Que dire (et que ne pas dire) à quelqu'un qui est en deuil ?

Accompagner une personne en deuil n'est pas facile car nos paroles peuvent blesser plus qu'aider. C'est pourquoi nous vous disons quoi dire à quelqu'un qui a subi une perte.
Que dire (et que ne pas dire) à quelqu'un qui est en deuil ?

Dernière mise à jour : 04 septembre, 2022

La perte, et le deuil qui en découle, sont des situations extrêmement douloureuses et difficiles à gérer. Celui ou celle qui les vit éprouve de la tristesse, de la colère, du chagrin et du vide, et son entourage ne sait pas toujours comment réagir ou l’accompagner. En fait, la plupart des gens sont mal à l’aise face aux émotions négatives des autres, ce qui peut conduire à des réponses non empathiques et inappropriées. C’est pourquoi il est important de savoir quoi dire à une personne en deuil.

Il est à noter que la plupart de nos réactions partent d’une bonne intention : nous voulons consoler et réconforter, aider la tristesse à se diluer au maximum. Cependant, notre choix de mots n’est pas toujours des plus réussis. Nous pouvons même faire encore plus de mal. Pour éviter cela, nous devons garder à l’esprit certains problèmes dont nous allons parler ci-dessous.

Que ne pas dire à quelqu’un qui est en deuil ?

Commençons par examiner certaines des réponses les plus courantes que nous offrons habituellement face au deuil d’une personne et qui ne sont pas du tout appropriées.

Si vous vous sentez identifié à ces phrases, ne culpabilisez pas : ce sont vraiment des erreurs que nous commettons très souvent.

femme triste qui pleure

Rester à l’écart

Parfois, nous choisissons de ne pas aller à l’hôpital ou à la veillée, de ne pas appeler ou envoyer de message. Nous pensons que nous le faisons pour ne pas déranger, ne sachant pas si nous devons transmettre nos condoléances et offrir notre soutien ; cependant, nous le faisons souvent pour nous-mêmes, pour éviter l’inconfort d’affronter la mort et la douleur des autres.

Forcer la personne à regarder du bon côté

« Maintenant, tu n’auras plus à t’occuper de lui, tu pourras retrouver ta vie », « dis-toi qu’il est dans un meilleur endroit maintenant », « maintenant que vous vous êtes séparés, tu peux te concentrer sur ta carrière »…

Toutes ces phrases cherchent apparemment à aider la personne à voir le côté positif de sa perte, mais il peut être vraiment frustrant et douloureux de les entendre. Ceux qui vivent un deuil ne veulent pas avoir plus de temps libre ou se concentrer sur leur travail : ils veulent que leur proche soit encore à leurs côtés. Évitons ces types d’expressions.

Faire comme si la personne perdue n’avait jamais existé

Parler d’une personne décédée ou de cet ex-partenaire qui a quitté la vie de quelqu’un peut être gênant. On ne sait vraiment pas si le nommer ou se souvenir des moments vécus sera positif, et on a tendance à éviter le sujet pour ne pas rappeler la perte à l’autre.

Cependant, ceux qui vivent un deuil veulent et ont besoin de pouvoir se souvenir et d’honorer cette personne qu’ils ont tant aimée et qui a tant compté dans leur vie ; l’effacer de la carte (et des conversations) n’est généralement pas la meilleure stratégie.

Chercher des substituts ou des remplaçants

Dire à une femme qui vient de faire une fausse couche qu’elle pourra avoir d’autres enfants, ou inciter quelqu’un qui a perdu un animal de compagnie à lui trouver un remplaçant est une façon vraiment agressive d’invalider sa douleur et de renier son chagrin.

Cet être qui est parti était unique et important : la douleur de son départ ne disparaîtra pas en cherchant un remplaçant. Le suggérer, c’est arracher la place qu’il occupe dans le cœur de celui qui l’a aimé.

« Ça pourrait être pire »

« Au moins tu es jeune, tu trouveras quelqu’un d’autre », « Une fausse couche, c’est toujours mieux qu’un enfant mort à cinq ans », « Au moins tu es plus vieux maintenant, ça aurait été pire si ton père était mort il y a quelques années ». Ces types de phrases sont lancées sans vraiment réfléchir à ce qu’elles impliquent, mais elles dénotent un grand manque d’empathie.

Bien sûr, il peut toujours y avoir des situations pires, mais cela ne diminue pas la souffrance que la personne ressent en raison des circonstances qu’elle a dû vivre.

Parler de soi

Nous avons souvent tendance à parler de nos propres expériences, pertes et chagrins pour tenter de faire savoir à l’autre que nous comprenons ce qu’il ressent. Mais ce n’est pas une bonne stratégie.

Chaque personne est différente, chaque deuil est différent, et ce n’est pas vous qui êtes touché ; c’est l’autre qui a besoin d’être écouté, consolé et accompagné.

Que dire à quelqu’un qui est en deuil ?

Maintenant que vous savez quel genre d’attitudes et d’expressions vous devriez éviter, vous voulez probablement savoir quoi dire à quelqu’un qui est en deuil. Voici quelques lignes directrices à cet égard :

  • Validez ses émotions. Peu importe si l’autre personne a besoin de pleurer inconsolablement pendant des jours ou si elle se montre plus digne que ce à quoi on s’attendrait. Ne jugez pas sa réaction et accompagnez-la simplement, faites-lui savoir qu’elle a le droit de ressentir n’importe quelle émotion et de gérer la situation comme elle en a besoin.
  • Parlez de son proche et des bons moments partagés. Rappelez-lui l’amour qu’ils ont partagé, ses qualités, les anecdotes les plus drôles avec cette personne. La ramener dans le présent avec amour et gratitude est toujours positif.
  • Offrez votre présence et votre soutien. Il ne faut parfois rien dire mais simplement être présent, accompagner, être disponible.
  • Exprimez-vous honnêtement. Au lieu d’avoir recours à des phrases creuses et éculées parce que vous ne savez pas quoi dire, soyez honnête : « Je ne sais même pas quoi te dire », « J’aimerais pouvoir apaiser ta peine ».
  • Faites un travail d’empathie et apprenez à lire les signes de l’autre personne. Il y a ceux qui voudront un contact physique et ceux qui ne le voudront pas ; certaines personnes auront besoin d’intimité et d’espace et d’autres voudront se sentir protégées et accompagnées à tout moment. Il est essentiel de détecter ce que l’autre veut et ce dont il a besoin pour ne pas causer de dommages supplémentaires. Par conséquent, en cas de doute, vous pouvez le lui demander directement.
L'homme réconforte son partenaire

Bref, il n’est jamais facile de savoir quoi dire à quelqu’un qui est en deuil, mais la sensibilité et l’empathie sont essentielles. Pour pouvoir accompagner adéquatement, nous devons faire face à nos propres peurs et limites à cet égard : nous oublier un instant pour soutenir la douleur de l’autre, même si cela nous gêne.

La perte est inévitable dans la vie et il est important que nous soyons prêts à y faire face.

Cela pourrait vous intéresser ...
Formes de deuil : l’art de savoir dire au revoir
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Formes de deuil : l’art de savoir dire au revoir

Personne n'est à l'abri de la perte. Le deuil est quelque chose que nous subirons tous à un moment donné : perdre un membre de la famille,