Pensez-y : allez-vous vous rendre maintenant ?

· 27 avril 2017

Aujourd’hui, c’est encore le jour fatidique. Vous êtes retombé-e, vous avez échoué à nouveau. On dirait que vous avez beau vous forcer, vous ne serez pas capable de conquérir cette montagne dont la cime renferme tous vos rêves. Vous savez que tout demande des efforts, mais vous commencez à penser qu’il est peut-être temps de vous rendre. Peut-être que ça n’en vaut plus la peine…

Mais, alors, vous commencez à vous souvenir de toutes les étapes du chemin. Tous les efforts, la lutte et la constance, tout ce que vous avez appris et un petit sourire s’esquisse sur votre visage. Vous savez que c’était dur, mais vous savez aussi que même si vous n’avez pas atteint le sommet, vous avez conquis une partie du chemin, une partie de votre vie.

  • Vous n’êtes plus celui/celle qui a commencé à escalader la montagne. Aujourd’hui, vous connaissez vos limites et vous savez tout ce dont vous êtes capable. Vous savez que vous avez beaucoup appris dans tous les sens du terme. Oui, vous avez souffert, mais vous avez aussi été heureux-se, courageux-se, vous avez pris des risques et vous avez dépassé plusieurs de vos peurs. C’est pour cela que nous vous posons la question : allez-vous vous rendre maintenant ?

« Beaucoup des échecs de la vie arrivent car les gens ne se rendent pas compte à quel point ils sont près du succès lorsqu’ils se rendent. »

-Thomas Edison-

Qui a dit que recommencer signifiait échouer ?

Qui a dit que recommencer était une folie ? Sûrement quelqu’un qui s’est rendu bien souvent dans sa vie. Quelqu’un qui a plus peur d’échouer que d’utiliser son courage pour affronter cette peur. Quelqu’un qui est probablement l’une des personnes les moins indiquées pour donner des conseils.

Recommencer, c’est rêver à nouveau, c’est vivre la vie que l’on recherche. C’est chercher à être ce que l’on veut vraiment être. Il n’y a que pour cette raison-là qu’il faut continuer à insister autant de fois que nécessaire. Au moins jusqu’à ce que vos rêves changent. Car il n’y a que comme ça, sans vous rendre, que vous serez satisfait-e de vous-même, de ce que vous avez donné. Ne permettez à personne de vous dire qu’il vaut mieux se résigner et choisir la facilité plutôt que lutter pour ce qui vous rend heureux-se.

Et si quelque chose vous rend heureux-se, même si vous ne l’avez pas, cela vaudra toujours la peine de lutter pour. Car à la fin, le chemin sera derrière vous et oublié, aussi tortueux soit-il. Notre mémoire se souvient mieux des moments les plus beaux, et obtenir ce que vous désirez le plus fera que les mauvais moments du chemin ne seront plus des pierres, mais du sable sur lequel marcher pieds nus en se remémorant son expérience.

« Ne renonce jamais à une chose à laquelle tu ne peux cesser de penser chaque jour ».

-Winston Churchill-

Vous trahir vous-même c’est échouer, recommencer c’est lutter

Déterrez de votre tête l’idée qu’une erreur est un échec ou qu’un abandon est forcément une erreur. Un échec, c’est trahir ses valeurs, c’est préférer le conformisme à la possibilité, quand celle-ci est désirée. D’autre part, être prudent-e n’est pas un échec. La prudence peut au contraire représenter l’option la plus intelligente une fois que l’on a épuisé toutes les possibilités, ou quand celles qu’il reste à explorer exigent un coût très élevé.

« Je ne suis pas découragé car chaque tentative erronée et écartée est un pas en avant. »

-Thomas Edison-

Recommencer avec détermination fait que, soudain, tout devient plus simple car on est plus sage. Vous avez enlevé de votre tête le poids des doutes et vous les avez changés pour une expérience riche de connaissances. Les options des autres, de celleux qui vous encouragent à vous rendre, sont leurs opinions et cessent de vous affecter. Vous commencez à vivre en accord avec ce que vous ressentez.

C’est alors que vous regarderez derrière vous et vous direz : « Je suis passé-e outre, j’ai réussi. ». Car nous savons que vous pourrez le faire. Car nous savons que vous êtes plus fort-e que personne quand vous luttez pour ce que vous désirez et même si aujourd’hui, vous doutez, croyez-nous, vous le pouvez ! Et nous savons aussi que ce n’est pas un hasard si vous lisez ce texte aujourd’hui. C’est parce que vous êtes sur le point de toucher le sommet avec le bout de vos doigts. Continuez un peu plus car vous y êtes presque. Ayez confiance en vous et en tout ce que vous valez !

Lisez aussi : N’est-il pas merveilleux de rêver quand tout est possible ?