Pourquoi certains ne respectent pas nos limites personnelles ?

12 janvier, 2020
Certaines personnes ne sont pas capables de respecter les limites personnelles d'autrui. Peu importe que nous nous promenions revêtus de notre armure psychique et émotionnelle indiquant clairement où se trouvent nos limites. Malgré tout, certains les ignorent et envahissent notre espace personnel.
 

Le respect et la protection des limites personnelles de chacun est un concept indispensable à notre santé, à notre équilibre et à notre bien-être. Cependant, comme nous le savons, tout le monde ne respecte pas toujours cette règle.

Pourquoi certaines personnes ne considèrent-elles pas que nous avons droit à une vie privée ? Pourquoi certains s’immiscent, envahissent et violent nos barrières émotionnelles, mentales et parfois même physiques ?

Toutes ces questions concernant l’espace personnel sont souvent bien compliquées et délicates. Elles le sont en effet car beaucoup d’entre nous ont parfois des difficultés à établir clairement une limite. Il s’agit d’une frontière personnelle où nous pouvons protéger nos valeurs, notre identité et nos droits. Ensuite, il faut également se rendre à l’évidence et malheureusement accepter un fait quelque peu attristant.

Il y a des personnes qui sont incapables de reconnaître certains signaux sociaux. De plus, même s’ils les reconnaissent, ils ne les respectent pas toujours. C’est le cas, par exemple, de certains couples, parents, amis autour de nous… En effet, la composante émotionnelle et la proximité que nous entretenons avec eux peut leur faire croire qu’ils ont le droit de franchir nos barrières personnelles.

D’autre part, le Dr Ernest Hartmann, un expert en la matière, nous explique dans son livre Limites mentales qu’il existe certains troubles psychologiques et certains styles de personnalité qui sont incapables de reconnaître et de respecter des codes sociaux essentiels à des relations sociales saines. Examinons cette idée d’un peu plus près.

 

« Chaque personne devrait être respectée en tant qu’individu, mais personne ne doit être idolâtré. »

-Albert Einstein-

Une ligne représentant les limites personnelles

Les personnes qui ne savent pas respecter les limites personnelles

Le respect est l’une des qualités essentielles que nous pouvons manifester. Il donne de la force, du sens et de la cohérence aux relations humaines. Cela nous permet de créer des environnements plus dynamiques, plus productifs et surtout, plus harmonieux. Respecter, c’est tolérer. C’est aussi laisser l’autre être. C’est enfin offrir à autrui un sentiment de dignité qui lui permet de se réaliser en tant que personne et d’avoir son espace et sa place dans le monde.

Tout ceci est bien logique et compréhensible, cependant cette attitude est loin de faire l’unanimité autour de nous. Il y a en effet des gens qui ne savent pas respecter les limites personnelles des autres. Ils les enfreignent de différentes façons. Par exemple, en :

  • Demandant des faveurs
  • S’appropriant des choses qui ne leur appartiennent pas parce qu’ils estiment y avoir droit
 
  • Ignorant nos opinions, nos décisions, nos valeurs, nos croyances
  • Contournant nos limites émotionnelles et en nous faisant porter toute la responsabilité et la culpabilité
  • Outrepassant la barrière du physique. En effet, certaines personnes se permettent même de nous toucher physiquement dépassant ainsi les limites de l’admissible

Voyons à présent quelles sont les éventuelles raisons qui peuvent les amener à agir de la sorte.

Les styles de personnalité qui ont tendance à transgresser les limites des autres

Dans une étude publiée dans le Journal of Occupational Health Psychology, les psychologues Bulger, Carrie A., Matthews, Russell A., et Hoffman, Mark E. ont mené plusieurs enquêtes dans le milieu du travail. Ils en ont conclu qu’il est courant que les limites personnelles fassent l’objet d’abus dans le contexte professionnel.

Ce type de comportement est particulièrement commun :

  • chez les profils habitués au pouvoir : par exemple, les employeurs, les managers, les chefs de service ou encore les superviseurs
  • Il est également fréquent que ce manque de respect pour les limites personnelles d’autrui apparaisse chez les personnalités narcissiques. Ce sont ces hommes ou ces femmes qui aiment manipuler et contrôler les autres à des fins spécifiques. De plus, ces individus manquent systématiquement d’empathie. Il leur est donc impossible de comprendre que leur comportement génère de la douleur chez l’autre

Les personnes proches et le facteur émotionnel

Comme nous l’avons souligné un peu plus haut, nos proches sont souvent ceux qui ont tendance à moins respecter nos limites personnelles. Ainsi, il est commun pour certains membres de la famille, des amis et même un conjoint de partir du principe qu’ils ont le droit de nous demander ou de faire quelque chose parce qu’ils font partie de nos proches.

