Qu’est-ce qui se cache derrière une modestie extrême ?

· 26 novembre 2018
Tout ce qui est extrême peut cacher quelque chose : qu'en est-il dans le cas de la modestie ?

La modestie est une attitude qui nous aide à nous lier aux personnes. Grâce à elle, nos réussites n’effacent pas celles des autres. Cependant, la modestie extrême peut avoir des effets contraires : elle peut nous empêcher d’avoir des relations adéquates avec les personnes qui nous entourent. Ce comportement génère, chez les autres, une sensation de fausseté et de mensonge.

Nous ne savons pas comment nous comporter avec quelqu’un d’excessivement modeste. Nous en venons à nous demander si cette modestie est réelle et parfois même à rejeter la personne. Mais, surtout, la modestie exagérée, en-dehors de la gêne provoquée chez les autres, peut saboter le futur de ceux qui se comportent de cette façon. Approfondissons ce point.

Qu’est-ce que la modestie ?

La modestie est l’attitude qui vise à modérer et tempérer les actions externes. Elle implique de se contenir et de respecter des intérêts sociaux ou personnels. C’est aussi la qualité d’une personne humble, non vaniteuse. Le concept de modestie varie d’une culture à l’autre et est lié à des domaines comme la mode, la morale, la religion

modestie extrême

 

En tout cas, les personnes modestes ôtent généralement de l’importance à certains traits de leur personnalité ou à leurs réussites. Elles veulent être respectueuses envers les autres et éviter de blesser leurs sentiments. La modestie est une méthode pour contrôler les attentes de ceux qui nous entourent. Elle nous fait comprendre ce que les autres attendent de nous, ce qu’ils considèrent normal. Mais que se passe-t-il si nous commençons à placer les autres au-dessus de nos priorités ?

La modestie extrême

Il existe diverses théories à propos de l’origine de la modestie extrême. Elle a été décrite comme une méthode de défense pour ceux qui souhaitent que les autres aient des attentes moins élevées vis-à-vis d’eux. Les grandes attentes des membres de la famille et des proches génèrent, au moment de l’enfance, une tension qui peut se transformer en modestie extrême. C’est une façon de demander aux autres de revoir leurs attentes.

Comme nous l’avons dit, la modestie est un mécanisme qui nous permet de comprendre ce que les autres attendent de nous. Cependant, la modestie extrême affecte énormément l’idée que les autres se font de nous. Elle peut même en arriver à transmettre de l’insécurité, des complexes, une faible acceptation et une estime de soi très basse.

Lors d’un entretien d’embauche, par exemple, il n’est pas bon d’exagérer nos réussites ou de les rabaisser. Si nous élaborons des phrases comme « Je sais que je ne suis pas qualifié pour le poste, mais… » ou « Je ne pense pas être le meilleur, mais… », nous fonçons tout droit vers la porte de sortie.

En fin de compte, la modestie cherche une certaine empathie avec l’interlocuteur. Elle cherche à générer de la tendresse, de la complicité, de l’acceptation. Or, avec la modestie extrême, on ne parvient qu’à un effet de rejet, comme si nous implorions l’acceptation de l’autre de façon exagérée.

Qu’est-ce qui se cache derrière la modestie extrême ?

Un ingrédient principal de la modestie extrême est l’insécurité. Les personnes trop modestes ont une faible estime de soi et recherchent constamment l’approbation des autres. Même s’il s’agit de personnes réellement intelligentes, les personnes extrêmement modestes chercheront toutes les failles dans leur travail, se critiqueront constamment et ôteront toute importance à leurs réussites. Elles s’empêcheront même d’avancer.

Voici donc le principal problème des personnes modestes à l’excès: l’auto-sabotage. Ce type de comportements crée une telle insécurité que les personnes qui agissent de la sorte sont incapables de prendre des risques. Par conséquent, elles ne parviennent pas à s’améliorer. Et nous ne parlons pas que de leur vie professionnelle: cela affecte aussi leurs relations personnelles.

modestie extrême

Peut-on cesser d’être excessivement modeste ?

Comme n’importe quel trait de personnalité, la modestie extrême est difficile à effacer. En fin de compte, les personnes trop modestes ne sont pas toujours conscientes de leur problème. Une fois qu’elles en prennent conscience, elles n’osent pas franchir ce cap et continuent de se demander ce qu’en penseront les autres.

Même si ce n’est pas simple, il est possible de gérer cette modestie. Pour ce faire, il faut oublier que les opinions externes existent, du moins dans une bonne partie de notre quotidien. En réduisant l’importances des opinions des autres, nous accorderons plus de valeur aux nôtres. Il est fondamental de se sentir bien avec ses propres décisions, même si elles ne sont pas toujours bonnes. Au cas où nous ne serions pas d’accord avec quelqu’un, nous devrions favoriser le dialogue et ne pas simplement accepter ce que pensent les autres pour éviter tout conflit.

Le plus important, pour laisser cette modestie exagérée derrière nous, est d’apprendre à s’aimer soi-même. Nous respecter et nous accepter est le premier pas pour que les autres nous acceptent tels que nous sommes.