Sakura, une légende japonaise sur l’amour véritable

· 8 octobre 2018

La légende de Sakura prend place il y a des centaines d’années dans le Japon antique, où les seigneurs féodaux se livraient de terribles batailles. Beaucoup d’humbles combattants mourraient, ce qui remplissait tout le pays de tristesse et de désolation. Les moments de paix étaient très rares. A peine une guerre prenait fin qu’une autre se déclarait.

Malgré tout, il y avait une belle forêt que la guerre ne pouvait toucher. Elle était emplie d’arbres touffus et feuillus qui exhalaient de délicats parfums et qui consolaient les habitants tourmentés du Japon antique. Aussi nombreux pouvaient être les combattants, aucune armée n’osait souiller une telle merveille de la nature.

Dans cette belle forêt, il y avait, cependant, un arbre qui ne fleurissait jamais. Même s’il était plein de vie, aucune fleur n’apparaissait jamais sur ses branches. C’est pourquoi il semblait si dégingandé et sec, voire même mort. Mais il ne l’était pas. Il donnait simplement l’impression d’être condamné à ne pas profiter de la couleur et de l’arôme de la floraison.

« Tout ce que l’on sait de l’amour, c’est qu’il n’y a que de l’amour. »

Emily Dickinson

Une touche de magie

L’arbre était très solitaire. Les animaux ne l’approchaient pas par peur d’être contaminés par son mal étrange. L’herbe non plus ne poussait pas autour de lui, pour les mêmes raisons. La solitude était sa seule compagnie. La légende de Sakura raconte qu’une fée de la forêt fut parcourue par l’émotion en voyant que l’arbre paraissait vieux, tout en étant pourtant jeune.

Une nuit, la fée apparut près de l’arbre, et avec de nobles mots, elle lui fit savoir qu’elle voulait le voir beau et radieux. Elle était disposée à l’aider pour qu’il y arrive, et lui fit alors une proposition. Avec tous les pouvoirs qui lui étaient conférés, elle l’envouta pour une durée de 20 ans. Pendant tout ce temps, l’arbre pourrait ressentir ce que ressent le coeur humain. Peut-être ainsi pourrait-il être ému, et donc fleurir de nouveau.

La fée ajouta que grâce à cet enchantement, il pourrait se transformer en prendre forme humaine dès qu’il le voudrait. Cependant, si au bout de 20 ans, il n’avait toujours pas réussi à retrouver vitalité et brillance, il mourrait alors immédiatement.

la légende de sakura

La rencontre avec Sakura

De même que la fée l’avait dit, l’arbre vit qu’il pouvait se transformer en être humain et revenir à son état de végétal quand il le désirait. Il tenta de rester un long moment en homme, pour voir si les émotions humaines pouvaient l’aider à fleurir. Cependant, au départ, il se heurta à la déception. Aussi fort pouvait-il chercher autour de lui, il ne voyait que haine et guerre. Alors, il redevint un arbre pendant un long moment.

Les mois passèrent, de même que les annéetri. Rien ne changeait pour l’arbre, et il ne trouvait rien chez les humains qui puisse le libérer de son état. Cependant, un soir, alors qu’il s’était transformé en homme, il marcha jusqu’à un ruisseau cristallin, où il aperçut une belle jeune femme. C’était Sakura. Impressionné par sa beauté, l’arbre, sous sa forme humaine, s’approcha d’elle.

Sakura fut très aimable avec lui. Il l’aida à porter de l’eau jusque chez elle, une maison non loin du ruisseau. Ils eurent une conversation animée au cours de laquelle tous deux constatèrent avec tristesse l’état de guerre dans lequel se trouvait le Japon. Pour autant, ils étaient motivés par l’illusion de grands rêves.

Le miracle de l’amour

Lorsque la jeune femme lui demanda quel était son nom, ce qui vint instinctivement à l’esprit de l’arbre fut « Yohiro », ce qui signifie « espoir ». Tous deux devinrent amis. Tous les jours, ils se retrouvaient pour discuter, chanter et lire des poèmes ainsi que des livres contant de merveilleuses histoires. Plus l’arbre faisait la connaissance de Sakura, plus il ressentait le besoin d’être à ses côtés. Il comptait les minutes jusqu’à son prochain rendez-vous avec elle.

la légende de sakura

Un jour, Yohiro n’en put plus, et confia son amour à Sakura. Il lui avoua également qui il était en réalité : un arbre tourmenté, qui mourrait bientôt car il ne parvenait pas à faire de fleurs. Sakura fut très impressionnée et ne dit mot. Le temps passa, et le terme des 20 ans approchait à grands pas. Yohiro, qui reprenait sa forme d’arbre, se sentait de plus en plus triste.

Un soir, alors qu’il s’y attendait le moins, Sakura s’approcha de lui. Elle l’enlaça, et lui dit qu’elle l’aimait elle aussi. Elle ne voulait pas qu’il meure, ni qu’il ne lui arrive quoi que ce soit. C’est alors que la fée apparut de nouveau et demanda à Sakura de choisir si elle voulait rester humaine, ou prendre, comme Yohiro, une forme d’arbre.

Elle regarda autour d’elle et se souvint des champs désolés par la guerre. Elle choisit alors de devenir un arbre pour toujours avec Yohiro. Et c’est ainsi que le miracle eut lieu ; tous deux ne firent alors plus qu’un. L’arbre fleurit alors. Le mot « Sakura » voulait dire « fleur de cerisier », mais l’arbre ne le savait pas. Depuis lors, l’amour de Sakura et Yohiro parfume les champs du Japon.