Paul Cézanne, le grand peintre ermite

01 août, 2020
Paul Cézanne, qui a vécu dans un isolement créatif permanent, est considéré comme l'un des plus grands pionniers de l'art moderne et de la peinture. Il a été considéré comme un génie tant pour la méthode consistant à mettre sur la toile exactement ce que ses yeux voyaient dans la nature, que pour les qualités de forme qu'il a obtenues grâce à un rapport unique avec l'espace et la couleur.
 

Paul Cézanne était un peintre français que beaucoup considèrent comme un pionnier des traits disjoints, caractéristiques du post-impressionnisme. Son œuvre a jeté un pont entre l’impressionnisme de la fin du XIXe siècle et la nouvelle ligne de recherche artistique du début du XXe siècle, le cubisme.

La maîtrise du dessin, du ton, de la composition et de la couleur que son travail englobe est très caractéristique. Sa façon de peindre est unique et peut être facilement reconnue dans le monde entier. Henri Matisse et Pablo Picasso ont tous deux été très influencés par Cézanne.

Enfance et jeunesse de Paul Cézanne

Le célèbre peintre Paul Cézanne est né le 19 janvier 1839 à Aix-en-Provence, en France. Sa mère semble avoir été la principale influence dans ses premières années, en raison de sa vision de la vie et de l’art.

Son père, Philippe Auguste, était le cofondateur d’une société bancaire qui a prospéré tout au long de la vie de l’artiste. Cette société donnait au peintre une sécurité financière inhabituelle à l’époque et dont la plupart de ses contemporains ne bénéficiaient pas. A la fin de sa vie, l’entreprise familiale laissera au peintre un héritage important.

 

Il fréquente l’école primaire avec ses jeunes sœurs, Marie et Rose. Plus tard, il poursuit ses études à l’école Saint-Joseph d’Aix.

En 1852, Paul Cézanne entre au Collège Bourbon, où il rencontre et se lie d’amitié avec Émile Zola. Cette amitié fut décisive pour les deux hommes : portés par un romantisme de jeunesse, ils imaginèrent des carrières réussies dans l’industrie artistique florissante de Paris. Cézanne serait peintre et Zola écrivain.

Une oeuvre de Paul Cézanne.

 

Début de carrière

Cézanne commence à étudier la peinture et le dessin à l’École des Beaux-Arts d’Aix en 1856, mais son père s’oppose à sa carrière artistique. En 1858, son père le convainc d’entrer à la faculté de droit de l’université d’Aix-en-Provence.

Cézanne a poursuivi ses études de droit pendant plusieurs années. Cependant, il combine ces études simultanément avec l’École des Beaux-Arts d’Aix, où il reste jusqu’en 1861.

 

En 1862, après une série d’âpres disputes familiales, l’artiste en herbe reçoit une petite allocation et est envoyé à Paris pour y étudier l’art. Il avait prévu d’emménager avec Zola.

Il est allé à l’École des Beaux-Arts de Paris. Cependant, sa demande a été rejetée. C’est pourquoi il a commencé ses études artistiques à l’Académie Suisse.

Le cercle des artistes

L’Académie Suisse était un studio où de jeunes étudiants en art pouvaient travailler avec des modèles vivants pour une somme mensuelle très modeste. Cézanne y rencontre des peintres tels que Camille Pissarro, Claude Monet et Auguste Renoir.

À cette époque, sa peinture était dans la veine d’un romantisme débridé et grossier. Dans ses peintures de l’époque, Cézanne montre une certaine prédilection pour des thèmes tels que la violence et l’érotisme. Un style complètement différent de celui de ses œuvres plus mûres qui le consacrerait comme peintre.

Tous les jeunes de l’Académie Suisse de l’époque étaient aussi des artistes en difficulté. Bientôt, ils feront partie des membres fondateurs du mouvement impressionniste naissant.

 

Bien que Cézanne ait été inspiré par des visites au Louvre et notamment par l’étude de Diego Velázquez et du Caravage, il doute de sa vocation après cinq mois à Paris. Il décide donc de retourner à Aix et d’entrer dans la banque de son père, bien qu’il n’ait jamais quitté l’école d’art.

En 1869, il rencontre Hortense Fiquet, mannequin et couturière, qui devient sa maîtresse et lui donne un fils, Paul, né en 1872. Paul Cézanne les a cachés à sa famille, il était terrifié par la réaction de son père dominant. Il épouse finalement Hortense en 1886, peu avant la mort de son père.

