Qu’est-ce que la psychologie environnementale ?

28 mars 2018 dans Actualité et psychologie 22 Partagés
psychologie environnementale

Écouter des voix aussi autoritaires que celle de Terri Swearingen affirmant que « nous vivons sur Terre comme si nous en avions une autre où aller »,  amène à réfléchir. C’est ainsi que nous comprenons pourquoi la psychologie environnementale voit sa popularité augmenter de jour en jour. En ce sens, Kurt Lewin fut l’un des premiers psychologues à étudier et à mettre l’accent sur l’influence que le milieu et ses caractéristiques pourraient avoir sur notre comportement.

Une définition importante pour savoir ce qu’est la psychologie environnementale est celle de l’environnement : il s’agit de tous les contextes dans lesquels la personne peut se développer et dont l’influence sur un groupe de personnes est notable. Pensons, par exemple, au bureau en tant qu’environnement influençant de manière individuelle les individus, mais qui en même temps possède une influence sur le groupe : ceux qui s’y rendent, qui vont y travailler.

Il est vrai que la psychologie de l’environnement a gagné en importance et en reconnaissance ces dernières années. C’est pourquoi nous ferons écho de ses postulats, de ses objectifs, de ses approches et de ses usages pratiques dans le cadre de cet article.

Qu’est-ce que la psychologie environnementale ?

La psychologie environnementale est chargée d’analyser la relation des personnes avec l’environnement. Se distinguent ici deux types d’environnements, les environnements naturels et ceux créés par les humains. En d’autres termes, son domaine théorique est interdisciplinaire et se concentre sur les variables comportementales et psychologiques liées à notre interaction dans les divers environnements qui nous entourent.

Il est compréhensible que l’intérêt de ce domaine d’étude soit maximal puisque la relation entre les personnes et les milieux est indissociable. Nous pouvons ainsi analyser des situations telles que le rendement scolaire d’un enfant en fonction de la salle de classe où il se trouve, ou l’état psychologique d’une personne dans une ville polluée, pour citer quelques exemples faciles à comprendre.

terre dans une main

Ce champ psychologique tente de prédire les façons dont les variables de l’environnement physique influenceront les individus. Nous pouvons extrapoler un volet éthique de l’interaction des deux acteurs, lequel recherche des moyens pour trouver des solutions globales dans divers domaines, du monde des affaires aux situations individuelles.

Comment cette discipline s’applique-t-elle ?

Cette discipline psychologique a gagné en popularité dans la mesure où l’être humain est toujours plus conscient de l’importance de prendre soin de la planète et de l’environnement. En effet, son implantation s’est beaucoup développée du point de vue écologiste.

Cependant, ce type de psychologie a également beaucoup progressé en termes de performance. Nous recherchons actuellement des environnements architecturaux qui favorisent certains comportements, tels qu’une productivité élevée, une performance accrue, une humeur plus détendue, etc.

Cette discipline est également prise en compte dans les aspects publics, avec la planification urbanisme par exemple. Nous recherchons un plus grand bien-être de l’individu dans un environnement plus sociable et confortable. En ce qui concerne l’environnement des affaires, comme nous l’avons mentionné précédemment, la recherche d’un plus grand bien-être des employés se traduit généralement par une productivité élevée. Son application a donc également ici des conséquences intéressantes.

Approches de la psychologie environnementale

Une fois que nous savons ce qu’est et en quoi consiste la psychologie environnementale, il est intéressant de se plonger sur ses approches de travaux actuels.

Solution aux problèmes environnementaux

En général, le principal domaine d’action est celui de l’identification et de la résolution des problèmes environnementaux. Cela consiste à travailler à l’élaboration d’un plan permettant de soutenir l’action de l’homme lors de la correction des erreurs.

En ce sens, la discipline se concentre beaucoup sur l’habitabilité des villes et la préservation des milieux naturels. Des efforts sont déployés à cet effet afin de réduire les niveaux de pollution à l’échelle mondiale.

Analyse des facteurs sociaux et psychologiques

La psychologie environnementale est souvent utilisée dans les programmes d’intégration sociale. Cela est dû à sa capacité pour analyser les facteurs psychologiques et sociaux dans des zones spécifiques. Elle peut également inclure d’autres éléments d’un environnement particulier.

psychologie environnementale

L’influence du passé

Une autre approche habituelle de cette discipline est liée à l’influence des facteurs passés dans les problèmes actuels dans un endroit spécifique. L’évolution et les variables sont analysées pendant un certain temps pour étudier une possible relation.

Approches interdisciplinaires

Nous trouvons également une approche interdisciplinaire, dans la mesure où elles sont généralement intégrées à d’autres domaines d’études, tels que la psychologie cognitive, du développement ou même organisationnelle. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la psychologie environnementale est utilisée pour le design, l’architecture, l’économie, la planification, la politique, etc.

Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une discipline aussi méconnue que passionnante. Les êtres humains sont le produit d’une planète qui nous voit naître et mourir. Par conséquent, notre relation avec le milieu et l’environnement est fondamentale pour nous définir en tant qu’espèce.


A découvrir aussi