N’est-il pas merveilleux de rêver quand tout est possible ?

N’est-il pas merveilleux de rêver quand tout est possible ?

N’est-il pas merveilleux de rêver quand tout est possible, quand tout est à la portée de nos mains, de nos envies et de nos efforts, quand on vient de se lancer dans un projet et que l’illusion nous embarque en nous poussant à avancer et à lutter contre vents et marées sans que rien d’autre ne nous importe que la réussite et l’atteinte de nos objectifs ?

Tout voyage commence par un premier pas, par quelque chose dont vous pouvez rêver et que vous essayez de concrétiser.

Et c’est à ce moment, à cet instant que toutes vos forces se concentrent sur un seul objectif, celui de voir que tout est possible si vous luttez pour cela.

Alors, pas à pas, vous commencez à faire tout ce qui est nécessaire pour vous rapprocher de votre objectif.

Aussi difficile soit-il à atteindre, vous avez bien assez de forces pour lutter et y arriver. C’est alors que vous réalisez que les impossibles sont possibles si vous vous efforcez de lutter.

Or, il est vrai que tout ne se passe pas toujours aussi bien, et que parfois, on échoue à la première tentative, puis à la deuxième, puis parfois même aux suivantes, et c’est alors que ce qui était possible devient impossible.

Or, si avant, c’était possible, pourquoi cela serait-il impossible aujourd’hui ?

hombre-lobo

La différence entre VOULOIR et POUVOIR, c’est CROIRE

L’objectif est le même, mais pas vous, et c’est de là que naissent les doutes, de là que les démons qui sommeillent en vous se frayent un chemin, permettant alors aux doutes que vous avez sur vous et sur vos capacités de prendre le pas sur l’illusion et les espoirs que vous nourrissiez lorsque vous avez commencé à poursuivre votre rêve.

Et c’est alors qu’avec le temps, vous finissez par devenir votre pire ennemi, que vous perdez tout espoir et que vous commencez à vous noyer dans le découragement.

C’est alors qu’au lieu de rêver, vous jonchez votre chemin d’obstacles. Qu’au lieu de construire des ponts, vous placez des pièges sur votre chemin.

C’est alors que vous oubliez que la seule différence entre vouloir et pouvoir, c’est croire, car si vous croyez que vous pouvez, alors vous lutterez, et tôt ou tard, vous y arriverez.

Si vous luttez et que vous y mettez du vôtre, alors même la plus minime des chances devrait pouvoir se ranger de votre côté et vous permettre d’atteindre vos objectifs.

manos-haz-de-luz

Rêver, ce n’est pas cesser d’avoir les pieds sur terre

Or, rêver, lutter, ce n’est pas cesser d’avoir les pieds sur terre. Lutter, ce n’est pas cesser d’être réaliste, car vous savez que votre objectif est difficile à atteindre, mais vous y croyez toujours, vous croyez en vous, vous donnez une chance à la foi afin d’être en mesure de pouvoir déplacer des montagnes.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas essayer d’empoigner un arc-en-ciel ou encore de faire tenir dans une bouteille toute l’eau de la mer, non.

Vos rêves ne seront jamais trop grands pour vous si vous n’êtes pas trop petit pour aller vers eux.

Le moment de lutter, c’est maintenant, car c’est maintenant que vous savez ce que vous voulez. Certaines personnes mettent toute leur vie ne serait-ce que pour savoir ce qu’elles veulent.

La peur et les doutes peuvent finir par devenir très puissants lorsque l’on commence à se heurter à des obstacles sur notre chemin, mais n’oubliez pas que vos rêves se construisent au travers de l’illusion qu’il est possible d’avoir ce que vous voulez, et si c’est possible, alors il ne s’agit pas de rêves, mais de réalités.

Ne perdez jamais votre illusion, car vous perdrez alors également votre capacité à lutter et avec elle, vos rêves.

Par: Camille Legrand