16 phrases de la merveilleuse Frida Kahlo

5, juin 2015 dans Curiosités 2764 Partagés

Frida Kahlo était une femme intense, courageuse et splendide qui nous a laissé un grand héritage, non seulement avec ses peintures mais également avec ses mots, ses leçons de vie et son engagement.

Elle a révolutionné le monde avec son attitude de battante face à la vie, elle a rompu avec les règles conventionnelles du siècle passé non seulement au Mexique mais dans le monde entier.

Aujourd’hui encore, si elle était vivante, elle serait révolutionnaire et briserait les schémas préétablis. À son époque, les critiques et artistes ont essayé d’enfermer Frida Kahlo dans le surréalisme, mais elle ne s’est jamais laissée faire, car comme elle l’affirmait, elle ne peignait pas des rêves mais sa propre réalité.

Marquée par les coups que lui a porté la vie et par son amour sans limite pour Diego Rivera, son existence a été semée d’infortunes qui ne l’ont pourtant jamais faites flancher. Frida a été une femme de défi, orgueilleuse, passionnée et à la capacité sans limite d’aimer.

Elle nous a laissé avec ces phrases, des valeurs qui vont bien au-delà des frontières.

1. « Des pieds, pourquoi en voudrais-je, si j’ai des ailes pour voler ».

2. « Enmurer la souffrance c’est prendre le risque qu’elle te dévore de l’intérieur ».

3. « Douleur, plaisir et mort ne sont rien de plus que le processus de la vie. La lutte révolutionnaire, dans ce processus, est une porte ouverte à l’intelligence ».

4. « Docteur, si vous me laissez boire cette tequila, je vous promets de ne rien boire à mon enterrement ».

5. « A la fin de la journée, nous pouvons supporter beaucoup plus de choses que nous ne pensions pouvoir le faire ».

6. « La vie insiste pour être mon amie et mon objectif mon ennemi ».

7. « Il n’y a rien de plus beau qu’un rire ».

8. « Ce qui ne me tue, me nourrit ».

9. « Ils me disent surréaliste, mais je ne le suis pas. Je n’ai jamais peint de rêves mais ma propre réalité ».

10. « Rien n’est absolu. Tout change, tout bouge, tout tourne, tout vole et disparaît ».

11. « La beauté et la laideur sont un miroir car les autres finissent toujours par voir notre intérieur ».

12. « J’ai essayé de noyer mes peines, mais elles ont appris à nager les bougres, et maintenant je suis atterrée par cette sensation, décente et agréable ».

13. « Il y en a qui naissent avec une étoile et d’autres comme des étoiles tombées par terre, écrasées, pleines de coups, et bien que vous ne vouliez peut-être pas le croire, je fais partie de celles qui sont bien tombées par terre ».

14. « J’avais l’habitude de penser que j’étais la personne la plus bizarre au monde, et puis je me suis dit, il y a beaucoup de personnes comme cela dans le monde, il doit bien y avoir quelqu’un comme moi, qui se sent étrange et meurtrie comme moi. Je me l’imagine et j’imagine qu’elle aussi doit être en train de penser à moi.  Si tu existes et que tu me lis,  saches que si j’existe et que je suis aussi étrange que toi ».

15. « Je voudrais te donner tout ce que tu n’as jamais eu, et même ainsi tu ne saurais jamais à quel point il est merveilleux de t’aimer. »

16. « Est-ce que les verbes peuvent s’inventer? Je veux t’en dire un : je te ciel, et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans limites ».

« Je sens que depuis notre origine nous avons été ensemble, que nous sommes faits de la même matière, des mêmes ondes, que nous portons en nous le même sens.
Ton être, entier, ton génie et ton humilité prodigieuses sont incomparables et enrichissent ma vie. Au sein de ton monde extraordinaire, ce que je t’offre moi, c’est seulement une vérité de plus, que tu reçois et caressera toujours au plus profond de toi.
Merci de la receoir, merci d’exister, car hier tu m’as laissé toucher ta lumière la plus intime et tu as dit avec ta voix et tes yeux ce que j’avais espéré toute ma vie ».

A découvrir aussi