Je préfère une solitude digne qu’une relation incomplète

10 janvier 2016 dans Psychologie 38 Partagés

Nous vivons la solitude au quotidien, mais parfois la solitude n’est plus seulement nécessaire, elle est guérisseuse.

Etre seul signifie pouvoir penser à soi-même, à ce que nous désirons, à ce à quoi nous rêvons et surtout, à comment nous nous sentons.

Etre seul ne signifie pas être triste, mais cela signifie profiter de l’instant présent, de ses journées, de ses années, pour nous détendre et pour nous exprimer.

La solitude nous rend plus digne et nous éloigne de relations qui sont incomplètes et qui nous font du mal.

“La solitude ne me fragilise pas, elle me renforce, elle me remplit de quelque chose qui me nourrit, elle me parle la nuit, elle me raconte des histoires, des histoires véritables, des histoires vraies ».
-Chavela Vargas-

Etre heureux avec soi-même

Nous ne pouvons pas dépendre du bonheur d’une autre personne, d’un conjoint. Si vous n’êtes pas heureux, vous ne le serez pas en couple.

S’aimer soi-même est fondamental pour que l’autre personne nous aime. Comment pouvez-vous prétendre aimer quelqu’un si vous ne vous aimez pas vous-même ?

La solitude est associée au développement spirituel. De fait, des personnages comme le Christ, Bouddha ou Mahomet ont eu des révélations cruciales lors de grands moments de solitude.

Elle est aussi liée à la créativité puisque des écrivains, des philosophes et des scientifiques la considèrent comme un élément fondamental pour l’émergence de nouvelles idées.

liberte-femme

Aujourd’hui, les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram permettent d’être continuellement connectés à d’autres personnes et il semblerait que l’on recherche de plus en plus à être connecté avec l’autre, sans se tourner vers soi-même.

Pourtant, l’amour pour soi-même, le fait de penser à soi est un acte d’égoïsme nécessaire dans de nombreux cas.

Il existe une idée très enracinée selon laquelle beaucoup de choses doivent se faire à plusieurs mais que se passe-t-il si vous allez seul au cinéma, si vous allez seul au restaurant, si vous restez tranquille chez vous un samedi soir ou si vous allez seul à une exposition ?

La seule chose qui arrivera, c’est que vous profiterez de ce moment, tout simplement.

Avec les années, la solitude est la meilleure des compagnies

Nous sommes des animaux sociaux, mais avec le passage des années, le besoin d’être avec les autres diminue.

Avec l’âge, nous connaissons de mieux en mieux nos intérêts et nous nous concentrons sur eux, sans ressentir le besoin de tester d’autres choses qui ne nous plaisent pas.

Nous atteignons tout simplement un équilibre duquel nous profitons, tout comme de notre solitude et du temps partagé avec les autres.

La solitude peut devenir une compagnie avec laquelle passer une grande partie de notre temps.

Elle peut être l’opportunité de développer nos projets personnels ou professionnels, de se consacrer à notre bien-être physique et mental.

Nous ne parlons pas ici d’une solitude triste, mais d’une solitude nécessaire et recherchée, qui permet de se réconcilier avec son esprit et son côté spirituel.

“La solitude est la chance de tous les excellents esprits”.
-Arthur Shopenhauer-

Dire adieu à une relation incomplète

Souvent, nous lions la solitude au fait de ne pas avoir de conjoint, mais même lorsque nous avons un conjoint et que nous nous sentons bien, il est bon de réfléchir à la manière de vivre cette relation.

homme-profitant-de-sa-solitude

C’est une grande dose de réalisme cru mais elle est essentielle pour voir ce que nous ne voulons pas voir.

Fuyez dès que possible une relation dans laquelle vous vous sentez mal et qui ne vous convient pas.

Dites adieu à ce qui vous fait du mal. Il est difficile de partir mais cela ne tue pas. Pendant un moment, vous ne penserez qu’aux bons moments que vous avez partagés avec cette personne mais vous ne devez pas oublier la réalité.

Laissez le temps caresser les blessures, ne vous précipitez pas pour chercher quelqu’un d’autre, profitez de vous-même.

Il existe toujours une période de deuil après une rupture de couple, qui dure souvent entre six mois et un an.

Si vous avez besoin de pleurer, pleurez. Si vous avez besoin de vous promener sous la pluie, faites-le. Si vous avez besoin d’oublier, dites « stop » à chaque souvenir qui vous ramène au passé.

Maintenant, vous êtes libre, avec tout ce que cela signifie. Décidez, profitez, faites, marchez, courez, rêvez, embrassez, faites des câlins, regardez, exprimez-vous !

Laissez la solitude vous envelopper de son manteau épais, laissez vos pensées aller, libres comme l’air, et vos sentiments affleurer sur votre peau.

“J’ai décidé de faire ce que j’aime car c’est bon pour la santé”.
-Voltaire-
A découvrir aussi