Stimulation cognitive : quelques exercices clés

24 juin 2019
Réaliser des exercices de stimulation cognitive, cela vous tente ? Si la réponse est oui, alors cet article est fait pour vous !

Les informations de ces dernières années concernant notre cerveau sont à la fois nombreuses et précieuses. Aujourd’hui, nous souhaitons vous présenter quelques exercices de stimulation cognitive.

Nous savons que le cerveau est plastique, que nous pouvons varier sa structure en faisant travailler différentes aptitudes, et que nous possédons une réserve cognitive qui joue un rôle très important face à la menace des maladies neurodégénératives.

Avant de passer aux exercices, il convient de distinguer les concepts suivants : stimulation cognitive, réhabilitation cognitive et entraînement cognitif.

  • Réhabilitation cognitive. Le concept de réhabilitation cognitive comprend toutes les activités destinées à restaurer les fonctions cognitives endommagées. Les causes de ce dommage sont variées : traumatisme, détérioration cognitive légère, dépression
  • Stimulation cognitive. La stimulation cognitive correspond au processus par lequel nous menons certaines activités en vue de retarder la détérioration cognitive
  • Entraînement cognitif. Enfin, l’entraînement cognitif comprend l’ensemble des activités dont le but est d’optimiser ou de maintenir le rendement cognitif. Il s’agit d’une bonne méthode pour prévenir une future détérioration cognitive et améliorer la réserve cognitive

Ces trois façons de faire travailler les fonctions cognitives font partie d’un type d’intervention non pharmacologique. Il a été démontré que le recours à ces stratégies permet au patient d’obtenir des bénéfices qui se traduisent par une amélioration de ses capacités ou bien par une plus lente détérioration de ces dernières.

Selon Jara (2007), l’adulte âgé avec une certaine détérioration peut tirer profit de ces interventions non pharmacologiques qui impliquent le recours à ces stratégies. Elles ne peuvent que favoriser une meilleure qualité de vie.

Stimulation cognitive : les caractéristiques

la stimulation cognitive chez un homme âgé

La stimulation cognitive possède de nombreux avantages, comme le souligne Sara Villalba Agustín et Raul Espert (2014).

  • La stimulation cognitive ne produit aucun effet secondaire ni d’interactions pharmacologiques
  • De plus, elle facilite le contact personnel avec le thérapeute et avec d’autres individus, ce qui influe positivement sur le comportement du patient tout en lui permettant d’améliorer ses capacités
  • Par ailleurs, la stimulation cognitive aide à entraîner certaines compétences instaurées. Les exercice de stimulation cognitive montrent au patient comment il peut mieux utiliser les ressources qu’il possède
  • Enfin, il est important de mentionner que la stimulation cognitive est un traitement qui peut s’avérer plus économique que d’autres. Il s’agit là d’un point non négligeable

Stimulation cognitive : quelques exercices clés

la stimulation cognitive chez une femme âgée

Le catalogue des exercices est large et varié. Il comprend des exercices classiques des manuels d’activité qui nous aident à améliorer l’attention, la mémoire et le calcul jusqu’à des entraînements cérébraux ou braintraining à travers les nouvelles technologies d’information et de communication.

Les exercices clés pour la stimulation cognitive centrés sur la mémoire

  • Images et photographies. Avec ces éléments, nous pouvons faire travailler la mémoire à court terme. Dans un premier temps, il faut observer l’image avec attention. Puis, dans un second temps (au bout de quelques minutes), il faut tenter de se souvenir de chaque détail de l’image
  • Jeu de cartes. Un autre jeu traditionnel qui peut nous aider à faire travailler notre mémoire consiste à former des paires de cartes après les avoir mélangées
  • Mots. Il est également possible de faire travailler la mémoire en tentant de se remémorer des mots lus par une autre personne. Il existe de nombreuses listes déjà faites, mais si elles ne vous plaisent pas, vous pouvez vous-même élaborer une liste

Les exercices clés pour entraîner sa capacité d’attention

  • Pour développer sa capacité d’attention à la maison, la lecture est un bonne option. Vous pouvez lire un texte ou écouter un texte lu par une autre personne à voix haute. Une fois le texte lu ou écouté, répondez à des questions et détaillez quelques informations concrètes. C’est là un excellent exercice pour entraîner sa capacité d’attention
  • Tel que nous l’avons fait pour la mémoire, il est possible d’avoir recours aux images pour faire travailler sa capacité d’attention. Cette fois-ci, concentrez-vous sur des détails plus concrets, le but étant d’entraîner votre attention

Les exercices clés pour mieux calculer

Il est possible d’entraîner cette capacité de différentes manières :

  • L’une de ces manières consiste à ordonner une liste de nombres du plus grand au petit et inversement
  • Il est également possible d’entraîner cette capacité au moyen du calcul mental. Il est préférable de commencer par des opérations simples, puis d’augmenter progressivement le niveau
  • Enfin, comme nous devons le faire dans certains jeux, vous pouvez entraîner cette capacité en soustrayant un chiffre concret à un nombre élevé préalablement défini. Par exemple, commencez par le nombre 27 et soustrayez de trois en trois

Les exercices clés pour entraîner sa capacité d’orientation

Ici, il est important d’entraîner cette capacité dans les trois sphères : temps, espace et cercle social.

Pour améliorer notre capacité d’orientation, capacité qui représente une source d’inquiétude lorsqu’un individu commence à montrer des signes de détérioration cognitive, nous pouvons avoir recours aux questions suivantes de façon quotidienne :

  • jour de la semaine, mois et année
  • saison de l’année
  • moment de la journée et activités que nous devons réaliser le reste de la journée ou au cours de la semaine
  • date de naissance et âge
  • lieu dans lequel nous nous trouvons (ville, village, rue…)
  • nom de la personne et de notre compagnon

Il existe une multitude d’exercices de stimulation cognitive clés applicables dans la vie de tous les jours. Plus les différents exercices seront intégrés dans notre vie quotidienne, plus le travail réalisé sera efficace.

Nous pouvons, par exemple, créer de listes de noms de rois dont nous devons nous souvenir, mais il est toujours préférable d’entraîner ses capacités cognitives avec des éléments de sa vie quotidienne, comme une liste de courses.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que les professionnels sont là pour nous aider. Nous pouvons lire des livres, des articles et faire des expériences, mais ce sont les professionnels qui nous apportent l’aide la plus précieuse.

Un professionnel peut nous orienter sur le travail à réaliser, fixer des objectifs, choisir les outils ou instruments qui s’adaptent le mieux à notre cas et nous motiver. Les résultats de ce type d’intervention apparaissent à moyen et long termes.

 

  • Madrigal, L. M. J. (2007). La estimulación cognitiva en personas adultas mayores. Revista cúpula, 4-14.
  • Tortajada, R. E., & Villalba, S. (2014). Estimulación cognitiva: una revisión neuropsicológica. Therapeía: estudios y propuestas en ciencias de la salud, (6), 73-94.
  • Valls-Predet, C., Molinuevo, J L. y Rami, L. (2010). Diagnóstico precoz de la enfermedad de Alzheimer: fase prodrómica y preclínica. Revista Neurol 51, 471-80.