Le spirituel va au-delà du psychologique

22, mai 2017 dans Psychologie 679 Partagés

Il n’est pas facile de définir le spirituel. C’est un mot très utilisé dans la religion, où on le définit comme ce secteur de la vie où se trouve Dieu. Mais la religion n’est pas la seule dimension qui parle du spirituel. D’un point de vue philosophique, ce mot peut avoir d’autres significations. Nous allons justement nous concentrer sur ces autres sens.

En dehors de la religion, nous avons tendance à penser que le spirituel est la même chose que le psychologique. De ce point de vue, ce qui compose cette spiritualité serait toutes les pensées, les sentiments et les émotions qui nous habitent. Mais ce n’est pas tout à fait vrai : le spirituel va au-delà du psychologique.

« La spiritualité a besoin d’être cosmique, de nous permettre de vivre avec vénération le mystère de l’existence, avec gratitude le don de la vie et avec humilité dans le lieu que l’être humain occupe dans la nature. »

-Leonardo Boff-

Les philosophies et les pratiques qui définissent le spirituel comme un tout qui donne un sens de transcendance à la vie sont très nombreuses. Dans cette perspective, le spirituel a un lien avec la pratique de la vertu, dans le but d’atteindre un état de liberté ou de libération ou, en tout cas, de plus grande évolution.

Être spirituel en dehors de la religion

Il n’est pas nécessaire de croire en Dieu pour être spirituel. Il y a des personnes qui ne se contentent pas uniquement d’être de bonnes personnes ou de bons citoyens, mais qui veulent aller au-delà. Elles souhaitent que leur vie devienne le reflet des grandes vertus humaines ou des grands propos de l’humanité.

Le spirituel implique donc le monde du psychologique mais va au-delà. C’est ce que l’on pourrait appeler la sphère de l’éthique. Attention, pas la sphère morale, mais étique. La spiritualité ne cherche pas à réaliser des ordres sociaux ou moraux, mais à conduire des valeurs à leur expression maximale.

Nombre des personnes qui entretiennent la spiritualité dans leur vie parlent d’un « pouvoir supérieur », mais ne la comprennent pas forcément comme un être spécifique. Ce pouvoir supérieur est la nature même, la liberté, la compréhension, l’humanité et une infinité de concepts.

L’importance de la spiritualité

La spiritualité va au-delà d’une recherche du bien-être psychologique. Il ne s’agit pas d’une méthode, ou d’un chemin pour dépasser la dépression, l’anxiété et tous ces problèmes qui font souffrir beaucoup de gens de nos jours. Cependant, l’un des résultats de la spiritualité est un état psychologique plus équilibré.

Le spirituel a un rôle important dans, par exemple, la désintoxication des personnes dépendantes. Quiconque vit prisonnier-ère de ce type de problèmes a tendance à souffrir d’un processus de décadence dans ses valeurs, dans son éthique. Ces personnes peuvent arriver à un point où elles ne sont pas capables d’autre chose que de se procurer de la drogue. C’est pour cela qu’une bonne partie de leur rééducation consiste à redonner de la valeur aux grandes vertus humaines.

La spiritualité a un énorme pouvoir : elle donne de la force pour atteindre des réussites ou des objectifs. Elle est beaucoup plus que la force de volonté. Elle se base plutôt sur la conviction et sur le désir de dépasser des stades et d’atteindre une plus grande transcendance.

Beaucoup des grands hommes et femmes de l’histoire ont trouvé dans le spirituel la force pour réaliser de véritables prouesses. L’adhésion à certains principes est si forte, qu’ils sont capables de vaincre de grands obstacles pour atteindre des objectifs qu’ils considèrent transcendantaux.

Le spirituel dans la vie quotidienne

Pour établir une connexion authentique avec les valeurs dans lesquelles vous croyez vraiment, vous ne devez pas vous inscrire à des cours de yoga, ni demander un rendez-vous avec le Dalaï Lama. Votre objectif ne doit pas non plus être de changer l’humanité ou de devenir un modèle de bonté. La seule chose que vous devez faire, au début, c’est écouter votre voix intérieure.
Il s’agit, finalement, de favoriser un réveil à la conscience de vous-même et de votre place dans le monde. Au-delà du fait d’être père ou mère, vous êtes l’éducateur d’un nouvel être. En plus d’être un-e travailleur-se, vous êtes un fragment dans l’évolution d’une communauté, d’un pays, d’une planète. Et au-delà de votre condition de citoyen, vous faites partie d’une histoire dans laquelle les conséquences de demain sont le fruit de vos actions d’aujourd’hui.

Être spirituel-le est une manière de voir, mais elle se traduit dans une manière d’être. Ouvrir les yeux pour vous voir et voir le monde qui vous entoure est quelque chose qui vous donne une force inusitée. On n’y parvient pas du jour au lendemain, mais c’est le fruit de longues réflexions et de profondes confrontations avec soi-même. C’est aussi, sans aucun doute, le chemin le plus sûr pour donner un véritable sens profond à votre passage sur Terre.

Lisez aussi : 9 maladies de transmission spirituelle

A découvrir aussi