Si votre conjoint vous fait du mal, alors ce n’est pas la relation qu’il vous faut

8 mars 2016 dans Emotions 1388 Partagés

Nous devons remonter à notre plus tendre enfance pour commencer à rassembler tous les messages que l’on a accumulés dans notre mémoire, et qui nous ont mené à dénaturer le concept de l’amour.

Quand ils étaient enfants, qu’ils rentraient chez eux après l’école et qu’ils racontaient à leurs parents qu’un garçon/une fille les avait embêtés, nombreux sont ceux à qui on a répondu « N’y fais pas attention, c’est parce que tu lui plais ».

De même à l’adolescence, lorsqu’on nous ignorait complètement, nos ami.e.s nous disaient « s’il/si elle se comporte de cette façon et qu’il/elle fait son intéressant.e c’est parce que tu lui plais ».

Il existe encore bien d’autres phrases et d’autres situations desquelles nous avons pu extraire des messages absolutistes extrêmement nocifs par rapport à l’amour : « S’il/elle t’aime, il/elle te fera souffrir« , « il/elle est indifférent.e à toi car il/elle veut attirer ton attention » ou « il/elle est jaloux.se car tu comptes pour lui/elle et qu’il/elle ne supporte pas de te voir avec un.e autre ».

Comment se détacher de toutes ces idées toxiques sur l’amour ? Car l’amour, clairement, ce n’est pas ça.

Si votre conjoint vous fait du mal, alors ce n’est pas la relation qu’il vous faut.

Cette personne n’est pas faite pour vous, car elle ne vous permet pas d’évoluer ; tout ce qu’elle sait faire, c’est vous opprimer.

Mujer-triste-recogiendo-burbujas

Démonter les mythes de l’amour romantique

Si aujourd’hui, de nombreux comportements puisent leurs origines dans le patriarcat, alors les idées que l’on se fait sur l’amour ne pourraient pas être plus éloignées de la réalité.

Penser que l’amour implique passion, luxure, jalousie, souffrance, violence et mal-être, ce n’est pas seulement mauvais pour les femmes ; les hommes aussi doivent assumer ce rôle de « surhommes » pour que finalement le temps mette en lumière leur vraie sensibilité, et ainsi une manière différente d’appréhender les relations.

Pour la plupart d’entre nous, si les deux sexes s’éloignent des clichés rattachés à leurs genres respectifs, il ne sera pas possible d’instaurer une relation passionnelle et idéale, et de vivre cette fameuse « grande histoire d’amour » que chacun d’entre nous attend.

Or, ce genre d’amour, ce n’est pas absolument pas celui qui lie les couples qui fonctionnent.

Le psychologue Robert Sternberg fut le premier a étudier les différents types d’amour qui existent, et jalousie, violence, contrôle de l’autre ou isolement des autres ne font pas partie des définitions de ces différents types d’amour.

Les messages que l’on a assimilés, et la souffrance qu’ils nous ont causée

Dans certains cas, il n’est pas toujours facile de trouver l’origine sociale nourrissant l’idée qui cause de la souffrance.

En amour, cette origine est facile à localiser, si tant est qui vous ayez le courage d’adopter une attitude critique.

Certains messages délivrés par des films ou des chansons sont subliminaux.

En apparence, les films semblent intéressants, mais en fait, le type de relation qu’ils présentent n’est pas du tout naturel, et les histoires sont remplies de clichés pseudo-romantiques qui ne font rien d’autre qu’alimenter encore plus l’idée erronée du couple que certains se sont forgés depuis leur enfance.

Une femme ne doit en aucun cas être sauvée par un homme, tout comme l’homme n’est pas non plus obligé de sauver quoi ou qui que ce soit.

Hommes comme femmes, nous devons tous essayer d’être autosuffisants émotionnellement et d’être avec l’autre parce qu’il nous compète et qu’il apporte une plus grande plénitude à notre vie.

