Peter Pan, l’histoire du garçon qui ne voulait pas grandir

23 mars 2018 dans Cinéma 41 Partagés
peter pan

Peter Pan est une célèbre pièce de théâtre britannique composée par l’écrivain James M. BarrieL’oeuvre est destinée à un public d’enfants et sa première représentation a eu lieu à Londres en 1904. Elle possède quelques antécédents; avant de se transformer en oeuvre théâtrale, le personnage de Peter Pan apparaissait dans un roman de Barrie; dans cette première version, Peter vivait à Londres et tous les enfants étaient moitié oiseaux, moitié humains: c’est pour cela qu’ils pouvaient voler.

Barrie a progressivement amélioré son roman et a ajouté de nouveaux éléments que nous retrouverons dans la pièce de théâtre. Parmi les nouveautés, on peut souligner l’introduction de la poudre de fées pour pouvoir voler, une chose qui a dû être créée étant donné les accidents qui se produisaient dans la ville avec les enfants qui pensaient pouvoir voler.

Barrie s’est inspiré des jardins de Kensington à Hyde Park, lieu où il passait énormément de temps et où il fréquentait la famille Llewelyn Davies, dont les enfants avaient l’habitude de jouer dans les jardins. Il s’est d’ailleurs inspiré de ces enfants pour son histoire.

Si vous vous rendez à Londres et visitez Hyde Park, vous trouverez la statue de Peter Pan dans ces jardins. Cette statue n’est pas là par hasard: elle y a été placée par l’auteur de l’oeuvre en 1912. Il s’agissait d’un cadeau pour les enfants de Londres. Il l’a mise à l’endroit où Peter Pan atterrissait dans la première version de l’oeuvre. Par ailleurs, Barrie a décidé de céder les droits de son oeuvre à l’hôpital pour enfants de Great Ormond Street à Londres.

L’héritage de Peter Pan est assurément infini et a donné lieu à une multitude d’adaptations, aussi bien au théâtre qu’au cinéma. Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur la plus emblématique de toutes (peut-être), l’adaptation de Disney en 1953.

Le Pays Imaginaire

Le Pays Imaginaire est une île lointaine que l’on atteint en volant très haut dans le ciel. On doit ensuite « tourner à droite à la seconde étoile, en volant jusqu’à l’aube ». C’est un lieu où il n’y a pas de lois et où les enfants qui y résident n’ont aucune responsabilité : ils passent la majeure partie de leur temps à jouer et à s’amuser.

Cette île peut nous rappeler, en partie, l’Île des Plaisirs de Pinocchio, film dans lequel on fait référence à Peter Pan. Dans ces deux derniers, les enfants de l’île ne veulent pas de responsabilité ; ils ne veulent pas grandir. Ce sont des lieux éloignés auxquels les adultes ne peuvent accéder et ils peuvent donc faire tout ce qu’ils veulent. Cependant, à la différence de Pinocchio, les enfants qui habitent le Pays Imaginaire sont appelés les Enfants Perdus, ceux que personne n’a jamais réclamés.

ile imaginaire

Sur l’île, on retrouve des créatures fantastiques comme des sirènes et des fées mais aussi des indiens et des pirates. Plus les enfants passeront de temps au Pays Imaginaire, plus ils auront de mal à en sortir, à récupérer leur vie et leurs souvenirs.

Nous pouvons voir le Pays Imaginaire comme un lieu idyllique où tout est possible, un endroit plein d’aventures et de loisirs. Cependant, c’est aussi un piège car les enfants ne peuvent pas y grandir, ils n’atteignent jamais la maturité et, par conséquent, n’ont qu’une mémoire à court terme.

« Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin ! »

-Peter Pan-

Wendy, la raison et la maturité

Wendy vit avec sa famille à Londres jusqu’à ce qu’une nuit, Peter Pan apparaisse chez elle et les emmène tous au Pays Imaginaire.

Au début, Wendy est une petite fille comme les autres et est très contente, tout comme ses frères. Elle est heureuse de pouvoir voler et visiter le Pays Imaginaire et c’est pour cela qu’elle entreprend son voyage avec Peter Pan.