 
  • De plus, en contournant ces limites, ils nous mettent également à l’épreuve. De cette façon, ils se rendent compte qu’à chaque concession que nous leur faisons, il ne se passe rien. Il n’y a pas de conséquences. Pire encore, il prennent confiance et savent qu’il pourront aller plus loin la prochaine fois
  • D’autre part, cela est source d’érosion lente. En permettant ces incursions, en disant « oui » quand on voudrait dire « non », on met à mal son estime de soi

Nous accumulons ainsi beaucoup de frustrations et un sentiment de culpabilité. Avec le temps, l’usure même de notre sens du moi est telle que nos limites personnelles ont elles aussi tendance à s’estomper.

Comment agir avec les personnes qui ne savent pas respecter les limites personnelles ?

Si quelqu’un à tendance à transgresser nos limites personnelles, la première question à se poser est la suivante. Lui ai-je bien fait comprendre où sont mes limites ? Ai-je été assez clair pour qu’il comprenne ce qu’il peut faire et ce qu’il ne peut pas faire ?

Il est certains qu’il y a toujours des profils qui par nature sont plus sujets à nous manquer de respect. Ils considèrent qu’ils en ont le droit. Toutefois, il faut également tenir compte d’un certain nombre d’aspects relatifs aux limites personnelles :

  • Les limites nous aident à améliorer nos relations sociales. Non seulement il est conseillé d’en avoir, mais elles sont même nécessaires
 
  • Aimer quelqu’un, c’est aussi savoir lui dire « non ». Personne ne fixe de limites uniquement par pur égoïsme ou pour être méchant. Les gens le font en revanche pour leur bien-être psychologique et pour le respect de leur espace. C’est surtout un élément clé de leur santé personnelle

Quelques pistes pour gérer ceux qui ne savent pas respecter les limites personnelles d’autrui

Une vie sans limites c’est un peu comme une maison sans murs. Nous en avons absolument besoin comme d’un refuge, comme d’un espace pour protéger ce que nous sommes. Il est ici question de notre propre sécurité. Par conséquent, s’il y a quelqu’un qui ne respecte pas ces limites, nous devons le lui indiquer clairement et lui rappeler où se trouvent nos limites.

  • Pour cela, nous devons être clairs. Nous devons lui rappeler ce qui est permis et ce qui ne l’est pas
  • Lors de ce rappel, l’autre personne peut éventuellement réagir avec méchanceté, agacement ou encore indignation. En effet, quelqu’un qui a l’habitude de transgresser les barrières n’apprécie généralement pas un tel rappel à l’ordre. Néanmoins, il faut insister et le faire avec fermeté
  • Agissez à l’aide des valeurs suivantes :
    • Tout d’abord, le courage intellectuel qui vous permet de défendre vos pensées
    • Le courage émotionnel, afin de protéger vos émotions et vos sentiments
    • Enfin, parlez avec fermeté et courage physique pour préserver ce qui vous appartient. Autrement dit, vos biens et votre espace personnel
Une femme sachant protéger ses limites personnelles
 

 

En conclusion, la question des limites personnelles est un devoir que nous nous devons à nous-mêmes. Cependant, si ces limites ne sont pas claires d’ores et déjà à l’intérieur, elles ne le seront évidemment pas pour les autres. Rappelons enfin que nos limites personnelles ont de la valeur. Elles doivent donc être protégées et défendues au quotidien comme il se doit.

Que cela nous plaise ou non, il y aura malheureusement toujours quelqu’un pour profiter d’un moment de relâchement pour contourner nos frontières. Soyons donc sur nos gardes !

 

  • Hartmann, Ernest (1991) Boundaries in the Mind. Basic Books
  • Bulger, C. A., Matthews, R. A., & Hoffman, M. E. (2007). Work and Personal Life Boundary Management: Boundary Strength, Work/Personal Life Balance, and the Segmentation-Integration Continuum. Journal of Occupational Health Psychology12(4), 365–375. https://doi.org/10.1037/1076-8998.12.4.365