, on peut tomber dans des relations très inégales.
    Le conjoint développe une manipulation émotionnelle dont la femme n’arrive pas à se sortir au début. L’amour devient souffrance et la souffrance fait chuter l’estime de soi.
  • Sans que l’on s’en rende compte, l’amour dérive très souvent en dépendance de la part des deux membres du couple.
    Cependant, il se peut qu’au-delà de l’amour, l’un des deux cherche à pallier d’autres manques, comme combler un vide, combler des carences affectives, éviter la solitude de toutes les manières possibles, etc.

Il faut vraiment prendre en compte ces aspects-là.

Ma vie, ta vie, deux sentiers qui se croisent et se respectent

parque-enamorados-Copy

Personne n’arrive dans ce monde en sachant tout sur les relations amoureuses. Celui qui n’a jamais commis d’erreur ne s’est jamais donné l’occasion d’apprendre. Et celui qui n’a jamais été déçu ne sait pas vraiment ce dont il a besoin.

La vie est un long sentier rempli de leçons à retenir, et l’amour en est parfois le maître le plus sévère. N’oubliez pas tout ce que vous apprenez, laissez derrière ceux qui vous ont fait du mal et ne les portez pas dans votre cœur. Ils ne le méritent pas et cela ne fera que vous rendre triste.
Partager

Soyez la femme que vous avez toujours voulu être. Il n’est jamais trop tard pour le devenir, et pour monter dans ce train dont vous avez toujours rêvé.

 – Soyez la femme de votre vie et laissez entrer celui qui mérite de faire partie de votre aventure personnelle : celui qui vous enrichit, qui vous apporte lumière et non obscurité, qui vous estime et vous permet de grandir en tant que personne.

Soyez la femme qui s’autorise à rire tous les jours, pleine d’espoir et non d’inquiétudes. Marchez sur votre sentier personnel avec assurance en croisant sur votre passage ce que le destin vous apporte…

A découvrir aussi