Selon la science, la chance existe vraiment

· 25 février 2019
Et vous, que pensez-vous de la chance ?

Des amulettes, des pierres d’énergie, des trèfles à quatre feuilles, toucher du bois, croiser les doigts… Toutes ces choses attirent-elles la chance ? Et le numéro 13, le fait de passer sous une échelle ou de voir un chat noir nous plongent-ils dans une aura de malchance ? La réponse est non. Mais attention ! La science semble avoir découvert un moyen d’attirer la chance.

Richard Wiseman, professeur à l’Université d’Hertfordshire au Royaume-Uni, a réalisé une étude en partant de la question suivante : comment se fait-il que certaines personnes soient à l’endroit adéquat, au meilleur moment qui soit, pour recevoir des choses positives alors que d’autres semblent avoir reçu le don de l’inopportunité ?

Grâce à ses recherches, Wiseman en est arrivé à la conclusion suivante : une bonne partie de la chance ou de l’absence de cette dernière est liée à l’attitude. Selon ses propres termes, « la majorité des gens (inopportuns) ne sont tout simplement pas ouverts à ce qui les entoure ».

« Tout le monde pense qu’avoir du talent est une question de chance ; personne ne se dit que la chance peut être question de talent. »

-Jacinto Benavente-

Les clés de la chance

Selon Wiseman, il existe quatre clés pour attirer la chance (et, attention, nous voulons bien faire la distinction entre la chance et le hasard : le hasard, par exemple, serait de gagner à la loterie. Notre seule marge de manœuvre est d’acheter un ticket). La chance est un concept beaucoup plus large, qui dépend beaucoup plus de nous.

femme qui croise les doigts pour avoir de la chance

Maximisez vos opportunités

C’est logique, non ? Si nous restons enfermés chez nous, combien de choses palpitantes et combien d’opportunités de changement connaîtrons-nous ? Pas beaucoup, n’est-ce pas ?

Richard affirme que « les gens chanceux agissent en tirant parti des opportunités qu’ils rencontrent dans leur vie; ils essayent, partent de presque rien avec une infinité de projets et basent leur apprentissage sur l’interaction, contrairement aux gens malchanceux qui souffrent de paralysie par analyse ».

Selon Wiseman, certains types de personnalités ont plus de chance car ils ont tendance à créer des environnements qui maximisent leurs opportunités. Par exemple, les personnes extroverties passent plus de temps avec les autres. Par conséquent, dans une société où la majorité des postes sont offerts par des « connaissances », elles auront plus de chance d’obtenir un bon travail.

En revanche, les personnes anxieuses auront moins de probabilités de se rendre compte de ce qui se produit ou se présente autour d’elles. Les opportunités doivent être beaucoup plus visibles pour qu’elles y fassent attention. Cette expérience scientifique nous montre que si nous résistons à la nouveauté, nous n’aurons pas beaucoup d’opportunités de changer notre destin. La chance joue quand l’incertitude est présente.

« Chaque jour est un nouveau jour. Mieux vaut avoir de la chance. Mais je préfère être exact. Après, quand la chance viendra, je serai prêt. »

-Ernest Hemingway-

2. Ecoutez votre intuition

Les gens chanceux agissent selon leur intuition dans de nombreux domaines de leur vie.

Presque 90% des personnes chanceuses disent faire confiance à leur intuition lorsqu’il s’agit de relations personnelles, et 80% ont affirmé que cette dernière joue un rôle vital dans leur carrière et leurs décisions financières.

Or, il n’y a rien de magique dans l’intuition. Des recherches ont démontré à diverses reprises qu’elle est souvent valide. Par ailleurs, pratiquer la méditation et répéter un mot ou une phrase dans le but de nettoyer notre esprit d’autres pensées stimulerait l’intuition à moyen terme.

« L’intuition semble être, en réalité, une expérience dans un domaine, un schéma que le corps et le cerveau ont déjà détecté mais que vous n’avez pas vu de façon consciente. Les gens malchanceux ne suivent généralement pas leur intuition; ils ne savent pas d’où elle vient et cela leur fait ressentir de l’anxiété », nous dit Wiseman.

« La chance n’est rien d’autre que la faculté de tirer profit des occasions favorables. »

-Orison Swett Marden-

Croyez en la chance

C’est simple : il faut être optimiste. Nous aurons plus de probabilités d’essayer de nouvelles choses, de profiter des opportunités et d’atteindre le succès si nous nous disons que tout va bien se passer. Lorsque nous nous répétons cela, la magie fait effet et nous pousse à persévérer. Et quand nous résistons, nous avons encore plus de chances de voir des résultats positifs.

Même si cela peut sembler naïf, nous devons nous rappeler que tandis que les pessimistes voient le monde avec une plus grande précision, les optimistes ont tendance à avoir plus de chance parce que leurs « délires » ou « auto-tromperies » les poussent vers de nouvelles opportunités.

Que ce soit à travers des amulettes ou juste de l’optimisme, en respectant ce point, nous augmentons notre confiance en nous-mêmes et cela nous permet de vivre une vie pleine de jolis hasards.

Être légèrement rêveur peut nous aider car l’excès de confiance augmente la productivité, nous biaise de façon positive, diminue le stress et augmente la tolérance à la douleur, tout en améliorant le travail en équipe. Mais que se passe-t-il quand, malgré tout cela, les choses vont mal ? Que devons-nous faire quand nous agissons de façon adéquate mais sommes malgré tout frappés de plein fouet par la malchance ?

« Chaque malheur que vous rencontrerez sur le chemin portera en lui la graine de la chance de demain. »

-Og Mandina-

fer à cheval, symbole de la chance

Les gens heureux n’ont pas toujours de la chance; ils gèrent les adversités d’une autre façon que les personnes qui attirent la malchance et voient le côté positif de toute chose. Ces personnes sont surtout convaincues que n’importe quelle chute dans leur vie finira par leur apporter quelque chose de mieux. Elles prennent donc des mesures constructives pour éviter un plus grand lot de malchance dans le futur. Par conséquent, face à la déception, nous ne devons pas renoncer à un nouveau futur ou nous enfermer chez nous. Cela ne nous aidera absolument pas.

« Lorsque les choses deviennent difficiles, nous avons deux options : nous soumettre ou aller de l’avant. Les gens chanceux sont résistants. Je me rappelle avoir discuté avec quelqu’un qui était tombé dans les escaliers et s’était cassé la jambe. Je lui ai dit : je parie que tu ne te sens pas aussi chanceux maintenant. Or, il m’a répondu que, la dernière fois qu’il était allé à l’hôpital, il avait rencontré une infirmière. Ils étaient tombés amoureux et étaient désormais mariés (et heureux). Cette personne m’a juste dit : c’est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée », commente Wiseman.

Selon lui, 10% de notre existence est aléatoire. Les 90% restants dépendent de la façon dont nous faisons face à ce qui nous arrive. C’est donc une bonne nouvelle. Si nous voulons avoir plus de chance, nous devons commencer par nous-mêmes et penser d’une façon plus positive.