Des parents brillants qui émeuvent leurs enfants

25 avril 2017 dans Psychologie 117 Partagés
Il y a des bons parents, des parents excellents et des parents brillants. En comprenant et en respectant les différentes façons d’éduquer, aussi variées et nuancées que les parents qui existent, la majorité de ceux-ci ne souhaitent que le meilleur pour leurs enfants, ils les aiment et souhaitent les voir heureux. Pour cela, ils établissent des normes et des limites qui fonctionnent dans chaque foyer, en créant un système unique. Une dynamique qui sera différente pour chaque famille. Cette dynamique peut être modifiée et les adultes doivent identifier le moment où elle a besoin d’une révision.
Les normes et limites qu’établissent les parents dans chaque cercle familial doivent être claires et directes, en plus d’être fermes. Par ailleurs, elles doivent être révisées et réadaptées à chaque fois que c’est nécessaire. Cela fixera les bases de la dynamique familiale propre à chaque système, qui variera en fonction de l’étape où elle se situe et générera un flux de situations. Des situations qui seront à leur tour pleines d’émotions et teintées d’imprévus et qui constitueront le bouillon de culture du développement psycho-émotionnel de chacun-e des membres de la famille.

Bons parents et parents brillants

Dans son livre Parents brillants, maîtres fascinants, Augusto Cury, médecin psychiatre, thérapeute et écrivain, nous donne des clés pour éduquer des jeunes heureux-ses, proactif-ve-s, sûr-e-s d’elleux et intelligent-e-s. En outre, il analyse sept habitudes des bons parents et des parents brillants.

Les enfants ont besoin de parents qui parlent leur langage et qui sont capables de pénétrer dans leur cœur.


1. Les bons parents offrent des cadeaux alors que les parents brillants offrent tout leur être

Les bons parents satisfont, dans la mesure où leurs ressources le leur permettent, les désirs de leurs enfants : ils leur achètent des vêtements, des jouets, leur organisent des fêtes d’anniversaire, les emmènent en voyage… Les parents brillants leur donnent quelque chose d’un peu plus précieux, quelque chose qui ne s’achète pas avec de l’argent : ils leur offrent tout leur être, leur histoire, leurs expériences, ils partagent leurs émotions, leur temps. Cette habitude des parents brillants contribue à développer l’estime de soi de leurs enfants, leur intelligence émotionnelle, leur capacité à gérer les pertes et les frustrations, à dialoguer et à écouter.

2. Les bons parents nourrissent le corps de leurs enfants tandis que les parents brillants nourrissent leur personnalité

Les bons parents font attention à l’alimentation de leurs enfants afin qu’ils soient en bonne santé, les parents brillants se préoccupent de nourrir, en plus de leur corps, leur intelligence et leurs émotions. Être cultivé-e, avoir une bonne situation économique, une excellente relation conjugale et permettre d’accéder à de bonnes écoles n’est pas suffisant pour la santé psycho-émotionnelle des enfants. Il faut préparer les enfants à ÊTRE, non pas à AVOIR. Cette habitude des parents brillants contribue à développer la sécurité, la capacité de réflexion, le courage, l’optimisme, le dépassement de la peur et la prévention de conflits chez leurs enfants.

3. Les bons parents corrigent les erreurs de leurs enfants, les parents brillants leur apprennent à penser

En corrigeant les erreurs des enfants et en leur disant tout le temps la même chose, nous répétons des mots, des plaintes, et cela n’a pas d’effet sur eux. Cela ne fait que générer de l’agressivité, de la frustration et de la distance. Nous devons surprendre nos enfants. Les émouvoir. Les faire réfléchir. Cette coutume des parents brillants contribue à développer la conscience critique de leurs enfants, leur capacité à penser avant de réagir, leur fidélité, leur honnêteté, leur capacité de remettre les choses en question et leur responsabilité sociale.

« Si vous éduquez l’intelligence émotionnelle de vos enfants avec des compliments quand ils s’attendent à ce que vous les grondiez, avec des mots de motivation quand ils s’attendent à une réaction agressive, avec une attitude affectueuse quand ils s’attendent à une attaque, ils seront reconnaissants et le garderont bien à l’esprit. »

-Daniel Goleman-


4. Les bons parents préparent leurs enfants à la réussite, les parents brillants les préparent à l’échec

Les bons parents préparent leurs enfants à connaître des triomphes, à avoir des bonnes notes, du succès à l’université, au travail et dans leurs relations sociales. Les parents brillants sont conscients qu’il est plus difficile d’affronter un échec et ils les aident à ne pas avoir peur de cela. Cette coutume des parents brillants contribue à développer la motivation de leurs enfants, leur audace, leur patience, leur détermination, leur capacité à surmonter les choses et leur faculté à créer et tirer profit des opportunités.

5. Les bons parents parlent, les parents brillants dialoguent

Beaucoup de parents sont incapables de dialoguer avec leurs enfants à propos de leurs peurs ou des pertes et frustrations qu’ils rencontrent. Dialoguer suppose nous exprimer, raconter des expériences, partager des secrets de notre cœur, aller au-delà des choses. Les parents brillants, en dialoguant, réussissent à développer une solidarité, de l’amitié, un plaisir de vivre, de l’optimisme et une intelligence interpersonnelle.

6. Les bons parents donnent des informations, les parents brillants racontent des histoires

Les bons parents informent leurs enfants mais ils ne leur racontent pas d’histoires, ils ne dialoguent pas avec eux. Les enfants n’ont pas besoin d’autant d’autorité, d’argent ou de pouvoir, ils préfèrent passer du temps avec leurs parents et écouter des histoires imprégnées d’émotions et d’expériences qu’ils ont vécu. Ils ont besoin de parents brillants qui développent leur créativité, leur inventivité, leur raisonnement schématique et leur capacité à trouver des solutions.

7. Les bons parents donnent des opportunités, les parents brillants n’abandonnent jamais

Les bons parents passent sous silence les erreurs de leurs enfants. Les parents brillants n’abandonnent jamais, même si leurs enfants les désillusionnent, commettent des erreurs, ne font pas attention à eux et souffrent de troubles émotionnels. Les parents brillants croient en leurs enfants, ils essayent de voir en eux ce que personne d’autre ne voit, ils sèment des idées et n’essayent pas de les dominer. Ils développent chez leurs enfants le respect de la vie, l’espoir, la motivation, la détermination et à la capacité à se remettre en question, à surmonter les obstacles et les échecs.
Les parents perdent souvent confiance. Ils sentent qu’ils échouent en tant que parents. Mais il faut bien penser qu’être parents implique une grande responsabilité, en faisant preuve de tendresse et de simplicité. Nous pouvons apprendre des stratégies d’éducation, lire des théories, les idées de Piaget et de Vigotsky, la psychanalyse de Freud, les intelligences multiples de Gardner et la philosophie de Platon pendant des dizaines d’années, mais si nous ne faisons pas plaisir à nos enfants, si nous ne les émouvons pas, ne leur apprenons pas à penser ou ne conquérons pas leur mémoire, aucune étude ne sera valable ou applicable.

Il s’agit de créer un grand impact sur l’univers émotionnel et rationnel des enfants. D’être créatif-ve-s et sincères. Il s’agit de les émouvoir.


A découvrir aussi