Que révèlent nos pupilles ?

· 21 juin 2015

On dit que les yeux sont le miroir de l’âme, mais certains pourraient ne pas être d’accord avec ce dicton. Il a été scientifiquement prouvé que les yeux sont une fenêtre sur le cerveau, l’unique partie visible de notre système nerveux.

Les yeux peuvent en dire long sur nous, car en se fiant à la taille des pupilles, on peut savoir si on est enthousiaste, contrarié, etc.

Les yeux, mais surtout nos pupilles, nous permettent non seulement de voir, mais nous en disent plus sur ce qui ce passe dans notre tête.

Dans cet article, nous allons dresser une liste, établie suite à une enquête psychologique, qui montre comment les changements de taille des pupilles de nos yeux peuvent révéler de nombreux aspects de la pensée.

1. Si on a du mal à répondre à une question (ou si on ment)

Une étude a montré que plus le cerveau travaille dur, plus les pupilles si dilatent.

Si vous devez donner une réponse simple, les pupilles ne changent pas de taille. Mais si on vous pose une question à laquelle vous peinez à répondre, alors vos pupilles se dilateront.

Grâce aux pupilles, on peut donc savoir si une personne a du mal à répondre à une question, et, encore plus intéressant, si elle ment ou pas.

2. Si notre cerveau est surchargé 

Si vous regardez attentivement les yeux de quelqu’un pendant qu’il tente de résoudre des multiplications « impossibles » telles que 1345 x 2022 et qu’il s’obstine à trouver le résultat, vous remarquerez alors que ses pupilles se dilateront.

Quand le cerveau est surchargé jusqu’à 125% de sa capacité, les pupilles se dilatent, et on ne peut plus résoudre aucun problème.

3. Si le cerveau a subi des dommages, les yeux ne répondent plus

Quand les médecins ou les infirmières pointent une lampe dans les yeux des patients pour voir si leur cerveau fonctionne correctement, les pupilles d’un cerveau sain sont alors égales, rondes, et réactives à la lumière.

En anglais, on appelle ce test des pupilles le PERRL.

Si le cerveau a subi un traumatisme suite à un choc important, probablement que le PERRL ne se verra pas.

4. Si ce qu’on nous dit nous intéresse ou non

La taille de nos pupilles peut aussi indiquer si on est intéressé par ce que notre interlocuteur nous dit.

Une étude qui a été menée sur le sujet consistait à faire écouter à trois étudiants, le résumé de trois livres : un livre érotique, un autre portant sur la mutilation sanglante, et un troisième sur des thèmes neutres.

Au début, quand les étudiants ont découvert le sujet de chacun des livres, leurs pupilles se sont dilatées.

Ensuite, elles ont continué à se dilater pendant les résumés des livres sur l’érotisme et la mutilation, mais pendant le résumé du livre portant sur des thèmes neutres, elles se sont mises à se contracter.

Les pupilles, au même titre que notre esprit, sont dans un premier temps sensibles à tout ce qui est nouveau. Néanmoins, elles resteront dilatées seulement si la nouveauté ne se dissipe pas au fil du temps.

5. Si on est excité 

Quand on est sexuellement excité, nos yeux participent pleinement à la passion, et les pupilles se dilatent.

Cependant, tout le monde n’est pas d’accord sur ce point, car pour certains psychologues, c’est la nudité qui attire l’oeil et l’esprit, plus qu’une réelle émotion.

6. Si on est contrarié par quelque chose 

De la même façon que nos pupilles se dilatent quand on est intéressé par quelque chose, elles se rétrécissent quand on est contrarié.

Hess a eu recours à la pupillométrie en 1972, car il a mené une expérience visant à montrer à plusieurs personnes des images d’enfants blessés, et à observer la réaction de leurs pupilles.

Il a remarqué que dans un premier temps, à la découverte des images, les pupilles se sont dilatées du fait de la commotion. Puis, elles ont immédiatement rétréci, comme pour éviter de voir de telles choses.

7. Notre penchant politique

En montrant aux gens des photos d’hommes politiques, on peut deviner quel est leur penchant politique grâce à la dilatation de leurs pupilles.

Barlow (1962) a mené une expérience au sein de la population Américaine. Il a sélectionné des photos de sympathisants libéraux, et de sympathisants conservateurs.

En découvrant les photos des hommes politiques libéraux, les pupilles des partisans de ce bord politique se sont dilatées, alors qu’en voyant les photos des hommes politiques conservateurs, leurs pupilles se sont contractées.

De la même façon, les pupilles des sympathisants conservateurs se sont contractées devant les photos des libéraux, et dilatées devant les photos des représentants conservateurs.

8. Si on souffre 

Certains chercheurs un peu sadiques comme Chapman (1999) ont donné de petites décharges électriques dans les mains de certains pauvres volontaires et mesuré comment se dilataient leurs pupilles.

À l’intensité maximale de douleur, les pupilles se sont dilatées d’approximativement 0,2 millimètres.

9. Si on est sous l’influence de drogues ou de l’alcool

Certaines drogues telles que l’alcool ou les calmants provoquent une contraction des pupilles.

D’autres drogues comme les amphétamines, la cocaïne, la LSD et la mescaline mènent les pupilles à se dilater.

Observez les pupilles pour découvrir la véritable pensée des autres!