Si tu me coupes les ailes, j’utiliserai un balai, mais je vais voler

· 17 novembre 2018
Dans la vie, nous avons tous besoin de prendre notre envol et d'atteindre nos rêves pour être épanouis.

Si tu sens que tu dois donner des ailes à ta vie et que les personnes de ton entourage te freinent, n’aies qu’une seule chose en tête : je vais voler.

Il y a des situations dans lesquelles, les personnes sentent qu’elles souhaitent développer d’autres talents ou dédier leur temps à des activités différentes. Ainsi, lorsqu’elles disent « je vais voler » ou « j’ai besoin de changement », elles peuvent avoir à faire face aux résistances des personnes qui les entourent, en plus de leurs propres résistances.

Cela peut venir du partenaire même si dans la plupart des cas, l’origine de cette résistance se trouve dans l’environnement familial. Tout processus de développement personnel ou de changement est systématiquement associé à certaines difficultés. Celle que nous évoquons aujourd’hui est l’une des plus communes.

La vie n’est pas statique. Les choses changent, les personnes évoluent et elles n’évoluent pas toujours ensemble, au même rythme, ou dans la même direction. Pour cela, il est important de comprendre que les personnes proches ne soutiennent pas toujours les variations que nous pouvons introduire dans nos vies en cherchant à favoriser notre développement personnel. Cela peut d’ailleurs être une partie des obstacles à surmonter. 

je vais suivre mon propre chemin et je vais voler

Pourquoi cela se produit-il ?

Premièrement, il faut avoir à l’esprit le fait que tout processus de changement ou de développement personnel n’affecte pas uniquement celui qui le réalise, sauf s’il vit seul ou de manière isolée. Nous sommes toujours une partie du monde de quelqu’un et bien souvent, une partie très significative.

Lorsque nous changeons, lorsque nous disons « je vais voler », nous pouvons également avoir une influence sur la vie de ceux qui nous entourent. Ces personnes peuvent penser qu’elles devront avoir recours à certains ajustements dans leurs propres vies, des ajustements qui peuvent avoir un coût qu’elles sont réticentes à payer.

Un processus de changement fait toujours un peu peur, surtout lorsqu’il est très profond. Mais lorsqu’il est nécessaire, les envies d’améliorations surmontent cette période d’inconfort associée à la sortie de notre zone de confort.

Il est donc important d’anticiper les ressentis d’une période vis-à-vis des mesures que nous prenons et qui ne lui sont pas favorables. Ainsi, tout le processus d’amélioration et de développement personnel réalise une sélection naturelle des relations entretenues avec les autres. 

Ce sont des moments au cours desquels la motivation des uns et des autres à être à vos côtés se fait plus évidente. Cependant, vous devez faire attention aux interprétations, ce ne sont rien de plus que des suppositions personnelles élaborés à partir d’information partielle.

Les situations pouvant provoquer ce « je vais voler » sont diverses. Il en est de même pour les résistances auxquelles nous pouvons être confrontés.  Cela part du simple fait d’aller plus tôt à la salle de sport et de déranger la personne qui doit l’ouvrir car elle était habituée à arriver cinq minutes plus tard, en passant par notre propre partenaire car nous nous sommes inscrits à un cours et maintenant que nous arrivons plus tard à la maison, c’est à lui/elle de préparer le dîner.

Le processus de changement

Le changement est un processus complexe au sein duquel on doit faire face à des obstacles personnels. Certains éléments entrent en jeu lorsque quelqu’un décide de changer un aspect de sa vie. La connaissance de soi en est une partie importante. On analyse les qualités de quelqu’un mais également ses faiblesses. Ce sont des moments de réflexion personnelle.

Les processus de changement et de développement personnel apparaissent généralement en situations de crises plus ou moins graves. Ces périodes poussent les personnes à vouloir trouver un meilleur objectif dans la vie. Un « je vais voler » est bien souvent une rencontre avec les croyances personnelles limitantes. Elles obligent la personne réalisant le changement à faire face à beaucoup de ses peurs. Cela poussent les proches dans une situation d’incertitude. Ils ne savent pas à quel point ils seront ce changement les affectera.

je vais donner vie au changement et je vais voler

Face à un « je vais voler », j’ai mes propres peurs

Dans ces cas, nous pouvons également devoir faire face aux projections des peurs de nos proches. Le partenaire peut craindre le fait qu’en arrivant plus tard à la maison, quelque chose puisse nous arriver. Nous parlons alors d’une peur qui est nous est liée.

C’est ce qui peut se passer lorsqu’un enfant annonce à ses parents qu’il veut changer d’études. D’autre part, ils pensent de manière erronée qu’ils ne peuvent personnellement pas changer de carrière. Ils pensent donc que les autres ne le peuvent pas non plus. 

Si vous vous traversez une période comme celle-ci, où vous imaginez un changement dans votre vie, si vous pensez que vous pouvez améliorer un aspect de vous-même ou de votre vie, concentrez-vous dessus. Les personnes qui vous sont proches pourront vous soutenir ou ne pas le faire. C’est l’un des obstacles à tout objectif du type de « je vais voler ». Si ces personnes sont appelées à faire partie de votre nouvelle vie, elles seront toujours à vos côtés, sinon, elles feront partie du changement.