Prédictions ratées : la raison pour laquelle nous ne sommes pas heureux

3 mars 2018 dans Développement personnel 63 Partagés
Prédictions ratées

La raison pour laquelle nous ne sommes pas heureux est que nous avons tendance à surestimer l’impact que les événements auront à l’avenir. Peu importe que cet impact soit négatif ou positif. Ce qui compte est que cette surestimation nous fasse imaginer une situation, par exemple gagner à la loterie, et que nous ayons une réaction émotionnelle dans le présent. Nous supposons alors que si cela devient réalité, il s’agira de ce que nous ressentons. Il s’agit là de l’origine de toutes nos prédictions ratées.

Nous ne réalisons pas que notre état émotionnel change. Nous imaginons que nous avons gagné à la loterie. Mais à ce moment, quelqu’un de proche décède et nous sommes tristesCe que nous avons supposé qui serait quelque chose qui nous remplirait de bonheur devient une circonstance que nous ne pouvons pas savourer et apprécier. Faire confiance à notre état émotionnel actuel pour supposer que ce qui se passera dans le futur nous fait avoir davantage de prédictions ratées que réussies.

“La meilleure façon de prédire l’avenir est de le créer.”

-Peter F. Drucker-

Nos prédictions ratées reposent sur le passé

De même que pour supposer ce qui pourrait nous rendre heureux nous nous basons sur notre état émotionnel actuel, nous utilisons également une autre ressource : le passé. Nous recueillons les souvenirs de certaines expériences pour prédire un avenir qui, peut-être, ne répondra pas à nos attentes. En effet, les prédictions ratées le sont parce qu’elles sont remplies d’attentes.

couple qui se câline

Nous pensons, par exemple, que nous n’avons pas eu beaucoup de chance avec les collègues que nous avons eu dans les différents  emplois que nous avons effectués. Nous ne sommes jamais parvenu à construire de bonne relation avec eux, ils essayèrent de nous manipuler, ils cherchaient toujours se mettre en avant et à nous laisser de côté… De ce fait, nous pouvons essayer de prédire ce qui se passera dans un futur emploi de deux façons différentes.

Si nous avons une faible estime de soi et que notre confiance en nous a été réduite par ce types d’expériences, nous supposerons peut être que la même chose nous arrivera dans notre prochain emploi. Nous nous y rendrons alors en ayant déjà peur, en manquant de confiance en nous et en redoutant que ce que nous “croyons” va se passer. A l’opposé, nous rêverons et nous souhaiterons rencontrer des personnes aimables avec qui nous pourrons entretenir une relation très positive, peut être non seulement dans le cadre du travail mais également personnel.

Chacune de ces hypothèses peut nous conduire à des prédictions ratées. En effet, les événements sont imprévisibles. Peut-être aurons-nous la chance de voir juste, que tout se déroule comme nous l’avions imaginé. Nous espérons généralement que tout se passe de manière positive. Mais que faire s’il en va autrement ? Lorsque ce que nous pensions qui pourrait nous rendre heureux nous génère finalement de la tristesse.

“La planification à long terme ne consiste pas à penser à des décisions futures, mais plutôt à l’avenir des décisions actuelles.”

-Peter F. Drucker-

Les émotions s’estompent

Nos prédictions ratées ne résultent pas seulement de notre état émotionnel ou nos expériences passées. Il existe également une chose à laquelle nous devons prêter attention. Nous regardons habituellement seulement les détails que nous considérons comme importants. Par exemple, avec des collègues de travail, nous nous concentrons uniquement sur cette relation de travail. Mais qu’en est-il du travail lui-même ? Qu’est-ce que cela va nous apporter pour progresser dans notre de travail ?

femme dans l'eau

Nous laissons certains aspects de côté parce que nos émotions à cet instant nous poussent à nous concentrer sur quelque chose qui nous affecte et que nous voulons modifier. Le fait de ne pas être riche, de ne pas avoir de bons collègues de travail, de ne pas pouvoir avoir d’enfant … Tout cela a pour conséquence de nous fait croire que gagner à la loterie, avoir des collègues incroyables ou avoir un enfant nous rendra heureux. Et si, au final, il n’en était pas ainsi ?

Nous pouvons parfois prendre des décisions hâtives en nous basant sur ces prédictions qui pourraient en fin de compte ne pas s’accomplir. Nous découvrons finalement que quelque chose que nous pensions qui allait nous rendre heureux ne remplit pas nos attentes. Et il est déjà trop tard pour revenir en arrière.

Nous devons être conscients que les émotions s’estompent. Gagner à la loterie peut nous rendre heureux, mais cette émotion ne durera pas. Nous connaîtrons toujours de mauvais moments, des expériences qui nous feront nous sentir tristes et, même, surestimer ce fait peut nous amener à agir de manière imprudente et nous retrouver soudainement avec de dettes.

“Essayer de prédire et de contrôler l’avenir est une utopie. La vie est incertaine et imprévisible. La sécurité n’est qu’apparente, une “illusion” de l’esprit.”

-Mónica Fusté-

pluie et pétales de fleurs

Nous avons tous fait des prédictions ratées. Il faut comprendre que ces dernières sont conditionnées par nos préférences actuelles et sous-estimer la façon dont nous nous sentirons, qui ne sera pas permanente, nous aidera à vivre davantage dans le moment et à accepter ce qui pourrait arriver sans trop d’attentes.


A découvrir aussi