Selon la science, les personnalités psychopathes obtiennent plus de succès professionnel

Selon le psychologue Robert Hare, 1 personne sur 100 répond aux critères de la psychopathie. Mais attention, beaucoup de ces hommes et femmes peuvent être nos supérieurs hiérarchiques.
Selon la science, les personnalités psychopathes obtiennent plus de succès professionnel

Dernière mise à jour : 12 février, 2022

Manipulateurs, architectes du mensonge, experts en séduction, amoureux du risque et artisans du narcissisme… Nous connaissons tous quelqu’un avec ce profil et il est fort probable que nous le rencontrions quotidiennement dans nos métiers. Apparemment, ce n’est pas un hasard. En fait, la science nous dit que les personnalités psychopathes obtiennent plus de succès professionnel.

Robert Hare est probablement l’une des figures les plus importantes de l’étude de la personnalité psychopathique. On lui doit des livres comme La sagesse des psychopathes ou l’échelle PCL-R pour évaluer ce facteur. Ce docteur en psychologie et professeur émérite de l’Université de la Colombie-Britannique souligne qu’une personne sur 100 répond aux critères de la psychopathie.

Mais il y a plus. Des études montrent également qu’il est courant de retrouver ce profil dans les plus hautes fonctions des organisations. C’est un phénomène qui a été apprécié depuis les années 1980. Peu importe qu’on souligne aujourd’hui la nécessité de développer des leaderships plus empathiques et compétents en intelligence émotionnelle.

“La société ne peut pas se défendre des psychopathes, ce sont eux qui font les règles.”

-Robert Hare-

Collaborateurs sur lesquels les personnalités psychopathes réussissent mieux professionnellement

Pourquoi les personnalités psychopathes obtiennent-elles plus de réussite professionnelle ?

Outre la compétitivité, s’il y a quelque chose qui définit le monde des organisations et des affaires, c’est son incertitude. Cela a longtemps conduit à supposer que certaines caractéristiques de leadership sont les plus appropriées dans de tels contextes. Par exemple, il est entendu qu’avoir un leader qui prend des risques, qui est froid, persuasif et contrôlant apporte de plus grands bénéfices à une entreprise.

L’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan mené une recherche dans laquelle elle inventa le terme “psychopathie corporative”. Ce concept nous aide à mettre en évidence et à essayer de comprendre pourquoi les personnalités psychopathes réussissent mieux professionnellement.

Il fut constaté que ce profil s’épanouit en portant atteinte au comportement éthique des affaires au cours des dernières décennies. La question est de savoir pourquoi cela se produit. Pourquoi parviennent-ils à occuper des postes de commandement et de leadership dans les environnements de travail ?

Nous l’analysons.

Ils ont des “qualités” psychopathes qui leur permettent de gravir des positions

À première vue, un profil psychopathe peut être plus efficace dans les processus de sélection pour des postes élevés. Nous le soulignions, il existe aujourd’hui encore une idée complètement fausse de ce qu’est un bon leader. Le fait que ces profils nuisibles persistent encore dans de nombreuses organisations en est un exemple.

Ce sont généralement les qualités supposées qui peuvent les conduire vers une plus grande réussite professionnelle :

  • Ce sont des gens très compétitifs et intrépides.
  • Ils restent calmes dans les situations de pression.
  • Ce sont des managers qui privilégient la raison à l’émotion.
  • Leur manque d’empathie leur permet de prendre des décisions rapides, en privilégiant toujours les besoins de l’entreprise par rapport à ceux du capital humain.
  • Leur orientation est toujours instrumentale : ils ne cherchent qu’à obtenir des bénéfices.
  • Ils n’hésitent pas à prendre des risques.
  • Ils utilisent tous les moyens pour atteindre un objectif (même s’il est contraire à l’éthique)
  • Ce sont de grands architectes du mensonge et de la manipulation.
  • Ils sont souvent considérés de l’extérieur comme des stars de l’organisation. Ils sont charismatiques et savent gagner la confiance des gens par le mensonge.
  • Ce sont de bons communicateurs et avec de grands dons de théâtralité.
  • Ils savent contrôler les équipes de travail, mais ce contrôle repose sur l’autoritarisme.

