Saviez-vous que chaque manière de prendre une personne dans ses bras a un sens ?

18, mai 2017 dans Emotions 461 Partagés

Il existe une phrase de Edward Paul Abbey, qui dit : « Je ne crois que ce que je peux toucher, embrasser ou prendre dans mes bras. Le reste est seulement fumée. » Prendre dans ses bras peut être de l’amour, de la passion et même de la haine. C’est une expression qui peut représenter un énorme éventail d’émotions.

Prendre dans ses bras est un rituel très important, mais ne signifie pas toujours ce que nous voulons, désirons ou rêvons. En réalité, c’est un geste du langage non verbal qui est régi par les normes culturelles de diverses sociétés. Cela peut être un petit oasis d’intimité, un havre de paix ou même un geste de fausseté ou de trahison.

Différentes manières de prendre dans ses bras

Les psychologues ont conçu un « classement des câlins« . En réalité, il y en a plus d’un mais pour cet article, nous allons utiliser celui de Arturo Torres car nous pensons que c’est le plus complet. Vous aimeriez le connaître non ? Eh bien… allons-y !

Torres nous parle de l’influence du câlin. Ce geste a le pouvoir de marquer notre organisme d’une empreinte profonde et indélébile. Mais comme nous l’avons déjà vu, tout dépend, comme la vie même, de l’intention, de la personne, des sentiments et des émotions… et surtout de comment la personne qui reçoit le câlin le perçoit.

Le câlin classique

Dans cette liste, nous voulons commencer par le commencement. Et le début nous amène au câlin classique. Deux personnes s’entourent de leur bras avec fermeté en plaçant leur tête d’un côté et de l’autre.


En réalité, ce câlin est très intime. Les poitrines se touchent et les têtes sont très proches. De plus, il dure en général deux ou plusieurs secondes, et a une saveur particulières. Vous avez sûrement déjà pris dans vos bras de cette façon pour dire au revoir ou bonjour à quelqu’un de très proche.

Le câlin de danse

Comme son nom l’indique, ce câlin est donné lorsqu’il est associé à la musique. Normalement, c’est l’une des deux personnes qui prend l’autre par la nuque. Ensuite, les sons transportent les danseur-se-s dans des mondes romantiques et magiques, plein d’amour, d’intimité et de beauté.

Le câlin visuel

Quand un câlin est un contact visuel, c’est un câlin spécial. Il est simple, très intime, et les deux personnes ont leurs fronts collés. L’espace qui reste entre les deux à la hauteur de la poitrine est remplacé par les regards complices et tendres.

« Nous étions le câlin d’amour dans lequel s’unissaient le ciel et la terre »

-Rosario Castellanos-

Le câlin entre collègues

Un autre câlin classique est celui qui se donne entre collègues. Ce sont deux personnes qui ne partagent pas une confiance ou des affinités particulières. Il s’agit plutôt d’une tape dans le dos pour un travail bien fait ou dû à l’approche de quelque chose de concret. Mais les têtes ne se touchent pas et les sentiments sont peu intenses.

Le câlin asymétrique

Le câlin asymétrique a lieu entre deux personnes de différentes tailles. La connotation est purement passionnelle et érotique. De fait, on l’utilise plutôt pendant un acte intime et sexuel.

Le câlin de côté

Le câlin de côté est un autre exemple de simplicité et de proximité en même temps. Il se produit quand on entoure l’épaule de l’autre personne avec un bras. Les significations sont variées. Il peut renvoyer à l’envie de réconforter l’autre personne, à la camaraderie, à la sympathie et à la tendresse, à l’amour, à la chaleur…

Le câlin distant

Les câlins distants sont donnés quand ils manquent d’intensité et quand les corps sont éloignés. Les tours de taille ne se touchent pas et l’acte a plutôt lieu par obligation plutôt que par envie ou plaisir. Ils peuvent faire partie d’un protocole ou être motivés par une trêve temporaire après un affrontement intense. Finalement, ils peuvent signifier une cordialité tendue et même un acte qui cherche à montrer de la tendresse alors qu’elle n’est en réalité pas du tout présente.

Le câlin violent

C’est un câlin de grande intensité, pas vraiment par passion amoureuse, mais par pure violence et agressivité. Il est généralement très serré et sec. Il peut aussi être douloureux pour l’une des deux personnes. Il survient pendant une bagarre ou pour séparer deux individus lors d’une rixe, par exemple.

Il est dommage que prendre dans ses bras ne soit pas toujours un symbole d’amour et de tendresse. Cette proximité que ressent l’autre personne par ce contact physique si intime ne devrait jamais être violente ou fausse. Mais, même si cela arrive souvent, la plupart des câlins symbolisent et créent un espace d’intimité et de tendresse qui nous permet de nous sentir accompagné-e et réconforté-e. Heureusement.

Lisez aussi : Face aux yeux tristes, il ne faut pas poser de questions et donner plus de câlins

A découvrir aussi