En 1886, Cézanne devient l’ennemi de Zola. Il nterprète comme des références légèrement déguisées à ses propres échecs certains écrits de l’auteur français. En conséquence, il rompt ses relations avec son plus ancien soutien.

Paul Cézanne à Aix, les années les plus prolixes

La même année, il hérite de la fortune de son père et, à 47 ans, il est devenu financièrement indépendant, mais socialement isolé. Après la mort de son père, il a hérité du domaine familial au Jas-de-Bouffan.

 

« L’approbation des autres est un stimulant dont il est bon quelquefois de se méfier. »

-Paul Cézanne-

Le domaine apparaît dans plusieurs de ses tableaux et, à partir de ce moment, Cézanne vit principalement à Aix. Il se consacre dès lors à certains de ses sujets favoris : portraits de sa femme Hortense, natures mortes et, surtout, le paysage de la Provence, en particulier la montagne Sainte Victoire.

Cézanne s’est intéressé à la structure sous-jacente. Ainsi, ses peintures donnent rarement une indication évidente de l’heure de la journée ou même de la saison représentée.

Ses peintures ultérieures sont généralement plus composites et ouvertes, imprégnées d’un sens de l’air et de la lumière. La troisième dimension est créée par la perspective ou le raccourcissement, mais aussi par des variations de tonalité extraordinairement subtiles.

En 1872, il s’installe à Auvers-sur-Oise, près de Pontoise, le foyer de Camille Pissarro. C’est ici que Cézanne a commencé une longue et fructueuse association avec Pissarro. Dans la dernière année de sa vie, il se décrit encore comme un « élève de Pissarro ».

 
Un paysage peint par Paul Cézanne.

 

La couleur et la lumière dans ses peintures

Beaucoup des premières œuvres de Cézanne étaient peintes dans des tons sombres appliqués avec des pigments lourds et fluides. Il a ainsi suivi les traces de l’expressionnisme romantique et fantasque des générations précédentes.

Sous la tutelle de Pissarro, et en peu de temps entre 1872 et 1873, Cézanne passe des tons sombres aux tons clairs. En outre, il a commencé à se concentrer sur des scènes de terres agricoles et de villages ruraux.

Il expose avec les impressionnistes en 1874 et le fera à nouveau en 1877. Cependant, Cézanne ne s’est jamais identifié au groupe impressionniste et n’a jamais pleinement adopté leurs objectifs et leurs techniques. Il s’intéressait davantage à l’analyse structurelle de la nature.

 

Il a parcouru un chemin solitaire et difficile vers son objectif d’un art qui n’attire pas superficiellement l’œil, mais l’esprit. Cet art combinerait le meilleur de la tradition française classique de la structure avec le meilleur du réalisme contemporain.

Son travail a été pratiquement inconnu tout au long de sa vie. En 1895, Ambroise Vollard, un ambitieux marchand d’art parisien, organise une exposition des œuvres de Cézanne, qui sera promue avec succès dans les années suivantes. À sa mort en 1906, Cézanne avait atteint le statut de figure légendaire.

Héritage

En regardant l’œuvre tardive de Cézanne, il est impossible d’ignorer l’émergence d’une démarche artistique unique. Cézanne a offert une nouvelle façon de comprendre le monde à travers l’art.

« Pour un impressionniste de peindre de la nature n’est pas de peindre le sujet, mais de réaliser des sensations. »

-Paul Cézanne-

Sa réputation étant en constante évolution dans les dernières années de sa vie, un nombre croissant de jeunes artistes sont tombés sous l’influence de sa vision novatrice. Parmi eux se trouvait le jeune Pablo Picasso.

 

Sous l’influence de Cézanne, Picasso va bientôt mener la tradition occidentale de la peinture dans une direction totalement nouvelle et sans précédent.

C’est Cézanne qui a appris à la nouvelle génération d’artistes à libérer la forme de la couleur dans leur art. Ainsi, ils ont créé une nouvelle réalité picturale subjective, et non une simple imitation servile.

 

 
  • Venturi, L. (1960) Cuatro pasos hacia el arte moderno: Giorgione, Caravaggio, Manet, Cézanne. Nueva Visión.
  • Machotka, P.; Cézanne, P. (1996) Cézanne: Landscape into art. Yale University Press.
  • Smith, P. (1996) Interpreting Cezanne. London: Tate Publishing.
  • Rewald, J.; Feilchenfeldt, W.; Warman, J. (1996) The paintings of Paul Cézanne: a catalogue raisonné. Musée du Louvre.