Comment une personne dépressive perçoit-elle le monde ?

17 juillet 2015 dans Curiosités 0 Partagés

Il existe de nombreuses métaphores telles que « je vois le monde en gris » ou « tout est noir » que nous entendons souvent lorsqu’il s’agit de faire référence à des sentiments d’angoisse, de profonde tristesse, ou encore de dépression.

Toutefois, nous sommes en droit de nous demander d’où viennent ces métaphores? Puisent-elles leur origine dans des expressions littérales ou sont-elles uniquement des symboles?

Est-il possible qu’une personne déprimée perçoive le monde qui l’entoure de façon totalement différente ?

Les résultats d’études scientifiques

Ludger Tebartz van Elst, professeur à l’université de Fribourg s’est posé toutes les questions que nous venons de mentionner ci-dessus.

C’est ainsi qu’il en est venu à s’intéresser à la corrélation entre les états dépressifs et la perception, ou vision, des couleurs.

Son analyse lui a permis de conclure que les personnes déprimées percevaient certainement l’univers autour d’elles de façon inégale si on procède à une comparaison avec les personnes qui ne se trouvent pas dans cet état mental précis. 

Son étude a débuté par l’analyse des réponses électriques de la rétine (qui se chargent de la « perception des contrastes »), aussi bien chez les personnes non dépressives que chez les personnes déprimées.

Il a montré à chacun de ces groupes un tableau avec des indicateurs dans la gamme des gris, pendant que les scientifiques manipulaient les tonalités pour les amener entre les extrêmes de blanc et de noir, dans le but de découvrir la plus forte ou la plus faible activation des cellules de la rétine en réponse à ces stimulus.

Les résultats étaient indéniables. Les personnes qui ne souffraient pas de dépression affichaient une plus forte activation des cellules de la rétine que les personnes déprimées.

Cela signifie que les personnes déprimées perçoivent les couleurs avec moins de brillance ou d’intensité, comme si quelqu’un avait placé un voile devant leurs yeux, qui atténuerait les couleurs.

La raison de ce changement de perception

Selon les scientifiques, la cause biologique de ce phénomène serait la dopamine

Ce neurotransmetteur est l’une des substances qui est la plus déboussolée chez les personnes qui se trouvent dans un état dépressif, et qui, une fois libérée a comme effet d’activer les cellules de la rétine.

Autres sens en jeu

À la lumière de ces résultats, différents chercheurs de l’université de Dresde ont décidé de conduire une étude plus poussée.

Ils se sont alors posé la question de savoir si la dépression touchait d’autres sens que la vue. Dans ce but, ils ont réuni 42 personnes (dont 50 % d’entre elles étaient dépressives) à qui ils ont présenté différents parfums.

Les résultats de cette étude se sont avérés similaires. Les personnes déprimées présentaient une réaction moindre face aux arômes, car elles les percevaient de façon moins intense.

Ces études ont conclu que, dans le cadre d’une dépression, le processus de neurogenèse chute significativement, ce qui réduit la quantité de cellules mitrales présentes dans le bulbe de notre cerveau qui est associé à l’odorat.

Changer cette prédisposition

Si vous vous trouvez dans un état de dépression, il est indispensable que vous consultiez un professionnel qui puisse vous fournir les outils essentiels pour remédier à ces situations qui vous procurent ce mal-être.

Le monde est rempli de couleurs, dans tous les sens du terme. Nous avons tous le droit d’en apprécier la chaleur et la diversité.

De cette façon, tous nos sens seront à la hauteur des expériences que nous vivons, et ils redonneront toutes ses couleurs à notre vie.

Image avec l’aimable autorisation de Jonathan Emmanuel Flores

A découvrir aussi