Psychologue du sport : rôles et fonctions

1 mai 2019
Le psychologue du sport contribue à l'amélioration de la performance et du bien-être des athlètes, grâce à ses connaissances et ses stratégies sur les aspects psychologiques dans le domaine du sport.

La psychologie est une science qui a plusieurs branches et chacune d’elles aborde différents aspects de l’individu. Le sport étant une activité à forte implication psychologique, il y a plus d’une raison pour laquelle tout athlète pourrait bénéficier de l’aide d’un psychologue du sport.

Grâce à ce type de professionnels, les athlètes peuvent compter sur une évaluation, une orientation et une intervention basées sur des aspects psychologiques, pour améliorer leur niveau de performance et leur bien-être.

La psychologie du sport met l’accent sur les émotions, les pensées et les comportements d’un athlète, sur tout ce qui peut affecter sa performance et son bien-être.

Tout au long de cet article, nous examinerons les fonctions les plus pertinentes des psychologues du sport. Mais aussi les avantages de travailler avec eux. Allons plus loin !

Évaluation et diagnostic : les fonctions essentielles du psychologue du sport

Parmi les principales fonctions du psychologue du sport figurent l’évaluation et le diagnostic de l’athlète.

L’évaluation est dite psycho-sportive car elle prend en compte à la fois les aspects sportifs et psychologiques. Voici les différentes étapes de l’évaluation réalisée par le psychologue du sport :

  • Le psychologue se concentre sur les comportements. Pour ce faire, il analyse l’environnement dans lequel ils se produisent, ainsi que les émotions et les pensées qui y sont liées
  • Il identifie. Le professionnel doit reconnaître les conditions associées à chaque comportement du sportif
  • Il interviewe. Le psychologue effectue diverses entrevues pour identifier les comportements au travail et les pensées et émotions de l’athlète qui influencent sa performance et son bien-être

Pour mener à bien ce type d’entretien, des tests, des formulaires de suivi et diverses techniques sont utilisés pour apprendre à connaître l’athlète dans tous ses domaines vitaux.

Une fois les entretiens réalisés et les aspects cognitivo-comportementaux et émotionnels identifiés, le psychologue du sport pose un diagnostic. Cela permet de délimiter les domaines dans lesquels il va travailler ; bien qu’il soit important de mentionner qu’avec le temps, de nouveaux aspects peuvent être inclus.

psychologue du sport

 

La psychoéducation

Le psychologue du sport est également responsable de la psychoéducation. Dans l’exercice de cette fonction, il montre à l’athlète différentes stratégies pour améliorer sa performance à travers différentes méthodes d’éducation.

La psychoéducation peut être introduite à différentes étapes du processus thérapeutique. L’important est que l’athlète apprenne et intériorise progressivement les enseignements pour les appliquer à l’avenir.

Par le biais du processus psychoéducatif, l’athlète reçoit des informations sur divers domaines qui peuvent influencer ses performances sportives. Ces éléments concernent notamment son monde social, professionnel, familial, sanitaire ou émotionnel, entre autres.

Le psychologue du sport et la planification

Une fois le processus d’évaluation et de diagnostic terminé, le psychologue du sport passe à la phase de planification. Voyons comment il procède :

  • Il choisit les tests psychotechniques, ainsi que d’autres instruments et techniques, qu’il va utiliser, ainsi que le but de leur application
  • Le professionnel exécute des stratégies d’échange d’informations avec les différents membres impliqués, par exemple les parents, la famille, la communauté, etc
  • Il fixe ensuite des objectifs clairs et réalistes convenus avec les personnes avec lesquelles il va travailler au niveau thérapeutique
  • Enfin, il oriente les dates et la répartition des heures pour atteindre les objectifs

Le psychologue du sport est donc un grand organisateur : il doit répartir à la fois le temps thérapeutique et les différentes activités afin d’atteindre les objectifs de son intervention.

De plus, il est chargé de conseiller ses clients afin qu’ils comprennent en profondeur non seulement les détails du processus d’intervention, mais aussi qu’ils sachent comment faire pour que chacune des étapes franchies soit favorable à la progression de la performance. De cette façon, l’athlète développera une plus grande adhésion à l’intervention.

L’intervention

L’intervention est le point clé à partir duquel tout ce qui a été planifié est exécuté afin d’améliorer la performance et le bien-être de l’athlète. Il s’agit donc d’une étape fondamentale dans la réalisation des objectifs fixés.

Dans son intervention, le psychologue du sport utilise un grand nombre de stratégies, techniques et instruments différents pour atteindre les objectifs fixés. Ce progrès se fait toujours main dans la main avec le sportif, son équipe et sa communauté.

Pour obtenir le résultat souhaité, le professionnel doit avoir une connaissance approfondie du sport sur lequel il va se concentrer et des personnes avec lesquelles il va travailler. Il est donc essentiel que le psychologue du sport s’adapte aux personnes sur lesquelles il intervient et à l’environnement dans lequel il va devoir évoluer.

La recherche et la promotion de la santé

Le psychologue du sport peut également se concentrer sur le domaine de la recherche. Cela peut être d’un point de vue pragmatique, après avoir terminé le processus thérapeutique avec un athlète, ou d’un point de vue académique, en se concentrant sur la psychologie du sport comme science.

Ainsi, malgré le jeune âge de cette branche de la psychologie, nous disposons déjà de recherches approfondies. Par exemple, les scientifiques espagnols Olmedilla, García et Martínez, dans leur article pour la Revue de la psychologie du sport, ont exposé leurs recherches sur la relation entre facteurs psychologiques et vulnérabilité aux blessures.

En outre, les psychologues du sport peuvent également travailler dans le domaine de la promotion de la santé et de la prévention. Dans ce secteur, ils se consacrent généralement à proposer des stratégies associées au monde du sport et à ses bienfaits pour promouvoir la santé et prévenir les maladies.

psychologue du sport et recherche

Les avantages de travailler avec un psychologue du sport

Pour tout amateur de sport désireux d’améliorer ses performances, celles de son équipe ou de promouvoir le sport dans la communauté, travailler main dans la main avec un psychologue du sport peut apporter les avantages suivants :

  • Motivation accrue
  • Fixation d’objectifs et de stratégies pour s’améliorer
  • Augmentation de la confiance en soi
  • Amélioration de l’estime de soi
  • Meilleure gestion des émotions
  • Définition d’un projet de vie lié au sport
  • Détection des situations à risque
  • Aide à la gestion du stress et de l’anxiété
  • Performances accrues
  • Processus de prévention et de récupération des blessures plus efficaces
  • Amélioration de la capacité de travail en équipe

Maintenant, il convient de préciser que tous les psychologues ne peuvent pratiquer cette branche de la psychologie. Il est nécessaire de se spécialiser dans ce domaine pour pratiquer efficacement.

Comme on peut le constater, le psychologue du sport peut travailler avec des athlètes, des équipes de haut niveau, des entraîneurs, des enseignants, des parents ou des communautés. Grâce à ses compétences professionnelles, il peut contribuer à améliorer les performances sportives. Et ainsi contribuer à une meilleure qualité de vie.

 

  • Olmedilla, A., García, C., & Martínez, F. (2007). Factores psicológicos vulnerabilidad a las lesiones deportivas: un estudio futbolistas. Revista de psicología del Deporte, 15 (1), pp. 37-52.
  • Weinber, R.S. & Gould, D. (2010). Fundamentos de la psicología del deporte y el ejercicio físico. Cultura, Ciencia y Deporte, 5 (15), pp.207-208.