Peter et les Enfants Perdus verront en Wendy une figure maternelle, une personne qui peut prendre soin d’eux et leur raconter des histoires. Au Pays Imaginaire, il n’y a pas de petites filles: les enfants manquent donc de toute classe de protection ou de figure maternelle, et ce sera donc le rôle de Wendy.

wendy

Petit à petit, Wendy se rendra compte de l’importance de grandir pour son propre développement personnel et parviendra à l’acceptation. Elle deviendra une sorte de mère pour les Enfants Perdus et, finalement, sera convaincue qu’ils doivent tous se diriger vers cette croissance.

Wendy est le personnage féminin qui contraste avec Peter. C’est une enfant responsable, qui prend soin de ses petits frères et aspire à devenir une femme adulte. Wendy est la partie rationnelle qui complète Peter.

« Si vous saviez à quel point l’amour d’une mère est merveilleux, vous n’auriez pas peur. »

-Wendy, Peter Pan-

Peter Pan, l’enfant qui ne voulait pas grandir

Peter Pan est le personnage principal, un enfant qui vit au Pays Imaginaire et qui ne se souvient de rien de son passé. Il exerce le rôle de leader pour les Enfants Perdus car, même dans ce monde sans règles, la figure d’un chef est indispensable. Cette responsabilité retombe donc sur Peter.

Il a en outre été choisi pour sauver le Pays Imaginaire. Il est toujours accompagné par les Enfants Perdus et par la Fée Clochette, une petite fée très jalouse et possessive.

En réalité, Peter est un enfant qui a peur de grandir, d’affronter les problèmes et de mûrir. Il semble très courageux quand il se moque du Capitaine Crochet, en lui riant au nez et en le mettant hors de lui, mais il n’est pas suffisamment brave pour pouvoir affronter la vie du monde réel.

Il a une imagination débordant, grâce à laquelle il peut voler. Il est très joyeux et ne voit pas le danger; ses dons de leadership sont réellement surprenants et il est celui qui convainc Wendy et ses frères de visiter le Pays Imaginaire.

Ce leadership et ce pouvoir de conviction sont visibles quand il montre aux enfants que leurs pensées les feront voler: ils n’ont qu’à croire en eux, croire que tout est possible et émettre des pensées heureuses. De cette façon, et avec l’aide de la poussière de fées, ils pourront voler comme Peter.

Le vol est une chose associée à l’imagination et à la liberté. L’humanité semble toujours avoir envié le vol des oiseaux, peut-être parce qu’il s’agit d’une chose inatteignable et presque divine. Quand nous sommes enfants, il semblerait que l’un de nos plus grands souhaits soit, précisément, cette capacité de voler. Nous voyons donc que Peter, un enfant à l’état pur et sans altérations venant du monde des adultes, donne libre cours à son imagination et peut voler.

L’imagination des enfants est réellement puissante et fascinante mais l’intervention des adultes, parfois, la limite; c’est pour cela que les Enfants Perdus et Peter Pan possèdent une imagination immense, elle n’a pas été altérée par un adulte pendant très longtemps.

Peter Pan a une personnalité très charismatique mais c’est aussi un enfant insouciant et un peu perdu. Il en arrive même à perdre sa propre ombre. Cette perte montre aussi une perte de l’identité, un problème pour s’accepter soi-même, une sorte de dédoublement de la personnalité.

L’ombre est comme un miroir dans lequel nous nous reconnaissons, c’est une chose qui nous est liée, qui nous appartient. Or, Peter Pan la perd constamment : en d’autres termes, il se perd lui-même. Il se cache de son ombre, il ne la contrôle pas parce qu’il fuit de ce dont il a le plus peur : grandir.

Cette oeuvre a donné lieu à de multiples interprétations et à une infinité d’adaptations. Par ailleurs, elle a servi à baptiser le célèbre syndrome de Peter Pan, touchant des personnes qui ne veulent pas grandir ou mûrir, et le syndrome de Wendy, des personnes qui ne pensent qu’à satisfaire les autres et qui ont, au fond, peur d’être rejetées. Peter Pan est, sans aucun doute, l’une des œuvres les plus emblématiques du Royaume-Uni.

« Je suis la jeunesse, je suis la joie! Je suis le petit oiseau qui sort de son oeuf ! »

-Peter Pan-

A découvrir aussi