L’une des raisons pour lesquelles les personnalités psychopathes réussissent mieux sur le plan professionnel est leur soif insatiable de pouvoir.

Ils n’arrêtent jamais de rivaliser. Ainsi, alors que d’autres personnes peuvent peser d’autres facteurs (comme les membres de la famille) lorsqu’elles optent ou non pour une promotion, le profil psychopathique ne sert qu’à cette fin.

Les personnes ayant des traits psychopathiques sont de grands caméléons sociaux. Ils n’hésitent pas à ajuster leur personnalité en fonction de la personne avec laquelle ils interagissent. Cela leur permet d’utiliser la manipulation pour en tirer profit.

Homme en colère symbolisant que les personnalités psychopathes obtiennent plus de succès professionnel

Le leader psychopathe : problèmes éthiques et échecs commerciaux

Il est vrai que les personnalités psychopathes réussissent mieux professionnellement, mais il y a des nuances dont il faut tenir compte. Ce manque d’empathie, cette intrépidité et cette froideur de mentalité qui les poussent à prendre des risques ont un coût indéniable pour l’organisation. La psychopathie en entreprise affecte directement le climat émotionnel et social de l’entreprise, au point de mettre en péril sa stabilité.

Un mauvais chef est comme un mauvais capitaine de navire : il est plus susceptible de finir à la dérive ou de faire naufrage. Par conséquent, nous devons reformuler complètement les caractéristiques d’un bon leadership. Le profil psychopathe ne convient à aucun scénario de travail et professionnel.

Les causes qui l’expliquent sont les suivantes :

Les personnalités psychopathes obtiennent plus de réussite professionnelle, mais peuvent conduire à l’échec d’une entreprise

On sait que les profils psychopathiques se manifestent différemment entre les sexes : les hommes présentent un « schéma antisocial » et les femmes un profil plus « histrionique ». Les deux ont un impact sérieux sur le reste des travailleurs :

  • Ils ont tendance à appliquer des comportements harcelants, intimidants et menaçants.
  • Ils appliquent un traitement inégal au personnel.
  • Le climat émotionnel généré par ce leadership augmente le stress et l’anxiété des employés. La productivité est réduite.
  • Ils montrent une sérieuse difficulté à former des équipes.
  • Ils peuvent être hostiles et agressifs.
  • Le leader psychopathe finit par perdre la confiance de ses employés et collègues.
  • Ils peuvent prendre des décisions à haut risque et contraires à l’éthique. Cela a de graves conséquences pour l’entreprise elle-même.

Finalement. Il est vrai que les psychopathes d’entreprise gravitent dans de nombreuses organisations, notamment les plus prestigieuses. Cependant, à long terme, leur personnalité et leur comportement sont plus contre-productifs que bénéfiques.

Il est temps de se tourner vers d’autres types de leaders, des hommes et des femmes plus empathiques, intuitifs et démocrates : habiles en intelligence émotionnelle.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les leaders hypersensibles : à quoi ressemblent-ils ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les leaders hypersensibles : à quoi ressemblent-ils ?

Les leaders hypersensibles sont des personnalités capables d'éveiller le potentiel de leur équipe, qui ont aussi des valeurs élevées.



    • Eisenbarth, H. (Interview) Do people with psychopathic tendencies achieve more career success? Therapytips.org, December 7, 2021.
    • Eisenbarth, H., Hart, C. M., Zubielevitch, E., Keilor, T., Wilson, M., Bulbulia, J., … & Sedikides, C. (2022). Aspects of psychopathic personality relate to lower subjective and objective professional success. Personality and Individual Differences, 186, 111340.
    • Lasko, E., & Chester, D. (2020, April 24). What Makes a ‘Successful’ Psychopath? Longitudinal Trajectories of Offenders’ Antisocial Behavior and Impulse Control as a Function of Psychopathy. https://doi.org/10.31234/osf.io/rjg3q
    • Irtelli, Floriana & Vincenti, Enrico. (2017). Successful Psychopaths: A Contemporary Phenomenon. 10.5772/intechopen.70731.