Comment prendre une décision qui changera votre vie ?

20 juin 2017 dans Psychologie 19 Partagés

Dans la plupart des cas, nous sommes conscient-es qu’il y a quelque chose qui nécessite un changement dans notre vie. Et même parfois, nous savons de quel type de changement il s’agit : rompre une relation, démissionner ou aller quelque part. Mais, nous ne trouvons pas le chemin qui nous mène à l’objectif de cette action. Tout est trouble et nous reportons indéfiniment cette décision.

Une décision transcendantale est essentiellement composée de deux éléments. Tout d’abord, vous devez identifier un problème grave. Ensuite, vous savez qu’il est nécessaire de changer cette situation pour dépasser le problème. Vous comprenez que ce n’est pas le moment des décisions tièdes, mais que vous devez prendre des mesures concrètes, et souvent radicales.

« Dans toute décision, la meilleure chose que vous puissiez faire est ce qui est correct, la deuxième meilleure chose est ce qui est incorrect et la pire chose est de ne rien faire. »

-Theodore Roosevelt-

Face aux graves problèmes, nous en arrivons tou-te-s là. Ensuite, nous nous distrayons avec d’autres choses et nous laissons le temps passer « pour voir ce qui se passera ». Et nous finissons par ne pas prendre la grande décision dont nous savons que nous devons prendre. Peut-être que ce dont nous avons besoin, c’est une méthode pour passer de la pensée à l’action, ou pour simplement, accepter que nous ne voulons pas donner une tournure radicale à cette situation.

Dans cet article, nous allons vous donner quelques suggestions qui pourront vous aider dans ce processus difficile de prise de décision. Il ne s’agit pas d’une méthode que vous devez suivre au pied de la lettre mais de quelques règles sur les étapes nécessaires à franchir avant de prendre une décision définitive.

Oubliez l’idée que votre décision va éliminer toutes vos difficultés

Nous aimerions tou-te-s trouver la décision parfaite. Une décision qui résoudrait tout d’un coup. Qui résoudrait les inconvénients et qui les éradiquerait complètement.  C’est-à-dire une décision de type « strike » comme quand vous allez au bowling et que vous dégommez toutes les quilles d’un coup. Mais malheureusement, ce type de décision n’existe pas.

Toute décision implique une ou plusieurs pertes. On ne prend pas une décision car elle résout tout, mais car elle nous mène à une situation qui améliore significativement un aspect de la vie qui est important pour nous. La décision résout un problème qui est crucial, mais laisse intacts les autres éléments que nous devons résoudre.

La décision transcendantale implique aussi une dose d’anti-conformisme, de souffrance ou de privation. C’est pour cela que nous avons besoin de courage pour la prendre. Pensez que si vous le faites, c’est parce que le problème que vous voulez résoudre a une influence si négative sur votre vie qu’il rend les sacrifices pour le surmonter, valides.

Identifiez les risques et les dangers impliqués dans la décision

Toute décision transcendantale implique aussi un ensemble de risques et parfois, de dangers. Avant de franchir l’étape suivante, il faut essayer de délimiter les ravins dans lesquels on peut tomber. Cela stimulera non seulement la force pour aller de l’avant, mais donnera aussi plus de fermeté et de conscience à ce que nous décidons.

Ici, il est possible d’utiliser la vieille astuce de la liste. Prenez un papier et un crayon et écrivez tous les risques que votre décision implique. Soyez concret-e. Essayez d’être le plus précis-e possible. Identifiez chaque risque et dans quelle mesure il peut vous affecter. N’oubliez rien, même si vous pensez qu’il s’agit un risque minime, absurde et sans importance (mieux vaut travailler de manière consciente que de manière inconsciente). Quand nous prenons une décision définitive, rien n’est sans importance.

Essayez de faire la même chose avec les dangers. La différence entre risque et danger est que le premier implique un dommage relativement mineur, alors que le second engage votre santé ou votre vie, d’une manière ou d’une autre. Cela paraît extrême, mais par exemple, pour certain-e-s, rompre avec son conjoint ou changer de travail en ayant plein de dettes, sont des dangers. D’où la partie relative de cette identification et le rôle que peut jouer la dépendance émotionnelle.

Examinez vos émotions et fixez un cadre d’action

Avant de prendre une décision importante, il est normal d’avoir plein de doutes et de peurs. Mais ce qu’il ne faut pas, c’est que ces peurs déforment la perspective. Quelque chose vous dit qu’il est temps de faire un changement, mais une autre petite voix intérieure vous invite à abandonner. Il est nécessaire de résoudre cette contradiction pour aller de l’avant.

Il est important de clarifier vos émotions et vos sentiments face au  problème que vous voulez résoudre via une décision radicale. Vous souhaitez vraiment être mieux, ou est-ce un caprice ou un désir débordant ? Si vous n’avez pas concrétisé votre décision, est-ce par prudence, par méthode ou par peur ? Si vous réussissez à trouver des réponses, vous avez déjà parcouru la moitié du chemin.

Quand vos émotions sont relativement claires, et que vous êtes conscient-e des risques qu’implique la décision et de ce que vous allez perdre et gagner, vous êtes prêt-e à entrer en action. Ne la reportez pas. Fixez-vous une date pour faire ce que vous devez faire. Et faites-le. Ensuite, ne regardez pas derrière. C’est fait.

Lisez aussi : La thérapie de solution de problèmes : la méthode scientifique pour prendre des décisions

A découvrir aussi