Quand la solitude me définit…

22 février 2016 dans Psychologie 904 Partagés

Parfois, nous choisissons d’être seul mais d’autres fois, nous n’avons pas le choix. Nombreuses sont les personnes qui ont peur de la solitude, et qui ressentent cette sensation de vide.

La solitude n’est pas quelque chose de négatif à partir du moment où elle ne nous fait pas de mal et que nous arrivons à en profiter pour mieux nous connaître.

Mais que passe-t-il quand la solitude devient quasiment l’identité d’une personne ? Je choisis la solitude et ça me rend heureux. Est-ce possible ? 

“Et parfois, j’appuie ma tête sur l’épaule de la lune et je lui parle de cette amoureuse inopportune qui s’appelle solitude”
-Joaquín Sabina-

Nous avons souvent besoin de la compagnie des autres. Avoir des relations, sortir de chez soi, rencontrer d’autres personnes sont des caractéristiques qui nous définissent. Si nous ne le faisons pas, nous pouvons souvent tomber dans l’angoisse et la dépression.

Aujourd’hui, vous allez découvrir ces personnes qui choisissent la solitude, qui sont heureuses en étant seules et qui n’en ont pas peur du tout. Faites-vous partie de ces personnes ?

Je choisis d’être seul

Il existe deux type de solitude très différents. La première solitude consiste à s’isoler des autres personnes, et la deuxième consiste à se sentir seul. Nous choisissons la première mais pas la deuxième.

Ici, nous ne parlons pas de la solitude négative qui nous fait du mal, et qui nous fait ressentir que quelque chose nous manque.

Cette solitude dont nous parlons est la solitude qui nous comble, la solitude positive qui ne fait pas mal car elle est totalement bienvenue et acceptée. C’est un choix.

Femme-se-douchant

Quand je choisis d’être seul, je ne me sens pas seul. Je vis dans une réalité positive et constructive, dans laquelle on peut réfléchir, mieux se connaître, et profiter de ce que l’on désire.

Les personnes qui savent vivre pleinement seules ont tendance à être plus créatives et lisent davantage. Pourquoi cela arrive-t-il ? La lecture et la créativité sont des activités qui demandent de la concentration et du calme.

“Voyager peut être la plus rentable des introspections”
-Lawrence Durrell-

Ce que l’on appelle introspection, c’est quand une personne est capable de vivre une solitude saine, quand elle est capable de se regarder en face et de savoir parfaitement qui elle regarde.

L’introspection nous aide à mieux nous connaître et cela est excellent pour la santé.

Le fait de nous connaître nous aide dans nos relations, et nous permet de savoir comment réagir face à des situations déterminées. En apprendre plus sur nous-mêmes est toujours positif.

La solitude comme quelque chose de positif

Selon plusieurs études, les personnes solitaires ont tendance à souffrir d’anxiété, de phobie sociale, de dépression, de peur et de sentiments négatifs qui les envahissent en permanence.

Dans une étude qui a été publiée dans le Journal of Cognitive Neuroscience, on affirme que la solitude est un problème émotionnel qui affecte une grande partie de la population et qui provoque de sérieux problèmes de santé.

Femme-seule-avec-une-mouchoir-dans-un-champ

Tout cela montre que la solitude se réfère souvent à quelque chose de négatif. C’est une conception dont nous devons nous défaire, car toutes les solitudes ne sont pas négatives puisque beaucoup d’entre elles sont choisies. 

Savez-vous quels traits positifs possèdent les personnes qui choisissent la solitude ?

  • Elles ont une grande intuition. 
  • Elles n’ont pas peur d’être seules, et n’ont donc pas de problèmes de dépendance.
  • Elles sont très créatives.
  • Elles se connaissent très bien.
  • Ce sont de grandes observatrices. 
  • Elles ont de bons amis, mais qui se comptent souvent sur les doigts d’une main.

Malgré ce que l’on peut penser, les personnes solitaires ont des amis mais pas énormément. Elles donnent une grande valeur au mot « amitié » et savent que tout le monde ne peut pas recevoir cette étiquette.

Ce sont aussi des personnes très aventurières qui aiment découvrir de nouveaux endroits. Il y a peu de choses qui les surprennent puisqu’elles ont tendance à tout voir avec une loupe.

Oublions l’idée que la solitude est quelque chose de mal. A partir du moment où c’est vous qui la choisissez et que vous vous sentez bien avec, allez-y ! Faites confiance à votre intention, à votre créativité et à votre capacité d’observation.

Ce n’est pas la solitude qui me choisit, c’est moi qui choisit la solitude.
Partager

Vous êtes une personne solitaire ? Peut-être que vous vous êtes déjà senti comme un « animal bizarre » dans les yeux des autres mais vous ne savez peut-être pas que beaucoup de gens sont comme vous et profitent de leur solitude. Ne vous sentez jamais mal parce que vous profitez de votre solitude.

A découvrir aussi