Sexe et technologie : influences et particularités

· 7 février 2019
Les progrès technologiques de notre temps ont une claire influence sur la sexualité et notre rapport à cette dernière.

Sexe et technologie peuvent se convertir en un binôme exceptionnel s’il est bien compris, ou en cauchemar si le lien créé n’est pas respecté.

Sexe et technologie sont deux termes qui maintiennent une relation de plus en plus étroite. Pendant des milliers d’années, la sexualité humaine n’a pas été affectée par les progrès technologiques. Cependant, ces derniers temps, la technologie a commencé à trouver un rôle dans ce domaine.

Bien entendu, ceci est possible grâce à l’existence de la technologie mais également grâce à la transformation de la manière de comprendre et de vivre la sexualité. Dans cet article, nous approfondirons un peu plus ce thème.

Sexe et technologie : influences

Les progrès technologiques ont offert de nouveaux espaces aux êtres humains. Cette avancée a favorisé l’apparition de nouvelles formes de socialisation dans tous les domaines, dont le domaine affectif et relationnel.

La sexualité est une facette si importante de la vie d’un être humain que chaque élément la conditionnant est systématiquement quelque chose d’important. En ce qui concerne la technologie, les applications mobiles, internet et les réseaux sociaux sont certainement les éléments qui ont eu le plus d’influence.

sexe et technologie

Aujourd’hui, nous avons quasiment tous un « téléphone ombre ». Cependant, nous n’appelons pas plus qu’avant. Au contraire, nous avons généralement recours à d’autres formes de communication plus distantes. En fait, l’évolution se produit à une telle vitesse qu’il est difficile d’étudier et de tirer des conclusions sur la relations que nous entretenons avec la technologie.

Cela ne fait aucun doute, au niveau personnel et social, la technologie a une influence très importante. Bien que cela semble parfois imperceptible, il est important d’être conscient de la relation entre technologie et sexe, plus particulièrement si nous faisons référence à des comportements inadaptés ou pathologiques.

Internet et sexe

Internet est infini. Il en est de même pour la quantité de pages et de références au contenu sexuel. Le réseau est un lieu privilégié, aussi bien pour se divertir que pour s’informer. Cependant, il n’est adéquat dans tous les cas.

D’autre part, dans la classe sociale la plus jeune (incluant les adolescents et les mineurs), le fait de partager du contenu sexuel personnel est une pratique qui s’est fortement développée. En effet, cette pratique a des attributs qui la rendent très attirante. L’aspect visuel revêt une grande importance (dans un monde composé de personnes chaque fois plus visuelles), et envoyer une photo ou une vidéo ne prend pas beaucoup de temps.

Contenu pour adultes

Nous pouvons trouver du matériel sexuel sous différentes formes. Il n’est pas nécessaire de chercher très loin. D’autre part, les statistiques nous disent que nous parlons en fait d’un genre qui a un public large et composé de catégories d’âge variées.

D’autre part, ce contenu est loin d’être inoffensif. Nous savons aujourd’hui que le contenu partagé et consommé conditionne en grande partie les attentes sexuelles des personnes qui en font usage. D’une certaine manière, notre cerveau semble ne pas traiter l’information qu’il perçoit comme étant de la fiction.

Sexting

L’une des pratiques les plus dangereuses unissant le sexe et la technologie est le sexting. Elle est surtout utilisée entre jeunes et adolescents et elle consiste à envoyer des photos et des vidéos (prises sous formes de selfies avec un téléphone portable) incluant du contenu sexuel explicite.

Cela peut être une pratique introduisant de la séduction dans la vie sexuelle adulte. Cependant chez les jeunes, elle s’est convertie en un jeu érotique risqué. En plus d’augmenter le désir, certains enregistrements finissent leur chemin entre des mains non désirées. Cela peut avoir des conséquences dramatiques avec la diffusion de contenus non permis et inadéquats.

Malheureusement, dans la perversion de cette pratique, nous trouvons le grooming. Le groomer est un individu qui cherche à blesser un mineur en ayant recours aux réseaux sociaux et à la technologie afin de rentrer en contact avec des personnes généralement beaucoup plus jeunes. Il déguise son apparence dans le but d’obtenir du matériel sexuel explicite de la part de ses victimes.

« Il est terriblement évident que notre technologie a dépassé notre humanité. »

-Albert Einstein-

sexting

Sexe et technologie, une relation polémique

Après les observations présentées, nous pouvons affirmer que le sexe et la technologie forment un binôme polémique. La technologie nous ouvre tout un champ de possibilités. La contrepartie est que nombreuses d’entre elles, loin de nous être bénéfiques, peuvent nous faire du mal. Il faut donc bien choisir les personnes que nous aimons et celles que nous n’aimons pas. C’est notre droit, et cela a un impact non négligeable sur notre estime personnelle et notre empathie.

D’autre part, la technologie a révolutionné le lien affectif existant entre les individus. Des applications telles que Tinder, donnant lieu à des relations ou pseudo-relations au sein desquelles les étapes sont grillées très rapidement, sont une preuve réelle de la conception de l’amour pervers. L’amour n’est alors plus qu’un produit de consommation.

La technologie a également développé ce que l’on connaît sous le nom de dispositifs haptiques (associés au toucher). Ce sont en fait des appareils qui permettent de stimuler la sensation du toucher ou d’avoir l’impression d’être touché par l’autre. Tout ce sexe virtuel qui est considéré initialement comme un avantage ne permet pas à la communication intime de s’améliorer. En fait, cela génère bien souvent des conflits, un manque de confiance et des jugements sévères.

En fin de compte, nous pourrions dire qu’il ne s’agit pas de la technologie en soi, mais de la manière que nous avons de l’appliquer. La technologie appliquée au sexe n’est pas mauvaise en soi. L’usage ou l’abus que nous pouvons en faire déterminera ses conséquences sur chaque personne ou chaque couple.