Pourquoi ne suis-je pas à l'aise avec mon corps ?

26 décembre, 2020
L'insatisfaction à l'égard de son propre corps provient dans la plupart des cas d'une pression sociale, combinée à certaines croyances dysfonctionnelles que nous détenons. Comment pouvons-nous changer cette réalité ?

Presque tout être humain à un moment de sa vie s’est regardé dans le miroir et a pensé “Je n’aime pas ce que je vois.” Nous essayons parfois des vêtements dans un magasin et nous pensons ensuite “Je ne suis pas à l’aise avec mon corps”. La plupart d’entre nous souhaitent modifier différentes parties de notre corps.

Cependant, ce dégoût pour sa propre image corporelle va bien au-delà de l’aspect purement physique. Nombreuses sont les personnes qui pensent que leur valeur et leur succès sont déterminés par leur apparence. Depuis cette perpective, si on ne répond pas aux normes de beauté établies par la société, nous finissons par nous dévaloriser.

Pourquoi ne suis-je pas à l’aise avec mon corps ?

Si l’on tient compte de tout ce qui précède, il est intéressant de se demander d’où vient cette tendance à se mépriser et à se sentir mal à l’aise dans sa peau. Il est encore plus intéressant de savoir ce que l’on peut faire pour y remédier.

Aimer mon corps tel qu'il est.

Les causes externes

Il est indéniable que la culture et la société ont une influence très puissante sur le fait que de nombreuses personnes éprouvent une grande insatisfaction à l’égard de leur corps. Le canon esthétique a changé au fil des ans, dictant avec très peu de marges permissives ce qui est approprié et souhaitable à tout moment et en tout lieu.

Aujourd’hui, nous avons un idéal irréaliste et irréalisable qui valorise des mesures vraiment contre nature, tant pour les hommes que pour les femmes. Surtout, ce sont des caractéristiques uniques et imposées qui ne permettent pas la diversité logique des corps qui existent. F

Faire l’éloge de ces références comme étant les seules acceptables génère de graves dommages psychologiques chez ceux d’entre nous qui ne rentrent pas dans ce moule. Il suffit d’aller dans n’importe quel magasin de vêtements pour constater la variété limitée de tailles existantes.

Ainsi, nous grandissons en apprenant à rejeter nos corps, à les considérer comme inadéquats. Nous nous battons mentalement pour ne pas répondre aux normes. Par ailleurs, la pression sociale peut aussi être dévastatrice, car dès les premières années d’école, le rejet de la différence est présnt.

Les causes internes

Tout ce qui précède nous est imposé. Cependant, il y a d’autres aspects directement liés à la personnalité et à notre attitude qui nous amènent à ne pas nous sentir à l’aise avec notre corps :

  • Les comparaisons injustes. C’est à nous de comprendre que le canon esthétique est une référence irréelle et inaccessible, et que nous n’avons pas à nous y adapter. Les comparaisons conduisent inévitablement à générer des émotions négatives contre notre propre image, sans comprendre que la beauté est dans la diversité.
  • Une pensée rigide et dichotomique. Ces croyances supposent qu’il n’y a que deux extrêmes, et que si nous avons un trait “négatif”, nous sommes automatiquement indésirables. Concentrer notre attention sur cet aspect du physique que nous n’aimons pas, le magnifier et le généraliser, nous conduira à nous sentir mal dans notre corps.
  • Les mauvaises inférences. Comme je ne suis pas à l’aise avec mon corps, je suppose que je n’ai pas de valeur en tant que personne. Je suppose aussi que je n’ai pas le droit de porter certains vêtements ou d’effectuer certaines activités, et que je ne connaîtrai pas le succès
Une femme qui se regarde dans le miroir.

Que puis-je faire si je ne suis pas à l’aise avec mon corps ?

Il y a deux aspects principaux sur lesquels vous devez vous concentrer. En premier lieu, travaillez sur toutes ces croyances et attitudes qu’il est en votre pouvoir de modifier. Et qui vous amènent à vous sentir mécontent de votre image. Commencez à percevoir vos qualités et vos traits positifs. Apprenez à séparer votre valeur personnelle de votre image.

Deuxièmement, travaillez et persévérez pour aimer et accepter votre corps tel qu’il est. Remerciez-le d’être votre véhicule sur ce plan terrestre, vous permettant de respirer, de rire, de courir ou d’embrasser vos proches. Réconciliez-vous avec votre image dans le miroir et offrez-vous amour et respect, quelle que soit votre apparence.

Ce n’est qu’à partir de cette acceptation inconditionnelle que vous pourrez faire les changements nécessaires pour prendre soin de votre corps et de votre image depuis une posture saine. Faites de l’exercice et mangez sainement. Prenez soin de votre corps, oui, mais faites-le parce que vous l’aimez et non parce que vous le détestez.

  • Martínez-Oña, M. D. M., & Muñoz-Muñoz, A. M. (2015). Iconografía, estereotipos y manipulación fotográfica de la belleza femenina. Estudios sobre el mensaje periodístico21(1), 369-384.
  • Salaberria, K., Rodríguez, S., & Cruz, S. (2007). Percepción de la imagen corporal. Osasunaz8(2), 171-83.