Sentiments: quels sont-ils, types et exemples

Parler de nos sentiments avec précision peut être compliqué, en raison de leur subjectivité. C'est pourquoi nous souhaitons, avec le présent article, mettre un peu de lumière à notre sémantique la plus émotionnelle.
Sentiments: quels sont-ils, types et exemples

Dernière mise à jour : 30 janvier, 2022

Les sentiments sont une partie essentielle de notre expérience que nous devons comprendre, car ils influencent nos décisions et la perception de notre existence. Ils nous permettent de reconnaître ce qui se passe émotionnellement en nous. De plus, c’est l’un des canaux dont dispose notre corps pour communiquer ce que nous expérimentons du monde, à la fois interne et externe.

Imaginez que vous êtes à votre premier rendez-vous avec la personne que vous aimez. Vous vous préparez pour cet après-midi depuis des jours et vous voilà enfin à ses côtés. La nuit est parfaite. La conversation est agréable et vous ne voulez pas qu’elle se termine. Vous êtes heureux, votre cœur veut sortir de votre poitrine. Vous vous sentez nager sur une mer de sensations agréables que vous ne voulez plus quitter.

Imaginez aussi cette autre situation. Vous venez d’apprendre qu’une personne que vous aimez vient de mourir dans un accident. Vous ressentez un vide dans votre poitrine et vous percevez le monde comme irréel. « Cela ne peut être vrai », pensez-vous. Soudain, la tristesse s’installe dans votre vie et vous vous retrouvez plongé non plus dans une mer agréable, mais dans un sombre océan de douleur.

J’espère que vous pourrez vivre plus de situations comme la première et moins comme la dernière. Mais la réalité est que ces manières de ressentir font partie du répertoire de notre passage dans ce monde. Pouvoir ressentir ce qui nous arrive est une caractéristique essentielle de l’être humain. Maintenant, quel est exactement ce ressentir ?

Si vous revenez aux deux expériences précédentes, vous vous rendrez compte qu’elles sont très différentes, voire opposées. Cependant, malgré leurs divergences, elles ont quelque chose en commun : toutes deux se manifestent dans notre corps. Elles ont un reflet biologique. Il s’agit là d’une évidence, mais c’est la clé de tout.

Sentiments

Que sont les sentiments ?

Damasio (2011) définit les sentiments comme la « perception d’un certain état du corps avec la perception d’une certaine façon de penser et de pensées à certains sujets » (p. 100).

La prise de conscience que notre corps est d’une certaine manière est la clé de tous les sentiments. Le contenu essentiel de tout sentiment est la représentation particulière du corps. Son substrat est l’ensemble de modèles neuronaux qui cartographient l’état corporel à partir duquel une image mentale de l’état corporel peut émerger (Damasio, 2011).

Les sentiments sont étroitement liés à une perception, une idée, une représentation, avec la capacité d’être conscient de ce qui nous arrive dans le corps. En ce sens, les sentiments ne sont pas nécessairement le produit d’une émotion. Il s’agit d’un processus plus vaste qui découle de n’importe quel ensemble de réactions homéostatiques. Ils couvrent tout ce qui se rapporte au corps.

Sentiments et émotions

Nous tendons à assimiler les sentiments aux émotions, mais ce ne sont pas exactement les mêmes. Quelle est la différence?

Les émotions sont une réponse multidimensionnelle à court terme qui implique une série de conditions de déclenchement, de processus d’évaluation, de changements physiologiques, d’expériences subjectives, dont le but est de s’adapter à un environnement en constante évolution (Fernández-Abascal, et al., 2010).

D’autre part, les sentiments sont la conscience ou la perception corporelle de l’émotion. Bien qu’il s’agisse d’un processus plus large qui englobe tout ce qui se réfère au corps. Cependant, au niveau affectif, il s’agit de la perception des changements corporels induits par les émotions.

De plus, les émotions sont de courte durée et sont souvent intenses et automatiques, tandis que les sentiments sont de plus longue durée, ont tendance à être moins intenses et nous avons tendance à avoir un contrôle plus conscient sur eux.

Un exemple de ce qui précède est le ressentiment. L’une des émotions sous-jacentes à ce sentiment est la colère. Lorsque cette émotion s’étend dans le temps, réduit son intensité et est médiatisée par un processus beaucoup plus réflexif, elle devient un sentiment de ressentiment.

Fonctions des sentiments

Les sentiments et les émotions sont fondamentaux dans les relations sociales et dans la prise de décisions que requiert la vie sociale. Ils sont donc importants pour le raisonnement.

