Qu’est-ce qu’un souvenir ?

21 avril 2015 dans Psychologie 0 Partagés

« Pourquoi » ? Si on ne parvient pas à semer notre vie de « pourquoi », on ne comprend absolument rien.

Chaque question est différente. Demander pourquoi un ami s’en va ou pourquoi il ne reste pas, sont deux questions différentes.

De la même façon, demander pourquoi il ne pleut pas pas ou pourquoi il y a du soleil, sont deux questions formulées différemment. Et ainsi de suite.

Lorsque l’on arrête de chercher une réponse, il reste toujours quelque chose, que l’on trouve ou non cette réponse. Ce qui reste, c’est un souvenir.

Mais qu’est-ce qu’un souvenir ?

Est-ce quelque chose que nous possédons, ou quelque chose qui appartient au passé? Quelle en est la part de réel ? Quelle en est la part d’imagination ? Doit-on considérer qu’une chose est bonne parce qu’elle s’est produite, et qu’une chose est mauvaise parce qu’elle a pris fin ?

Peut-on dire que le plus beau cadeau que peut laisser derrière lui un moment inoubliable est un souvenir ? Peut-on dire que se souvenir de quelque chose qui ne se reproduira plus relève de la tristesse ?

Woody Allen s’est posé ces questions en 1988 : « …et je me suis demandé si un souvenir, c’est quelque chose que l’on a, ou bien quelque chose que l’on a perdu » 

Et c’est précisément cette controverse, cette magie, cette contradiction et ce mélange de sentiments qui font qu’un souvenir, c’est un mystère.

Il est préférable que certaines questions restent sans réponses. Il ne faut pas se laisser envahir par les souvenirs, quels qu’ils soient. Ils ne doivent être qu’une distraction, et nous permettre, pour un moment seulement, de nous éloigner de la recherche initiale qu’on avait alors lancée.

On peut se permettre de s’attarder sur un souvenir que si l’on oublie que ce qu’on aimerait savoir, c’est pourquoi il/elle nous déteste, pourquoi il/elle nous aime, pourquoi il pleut ou pourquoi on perd.

On peut se permettre de ne pas se détacher d’un souvenir que si l’on renonce à rechercher pourquoi il/elle est parti(e) ou pourquoi il/elle n’est pas resté(e).

A découvrir aussi