5 clés pour surmonter la dépendance émotionnelle

12 octobre 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Les êtres humains sont des « animaux sociaux » et ont indiscutablement besoin des autres. Mais à quel point avons-nous besoin des autres ? Où se trouve la ligne qui distingue la relation saine d’une addiction sentimentale ?

Le contact avec les autres est indispensable pour se développer. Les enfants ont besoin de quelqu’un qui prenne soin d’eux et qui leur apporte de la nourriture, mais également de la chaleur humaine et de l’affection.

Quand nous grandissons, pour avoir une vie bien remplie, nous avons besoin d’un entourage social composé d’une famille, des amis, d’un conjoint, etc.

Cependant, le contact social est une chose, et la façon dont nous vivons les relations sociales en est une autre.

La dépendance émotionnelle

Souvent, dans les relations de couple, la dépendance émotionnelle ou l’addiction rentre en jeu, et la relation devient un obstacle pour le développement et pour la santé mentale des deux personnes.

dependance-emotionnelle-shutterstock_244026853

Si vous n’êtes pas heureux dans votre relation, il est possible que cela soit dû à votre position d’addiction.

Dans cet article, nous allons vous décrire quelques signes qui doivent vous alerter sur la possibilité d’une addiction dans votre couple.

  1. Tout d’abord, si votre relation génère de la souffrance (comme de l’anxiété ou de la tristesse) et que vous vous sentez incapable de changer de direction, il est probable que vous soyez dans une situation de dépendance émotionnelle.

2. Si vous ne développez aucune activité hors de la relation ; que ce soit un loisir, des études, une carrière professionnelle, des amis, etc, il est probable que votre relation soit addictive ou dépendante.

3. Une autre caractéristique de l’addiction au conjoint est l’incapacité à être seul.
Peut-être que vous êtes habitué à tout partager avec votre conjoint, que vous ne savez pas quoi faire quand vous vous retrouvez seul ou que vous êtes envahi par un grande nombre de préoccupations.

4. Vous pensez que vous ne pouvez pas vivre sans cette personne ou que votre vie sans elle n’aurait aucun sens, car c’est votre raison de vivre. Ce sont les idées que l’on a lorsqu’on vit une relation dépendante.

5. La jalousie est un autre indicatif d’une relation addictive, car elle est liée à l’insécurité et au manque de communication.

La dépendance émotionnelle peut être due à différents facteurs. Dans certains cas, elle sera due au fait que nous n’avons pas appris à tolérer la souffrance inhérente à la vie et nous ne sommes donc pas capable d’abandonner un conjoint qui nous fait du mal par peur du changement ou de la solitude.

Le cas extrême de cet exemple est une personne qui est maltraitée par son conjoint.

Dans d’autres cas, à cause de problèmes d’estime de soi, nous sommes dépendants de notre conjoint pour être valorisé positivement par les autres, ou pour que l’on nous donne une sécurité que nous ne nous donnons pas nous-même.

Quelle que soit la raison, l’addiction au conjoint est toujours un problème pour l’individu qui en souffre. Ce dernier doit travailler sur lui-même pour pouvoir établir des relations stables.

Ne laissez pas votre conjoint s’occuper de tout votre être et de votre esprit de telle sorte qu’il n’y ait plus d’espace pour vous. Aimer ce n’est pas disparaître.

(Walter Riso)

Comment peut-on vaincre la dépendance émotionnelle ?

amour-shutterstock_183189812

1. La première chose est d’être sincère avec soi-même et d’essayer de chercher les racines de cette addiction.

Peut-être que vous avez peur de la solitude car vous ne vous y êtes jamais confronté. Réfléchissez-y car c’est le pilier fondamental de votre progression dans le dépassement de la dépendance émotionnelle.

2. Réconciliez-vous avec votre solitude. Trouvez des endroits où vous pouvez être sans votre conjoint et surtout, profitez-en.  Vous pouvez commencer par des cours de yoga, de randonée ou de photographie.

Il y a sûrement quelque chose qui vous attire ou que vous avez toujours voulu faire. L’important est de savoir qu’il existe quelque chose qui ne dépende pas de votre conjoint, mais de vous.  

3. Prenez conscience de vos pensées négatives, notamment la jalousie, et essayez d’être plus fort qu’elles.

Quand vous vous rendez compte que vous tombez dans une spirale de pensées négatives, sortez vous promener, appelez quelqu’un pour discuter, etc.

4. Parlez avec votre conjoint. La communication est un pilier fondamental d’une relation.

Il s’agit de partager votre expérience avec l’autre pour qu’il sache ce que vous êtes en train de vivre et les changements que vous souhaitez mener. Il pourra ainsi vous soutenir et mieux vous comprendre.

5. Considérez le fait de chercher une aide professionnelle si vous n’êtes pas capable d’entreprendre tous ces changements seul.

La vie est un chemin d’apprentissages et quand nous laissons les peurs et les anxiétés derrière nous, nous profitons des relations, d’une manière beaucoup plus saine.

Croyez-vous que vous êtes ou que vous avez été accro à votre conjoint ? Dans ce cas, comment avez-vous fait pour dépasser le problème ou que pensez-vous faire pour le surmonter ?

A découvrir aussi