Quand la propreté et l’ordre deviennent une obsession

13 mai 2015 dans Psychologie 89 Partagés

La propreté et l’ordre nous causent souvent un bien-être. Il est normal que nous aimons tous ranger ou nettoyer nos affaires d’une certaine façon, mais il y a des personnes qui font de cette tâche une obsession et génèrent dans leur entourage des problèmes de vie commune.

Ces personnes sont des maniaques de la propreté et de l’ordre, qui font de ces concepts une fin et non un moyen. Elles finissent par être intransigeantes avec elles-mêmes et leur entourage, parce qu’elles ne laissent rien faire aux autres, ne leur permettent pas de nettoyer et encore moins de salir.

La propreté et l’ordre

Les maniaques de la propreté nettoient la maison tous les jours, rangent les choses toujours à la même place, et se sentent mal à l’aise si elles trouvent un grain de poussière.

Elles revoient sans cesse les tâches que d’autres exécutent, çar personne ne fait mieux qu’elles. Elles arrivent même à s’exaspérer et à rendre la vie impossible à ceux qui les entourent.

Cette manie qui semble au premier abord positive, peut devenir un trouble obsessionnel compulsif quand elle rend esclave et crée des problèmes dans notre entourage. La route qui sépare la manie de l’obsession est parfois plus courte que ce que nous pensons.

Si cette obsession nous empêche de vivre une vie normale, si nous investissons beaucoup de temps dans sa mise en œuvre et que nous nous sentons agacés parce que les choses ne sont pas à leur place, nous sommes sur le chemin du trouble obsessionnel qui nécessite une aide professionnelle.

Curieusement, bien qu’elle soit une des manies les plus répandues, dans la plupart des cas, les maniaques de l’ordre et de la propreté ne sont pas conscients du fait que cette obsession est devenue un problème.

Pour ceux qui sont à leur côté et souffrent continuellement de leurs critiques et de leurs exigences, la vie commune devient insupportable et chaque jour devient un véritable enfer.

Comment aider ce genre de maniaques?

Ce genre de pathologie commence généralement à l’adolescence ou à l’âge adulte. Contrairement à d’autres troubles, la plupart du temps, cette manie est associée à un trait de personnalité plutôt qu’à un problème.

De plus avec l’intention d’aider et de réduire l’anxiété du maniaque, la famille se soumet à ses règles, obéit et garde les choses dans l’ordre et la propreté qu’il prétend, mais à moyen terme, cette «soumission» porte préjudice à la personne maniaque.

Le plus important pour aider la personne qui souffre de ce problème, est de lui faire comprendre que sa manie est devenue une obsession qui l’enchaîne et prive également de liberté les personnes qui sont autour d’elle.

Aller voir un professionnel serait la meilleure option si la personne maniaque est incapable de réduire l’anxiété et le stress provoqués par la non execution des tâches qu’elle s’est elle-même imposée.

L’objectif d’aller voir un psychologue dans ces cas est que la personne puisse réussir à se libérer de ce fardeau pour améliorer sa vie et par conséquent la vie de son entourage.

A découvrir aussi