Parfois, la tristesse s'exprime aussi dans la mauvaise humeur

Il y a des moments où l'illusion se teinte de pessimisme et la mauvaise humeur devient alors ce compagnon inconfortable qui recouvre tout de son goût amer. La tristesse a tendance à brouiller nos émotions positives pour les aiguiser sous forme d'apathie chronique, dans un malaise prolongé derrière lequel se cache en réalité la dépression.
Parfois, la tristesse s'exprime aussi dans la mauvaise humeur

Dernière mise à jour : 23 mai, 2022

Le trouble dysthymique touche près de 5 % de la population. Or, ses symptômes sont souvent si subtils qu’on s’habitue à voir cette mauvaise humeur persistante ou cette apathie comme normale car, après tout, même si elle est inconfortable, elle nous permet de continuer à être fonctionnel.

Rares sont les fois où nous ne nous arrêtons pas pour comprendre ce qui peut se cacher derrière la mauvaise humeur, il nous suffit d’éviter ceux qui en souffrent, ceux qui la projettent sans chercher à voir ce qu’il y a derrière ce sourire inversé et cette amertume qui cache peut-être un millier de peines.

Une chose sur laquelle nous devons être très clairs est que toutes les dépressions ne sont pas identiques. Chaque personne présente une réalité particulière qu’il faut savoir prendre en compte et individualiser. Cependant, lorsque nous parlons de dysthymie, il est toujours très clair que nous sommes face à ce profil où le découragement et l’amertume tracent un type de maladie bien spécifique.

On vous parle d’elle.

homme avec un oiseau sur la tête représentant la mauvaise humeur

La dysthymie, un type très subtil de dépression

Un aspect que nous devons préciser est que la tristesse, en soi, n’est pas synonyme de dépression. Même une mauvaise humeur n’est pas toujours le reflet d’un mauvais caractère. Les troubles dépressifs se caractérisent par des nuances très délicates, mais la dysthymie est un sous-type et possède à son tour ses propres caractéristiques dont il faut tenir compte :

  • La personne dysthymique se plaint généralement de presque tout. Elles souffrent d’inconfort chronique, d’anhédonie qui les empêche de pouvoir profiter ou de retrouver le côté positif de la vie.
  • Elles ont des problèmes de concentration et de sommeil.
  • Elles souffrent d’altérations de l’appétit : jours de perte d’appétit ou moments de grande anxiété à propos de l’alimentation.
  • Elles peuvent maintenir leur travail et leurs performances professionnelles, mais leurs performances sont généralement faibles.
  • Elles connaissent des périodes de mélancolie, d’une tristesse cachée qui se traduit à son tour par un affaiblissement du système immunitaire, qui entraîne une baisse des défenses et des maladies.
  • Contrairement au reste des dépressions, la personne dysthymique est « fonctionnelle », c’est-à-dire qu’elle maintient ses responsabilités et est autonome, mais ses relations interpersonnelles sont affectées.
illustration femme en rose

Quelque chose de commun que la personne atteinte de dysthymie éprouve généralement est de voir comment son environnement devient également un «agresseur». La mauvaise humeur des personnes dysthymiques, loin de se comprendre, contamine le reste, et les gens choisissent de prendre leurs distances : s’éloigner. Petit à petit, il dérive dans un cercle vicieux qui accroît encore son insatisfaction et sa solitude.

Quand notre cerveau a vu l’obscurité d’une mauvaise humeur

Comme l’explique le DSM-V (manuel de diagnostic des troubles mentaux), le trouble dysthymique est généralement maintenu pendant des périodes de 2 ans et a également une composante génétique. Si elle n’est pas traitée, si vous ne recevez pas le bon traitement, cela peut entraîner une dépression majeure.

Nous savons qu’il n’est généralement pas facile de se sensibiliser aux “mauvaises humeurs”, avec ce proche que nous avons qualifié de “toxique” simplement parce qu’il critique tout ce qui est positif pour nous. Parfois, la dysthymie est cachée chez les personnes les plus proches de nous et peut-être même en nous-mêmes.

Le problème avec le trouble dysthymique est que bien que ses symptômes soient légers, ils sont souvent persistants, et une vie dominée par l’apathie, la mélancolie et la frustration continuelle perd sa qualité et son éclat. Maintenant, cette obscurité qui recouvre notre cerveau peut être inversée avec le bon traitement.

femme-lèvres-rouges

Comment gérer la dysthymie

Il est bon de garder à l’esprit les précisions suivantes concernant la dysthymie :

  • Lorsque notre cerveau est dominé par une mauvaise humeur, ce qu’il subit en réalité est une altération de sa chimie cérébrale : il lui manque le “carburant” pour ressentir des émotions positives.
  • Un cerveau grincheux présente une dysphorie, c’est-à-dire de l’irritabilité, de l’insatisfaction, de l’anxiété… Tout cela est dû à un déséquilibre d’un neurotransmetteur appelé dopamine, qui peut être restauré par des médicaments.
  • La dysthymie doit être traitée par des médicaments et une psychothérapie appropriés. Le soutien de notre environnement et notre volonté de faire face à cette maladie sont également essentiels.

Une chose à garder à l’esprit est que, malgré le fait que le trouble dysthymique affecte les hommes et les femmes de la même manière, ce sont eux qui recherchent généralement un soutien et un traitement lorsqu’ils sont conscients que cet inconfort, cette humeur changeante, altère trop leur équilibre personnel.

Pour cette raison, et comme pour d’autres troubles, il est important de faire preuve de sensibilité et d’intuition. Une mauvaise humeur n’est pas toujours “un virus contagieux”. Parfois, derrière ce masque, il y a quelqu’un qui souffre et qui a besoin de soutien, de proximité.

Et soudain arrive cette tristesse qui embrasse et étouffe sans savoir pourquoi, elle qui me fait voir le monde avec colère et amertume…

homme avec des oiseaux en papier
Cela pourrait vous intéresser ...
Comment améliorer notre humeur quand tout semble aller mal ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment améliorer notre humeur quand tout semble aller mal ?

Améliorer notre humeur quand tout semble aller mal est un véritable défi, mais la bonne nouvelle est que vous pouvez y arriver.


Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.