Qu’est-ce que le bruit blanc et pourquoi devons-nous l’écouter ?

5 novembre 2017 dans Psychologie 40 Partagés

Beaucoup de personnes ont pris l’habitude de dormir avec la télévision allumée. Elles affirment que sans ce bruit de fond, il leur est beaucoup plus difficile de s’endormir. L’explication de ceci pourrait se trouver dans le bruit blanc, concept devenu populaire et auquel, bien sûr, beaucoup de personnes font appel.

Le bruit de fond du téléviseur, lequel n’est sur aucun canal, est un exemple de bruit blanc. Il en est de même d’une radio non syntonisée ou, par exemple, du son émis par un climatiseur. Ce qu’ils ont de commun, d’un point de vue physique, est qu’il s’agit d’un son constant et monotone. Nous spéculons sur le fait que cela a un effet apaisant.

En effet, le neuroscientifique Seth Horowitz a indiqué que « le bruit blanc est littéralement un mur d’énergie sonore, sans modèle ». L’idée que le bruit blanc peut être utile pour s’endormir a tellement progressé que même des applications technologiques le produisent désormais.

« La nuit est le moment le plus difficile pour être en vie . »

-Ppy Z. Brite-

Le bruit blanc a-t-il des effets positifs ?

Du point de vue biologique, il est indiqué que le bruit blanc permet de masquer ou d’ignorer les autres bruits provenant de l’environnement. Ainsi, si des stimuli auditifs supplémentaires apparaissent, il est très probable que ces derniers ne réussissent pas à activer le cortex cérébral pendant le sommeil.

En d’autres termes, cela signifie que le bruit blanc est une sorte d’écran invisible et protecteur. Il s’agit d’une barrière pour d’autres sons. De cette façon, celleux qui sont plus susceptibles de se réveiller avec n’importe quel bruit de l’environnement parviennent à tirer un grand avantage de ce fond sonore.

bruit blanc

Il faut rappeler que l’ouïe est le seul sens qui continue à fonctionner pleinement pendant le sommeil. Il en est ainsi car cela est essentiel à notre survie. Si tous les sens étaient complètement éteints, nous n’aurions aucun moyen de détecter un danger et de nous réveiller pour y faire face.

Cependant, cela rend parfois l’ouïe très sensible aux bruits qui se produisent pendant que nous dormons. Il existe des personnes qui se réveillent plusieurs fois pendant la nuit à cause d’aboiements, d’une voiture ou de n’importe quel bruit. Dans de telles hypothèses, le bruit blanc aide à ce que cela ne se produise pas et que les personnes puissent continuer à dormir tranquillement et placidement.

Les réserves à l’encontre du bruit blanc

Bien que des milliers de personnes dans le monde prétendent que le bruit blanc est un grand allié pour dormir, cela n’a pas été scientifiquement prouvé. Il n’existe à l’heure actuelle aucune étude disponible qui corrobore ou contredit ce postulat. Cependant, des voix importantes se sont élevées contre cette hypothèse.

Seth Horowitz a déclaré qu’à long terme le bruit blanc pourrait affecter les cellules ciliées. Ces cellules sont celles qui nous permettent de capter les sons. Ce que suggère cet expert est que l’exposition prolongée à ce type de bruit force ces cellules à rester en activité maximale. La conséquence serait que si elles venaient à être endommagées, le processus naturel de réparation dudit dommage ne se réaliserait pas ou du moins serait entravé.

cerveau

Tout comme il n’existe encore aucune preuve scientifique sur les avantages du bruit blanc, il n’en existe pas non plus indiquant le contraire. Ce qui existe en revanche c’est une multitude de personnes à travers le monde qui y font appel pour mieux dormir. Il s’est même avéré très efficace chez les bébés et est parfois utilisé pour étudier avec plus de concentration.

Entre-temps, nous avons également commencé à entendre parler de bruit d’autres couleurs. Il est fait mention, par exemple, du « bruit brun ». Il s’agit du brut produit par une cascade lointaine. Il s’agit là encore d’un son monotone et apaisant, mais naturel. On parle aussi de « bruit rose », qui n’est pas aussi régulier, à l’instar de la pluie par exemple. Tous ces bruits auraient des effets similaires.

Problèmes de sommeil et bruit blanc

Certaines recherches ont suggéré que les troubles du sommeil ne devraient pas être traités avec ce type « d’astuces ». Elles indiquent que derrière l’insomnie se cachent peut être une multitude de causes qui devraient être étudiées plus en profondeur. Peut-être parvenons-nous à dormir grâce au bruit blanc, mais cela ne résout pas les autres problèmes pouvant exister.

Plus qu’un problème en soi, l’insomnie est la manifestation de difficultés plus profondes. Dans la plupart des cas, l’incapacité à s’endormir est associée à des états d’anxiété et à des conflits non résolus. Par conséquent, bien que le bruit blanc puisse résoudre en grande partie le problème du sommeil, il pourrait également contribuer à masquer le symptôme d’une maladie importante.

femme qui n'arrive pas à dormir

D’un autre côté, le fait de ne pas pouvoir dormir a des conséquences désastreuses. Non seulement cela exacerbe la nervosité et la dépression, mais cela affecte également la santé physique. C’est pourquoi il n’est pas déraisonnable de recourir à ce type « d’astuces » qui, finalement, sont beaucoup moins nocives que la consommation de tranquillisants ou l’acceptation passive d’une insomnie récurrente.

Nous pourrions peut-être dire alors que la chose la plus intelligente serait de trouver un point d’équilibre. Si le bruit blanc résout les problèmes d’insomnie, recourir à cette méthode résulte très positif. En même temps, nous ne devons pas oublier qu’il pourrait y avoir d’autres difficultés plus profondes auxquelles nous ne devrions pas cesser de prêter attention, indépendamment de la qualité du pansement que nous avons trouvé pour ce symptôme.


A découvrir aussi