Les idées reçues sur l’amour ne sont pas seulement diffusées par le cinéma, la télévision ou la musique.

Elles sont dans toutes les sphères humaines, c’est pourquoi lorsque la violence et la maltraitance apparaissent, il est très difficile d’établir une prévention à tous les niveaux. Pourtant, il n’y a que de cette façon que l’on pourra initier le changement.

Il n’y a pas longtemps, un livre intitulé Marie-toi et sois soumise a été publié. Ce n’est pas un titre ironique visant à attirer l’attention du lecteur, mais bien un livre dont le titre indique clairement comment « apprendre » aux femmes à être de bonnes épouses.

Les aspects qui semblent indiquer que la relation que vous entretenez n’est pas pour vous

Il existe de nombreux indicateurs qui peuvent vous montrer que vous vivez une relation abusive, erronée, qui vous annule en tant que personne et qui vous fait continuellement ressentir des émotions toxiques :

Il/elle vous ignore

La personne que vous avez à vos côtes ne s’inquiète pas de savoir si vous allez bien ou mal. Elle ignore tout simplement tout ce qui ne concerne que vous.

Ce qui l’intéresse, en revanche, c’est ce que vous pouvez lui donner, et le bénéfice qu’elle peut tirer de la relation.

Vous ne prenez pas part à ses décisions

Il/elle ne fait ne partage des projets avec vous uniquement si vous vous adaptez à ses plans : votre avis ne compte pas.

Il/elle ne cherche qu’à se satisfaire lui/elle-même ; vous n’êtes qu’un complément, vous ne participez pas à la prise de décisions.

Mujer-con-el-pelo-azul

Il/elle vous isole des autres

Il/elle est contrarié.e quand vous passez du temps avec vos ami.e.s : cette personne est égoïste à cause du manque d’estime d’elle-même dont elle souffre.

Les crises de jalousie ne sont pas un signe de l’amour qu’il/elle vous porte, mais de la peur de tout qui l’habite, car son manque d’assurance le/la fait ne pas se sentir à la hauteur, et croire qu’à tout moment, vous pouvez le/la tromper avec un/une autre.

C’est son égo blessé qu’il/elle craint le plus, bien plus que le fait qu’il/elle puisse vous perdre.

Il/elle ridiculise et boycotte vos désirs

Il/elle ne respecte pas vos désirs : il/elle boycotte continuellement ce que vous voulez faire dans la vie, et ridiculise vos aspirations, soient-elles professionnelles, personnelles, ou liées à vos études.

Il/elle adopte continuellement une attitude hautaine et ironique au sujet des choses que vous entreprenez.

Ses phrases préférées sont « Je ne sais même pas pourquoi tu essaies », « C’est absurde de te lancer là-dedans maintenant, tu n’as plus l’âge pour ça », « Mais avec ça, tu vas gagner plus d’argent ou pas ? » ou « Si tu fais ça, c’est la première étape vers la rupture ».

Trouvez une histoire d’amour qui vous convienne, qui ne vous blesse pas

Dans la vie, mieux vaut être seul.e que mal accompagné.e. Mieux vaut être seul.e que rentrer chez soi en priant pour qu’il/elle ne soit pas là ou qu’il/elle dorme afin de ne pas avoir à supporter une autre série de questions impertinentes.

La solitude est merveilleuse si vous savez en profiter, et ce sera toujours mieux que d’être avec une personne qui vous opprime, qui vous dévalorise et qui vous contrôle afin de toujours en tirer un bénéfice personnel.

Prenez les rênes de votre vie, et la prochaine fois, laissez de côté les contes de fées et les crapauds qui deviennent des princes au profit d’une vraie histoire, au sein de laquelle les deux membres du couple s’adonnent à l’amour, à la compréhension qui rend l’amour bien plus intéressant et durable que celui que l’on nous présente dans les films.

A découvrir aussi