Qu’est-ce qui influe sur le bien-être des personnes âgées ?

6 janvier 2018 dans Développement personnel 109 Partagés
couple

Au cours des dernières décennies, un grand travail a été réalisé pour améliorer la santé physique des êtres humains. De nombreuses recherches ont été menées sur un nombre infini de maladies ainsi que sur les différents traitements pour parvenir à les soigner. Même s’il reste encore beaucoup de choses à découvrir, grâce à ces recherches, l’espérance de vie a beaucoup augmenté tout au long de ce dernier siècle.

Cependant, une chose a été mise de côté de façon systématique : le bien-être des personnes âgéesEtant donné que nous vivons de plus en plus longtemps, ne vaudrait-il pas mieux que ce temps supplémentaire soit de bonne qualité ? Alors, si vous voulez en savoir plus, poursuivez votre lecture et découvrez comment améliorer la santé mentale au cours de cette dernière étape de vie !

“Vieillir est encore le seul moyen qui a été trouvé pour vivre plus longtemps.”

-Charles Augustin Sainte-Beuve-

Le rôle de l’acceptation de soi et de l’autonomie dans le bien-être des personnes âgées

Un premier facteur fondamental dans le bien-être des personnes âgées est l’acceptation de soi. Mais de quoi s’agit-il? De la connaissance et de l’acceptation des aspects positifs et négatifs de soi-même. Ainsi, adopter des attitudes positives envers notre propre personne va supposer un plus grand bien-être psychologique.

En fait, les personnes âgées avec une faible acceptation de soi sont plus insatisfaites avec elles-mêmes, en plus d’avoir un plus grand désir d’être différents et une plus grande désapprobation par rapport à leur passé que celles qui ont une acceptation de soi élevée.

oeil d'une personne âgée

L’autonomie influe aussi sur le bien-être des personnes âgées. C’est-à-dire leur capacité à maintenir, avec détermination, leurs propres convictions, et à se comporter en suivant leur échelle de valeurs. De cette façon, elles résistent mieux aux pressions sociales et ont une plus faible dépendance au moment de prendre des décisions.

“Ce n’est pas le jeune qui doit être heureux mais le vieux qui a vécu une belle vie.”

Épicure

Le regard vers le futur des personnes âgées

Les objectifs et les buts qui donnent un sens à notre existence constituent notre projet vital. À partir d’un certain âge, chercher ce quelque chose qui donne un sens aux années vécues et à celles qu’il reste à vivre fonctionne comme une motivation pour continuer à aller de l’avant, en plus de nous aider à assumer les obligations que nous avons tous et à supporter des situations compliquées.

En lien avec le projet vital, nous retrouvons un autre facteur qui influe sur le bien-être des personnes âgées: le développement personnel. Celui-ci inclut aussi bien l’ouverture à de nouvelles expériences que le développement des qualités personnelles. C’est-à-dire la capacité à grandir et à continuer d’évoluer en faisant face aux défis et en nous fixant de nouveaux objectifs.

Ce désir de s’améliorer au niveau personnel fait augmenter l’intérêt qui se dessine à l’horizon. Cela nous motive aussi à acquérir et à développer de nouvelles attitudes et capacités, en empêchant la détérioration de certaines capacités et en favorisant l’amélioration d’autres.

“Quand on me dit que je suis trop vieux pour faire une chose, j’essaye de la faire sur-le-champ.”

-Pablo Picasso-

personne âgée prenant une photo

La relation avec les autres et la perception de contrôle sur l’environnement

En dernier lieu, il est important de parler de quelques facteurs qui influent sur le bien-être des personnes âgées et qui sont liés à leur environnement: la relation positive avec les autres et la domination de l’environnement. Être capables d’établir des relations stables, intimes et satisfaisantes avec les autres est un point fondamental pour bénéficier d’un bon soutien social à cette période de la vie.

En fait, ces personnes font preuve de hauts niveaux d’empathie et de préoccupation pour les autres. Par ailleurs, elles font confiance aux autres personnes et celles-ci les voient comme chaleureuses et accessibles. De cette façon, elles peuvent entamer et maintenir, de manière durable, des liens forts avec ceux qui les entourent.

Pour terminer, il faut prendre en compte la capacité à gérer l’environnement et à créer des contextes favorables qui permettent de satisfaire les désirs et les besoins personnels. Ces personnes qui se sentent capables d’influer sur l’environnement afin que ce dernier s’améliore affichent moins d’insécurités que celles qui ne s’en sentent pas capables.

Images de Nick Karvounis, Fabrizio Verrecchia et Roya Ann Miller

A découvrir aussi