Parents hélicoptères et mamans agenda, parents qui dirigent la vie de leurs enfants

Nous appelons parents hélicoptères et mamans agenda ces parents qui veulent contrôler et organiser complètement la vie de leurs enfants. Ils agissent avec les meilleures intentions mais, sans aucun doute, ils minent la liberté de leurs petits.
Parents hélicoptères et mamans agenda, parents qui dirigent la vie de leurs enfants

Dernière mise à jour : 07 août, 2022

Les parents hélicoptères ou les mamans agenda vérifient constamment les devoirs, les tests et les activités des enfants, ne manquant jamais de relier les détails ou de programmer chaque minute de la vie du petit.

Il est le gardien des données de chaque enfant et de chaque obligation scolaire (et extra-académique), générant en eux une dynamique de dépendance authentique. En conséquence, les enfants ont plus de mal à apprendre à assumer la responsabilité de leurs activités, obligations et intérêts.

Fille ouvrant la boîte de pandore

Parents hélicoptères et mamans agenda qui laissent leurs enfants vides

Avec cette attitude de surprotection et avec le désir de créer une bulle des caractéristiques décrites, on finit par stimuler la « croissance » d’enfants qui ne se connaissent pas, qui sont incapables de réguler leurs émotions et qui ignorent leurs besoins et leurs ambitions.

Cette relation entre parents et enfants est toxique, puisque les enfants sont enfermés dans une bulle hyperprotectrice qui se veut la plus résistante des armures, alors qu’en fait c’est la meilleure graine d’insécurité que l’on puisse planter en eux. Ces enfants, en plus, sont surstimulés, ils ne tolèrent ni la frustration ni l’ennui puisqu’ils ne savent jouer que le rôle passif auquel ils ont été habitués.

Ces parents, dans leur empressement à protéger leurs enfants de tout malaise et à les aider à être brillants, détaillent de manière décisive chaque petit mouvement de leurs “enfants bulles”

fille de derrière

L’origine du terme remonte à 1967, lorsque Haim Ginnott écrivait dans son livre “Between Parent & Tennager” : “ma mère m’a survolé comme un hélicoptère”. Ce phénomène s’est propagé socialement et nous avons atteint un tel point que de nombreux parents blâment (injustement) les mauvaises notes de leurs enfants sur les enseignants.

Ordre du jour des papas et des mamans hélicoptères :

  • Ils prennent des décisions pour leurs enfants dans tous les domaines de leur vie.
  • Ils surveillent chaque mouvement et essaient de plaire à leurs enfants par chaque détail et immédiatement.
  • Ils résolvent les conflits de leurs enfants et essaient toujours de leur apporter des solutions.
  • Ils parlent au pluriel : “Combien avons-nous à étudier sur ce sujet !”, “Combien de devoirs ils nous ont donné !”, etc.

Ce besoin obsessionnel de tout contrôler finit par être dévastateur pour les parents, qui finissent par s’épuiser. Ils essaient d’offrir à leurs petits une vie pleine de perfection, d’amour et de soins, en leur offrant toutes les ressources auxquelles ils peuvent accéder et en les empêchant de commettre des erreurs qu’ils devraient commettre en raison de leur âge.

Il arrive qu’à la fin, la réalité l’emporte et que les châteaux en l’air s’effondrent. Ces types de relations finissent par suffoquer. Les deux parties finissent par être frustrées et épuisées, provoquant de grands complexes et des problèmes émotionnels.

mère-et-enfant-sur-la-plage

L’hyper-paternité qui finit par refléter la dépression et l’anxiété

Selon différentes études, la mise en place de ce style parental hyperprotecteur a des conséquences désastreuses à court, moyen et long terme : dépression, stress et anxiété. Un prix que paieront non seulement les enfants, mais aussi leurs parents.

Cette détérioration répond à l’altération de trois besoins émotionnels fondamentaux : le sentiment ou la perception d’autonomie, le sentiment ou la perception de compétence et le sentiment ou la perception de se sentir en relation avec les autres, notamment à l’adolescence et avec les pairs. Ainsi, tout ce qui limite le développement et la croissance affectifs a des conséquences dévastatrices sur le plan personnel et relationnel.

Les enfants doivent être éduqués avec soin et attention, en basant les quantités de chacun sur le bon sens. Nous ne pouvons pas intervenir dans les différentes sphères qui composent leur vie ou assumer leurs obligations, car ils grandiront en se sentant inutiles, incompétents et dépendants et c’est précisément le contraire de ce que nous souhaitons.

Illustrations de Karin Taloyr et Claudia Tremblay

Cela pourrait vous intéresser ...
L’enfant doré, les parents avec un enfant préféré
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’enfant doré, les parents avec un enfant préféré

L'enfant doré est cette figure qui obtient toute la reconnaissance des parents. Il est l'enfant préféré devant le reste des frères et sœurs.