Les émotions positives ou négatives et leurs sentiments respectifs sont directement impliqués dans nos expériences sociales (Otero, 2006). Outre ce qui précède, pourquoi avons-nous besoin de sentiments ? Ne suffit-il pas de répondre de manière adaptative à un niveau automatique (émotion)? Pourquoi ajouter de la conscience dans ce processus (sentiment) ?

Damasio (1996) affirme qu’en étant conscient de nos émotions, nous atteignons un niveau de protection plus élevé. Connaître notre émotion nous permet de penser au-delà et de prédire la probabilité que ce qui nous excite (objet d’émotion) soit présent dans un contexte donné, afin qu’il puisse être évité ou anticipé, au lieu de devoir réagir d’urgence à son apparition.

Ce même auteur affirme qu’un autre avantage de ressentir nos émotions est que nous pouvons généraliser nos connaissances et décider d’agir en conséquence. Être conscient des émotions nous aide à rendre nos réponses plus flexibles en fonction de l’histoire des interactions avec l’environnement.

Types de sentiments

Fondamentalement, il existe deux types de sentiments : les sentiments d’émotions et les sentiments de fond (Damasio, 1996). Les sentiments d’émotions sont tous ceux qui sont associés à la prise de conscience d’un état émotionnel particulier. Leur manifestation dépend de la réaction émotionnelle.

Parmi ces types de sentiments, nous pouvons trouver certains qui sont positifs et d’autres négatifs. Par positif, nous entendons ces sentiments où prédominent les sensations agréables, plaisants et de bien-être. Par exemple:

  • Amour : c’est l’affection qui nous incline vers une personne, un animal ou un objet auquel nous souhaitons du bien.
  • Espoir : c’est la confiance pour réaliser ce que nous attendions ou désirions.
  • Satisfaction : c’est l’émotion qui se dégage lorsque l’on a exaucé un vœu.
  • Joie : c’est l’émotion intense provoquée par un événement que nous aimons beaucoup. Elle est étroitement associé au plaisir.
  • L’enthousiasme : c’est l’exaltation de notre état d’esprit à la suite d’un événement.

Par négatif, nous entendons ces sentiments où prédominent les sensations désagréables ou peu plaisantes. Par exemple:

  • Tristesse : émotion qui survient face à un événement défavorable ou à la perte de quelque chose ou de quelqu’un d’important.
  • Colère : réaction émotionnelle que nous avons lorsqu’il y a un résultat négatif pour nos intérêts.
  • L’anxiété : c’est l’agitation, la nervosité ou l’excitation que nous ressentons dans une situation que nous concevons comme dangereuse.
  • Honte : émotion associée à la perception d’une perte de dignité à la suite d’une erreur ou de l’aveu d’un point de vulnérabilité.
  • Déception : émotion qui survient lorsque la réalité ne répond pas à nos attentes.
Sentiments

D’autre part, les sentiments sous-jacents sont ceux qui ne proviennent pas d’états émotionnels. Par exemple, appétit, proprioception (capacité à ressentir la position relative des parties du corps), intéroception (sensations qui proviennent des organes internes du corps). C’est l’image que nous avons de notre état corporel lorsqu’il n’est pas fortement influencé par les émotions.

Après la présentation précédente, certaines des conclusions auxquelles nous pouvons parvenir sont les suivantes :

  • Toutes les émotions génèrent des sentiments, tant que nous sommes conscients et percevons nos réactions émotionnelles.
  • Bien que les sentiments puissent être liés aux émotions, ils ne se limitent pas à celles-ci et peuvent également apparaître en leur absence.
  • Les sentiments sont un processus de perception des états du corps en l’absence ou en présence d’émotions, et ils peuvent être plus généraux et durables que ces dernières.

Cela pourrait vous intéresser …

This might interest you...
Les sentiments sont la motivation de l’esprit, selon Antonio Damasio
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les sentiments sont la motivation de l’esprit, selon Antonio Damasio

Antonio Damasio est un prestigieux neuroscientifique d'origine portugaise qui a consacré une partie de sa vie à l'étude des bases neurologiques de ...



  • Damasio, A. R. (1996). El error de Descartes. Ediciones Destino.
  • Damasio, A. (2011). En busca de Spinoza: neurobiología de la emoción y los sentimientos. Ediciones Destino.
  • Fernández-Abascal, E. G., Rodríguez, B. G., Sánchez, M. P. J., Díaz, M. D. M., & Sánchez, F. J. D. (2010). Psicología de la emoción. Editorial Universitaria Ramón Areces.
  • Otero, M. R. (2006). Emociones, sentimientos y razonamientos en Didáctica de las Ciencias. Revista electrónica de investigación en educación en ciencias1(1), 24-53. https://www.redalyc.org/pdf/2733/273320433004.pdf