On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux

· 8 juin 2015

« -Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d’un secret.

Le petit prince s’en fut revoir les roses.

-Vous n’êtes pas du tout semblable à ma rose, vous n’êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisé et vous n’avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n’était qu’un renard semblable à cent mille autres. Mais j’en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.

Et les roses étaient gênées.

-Vous êtes belles mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelque fois se taire. Puisque c’est ma rose.

Et il revint vers le renard :

-Adieu, dit-il…

-Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

-L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.

-C’est le temps que tu a perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.

-C’est le temps que j’ai perdu pour ma rose…fit le petit prince, afin de se souvenir. »

 

Avec cet attendrissant fragment du « Petit Prince », dans cet article nous vous rapportons quelques-unes des plus belles leçons que Saint-Exupéry  nous a laissées pour la vie.

Tout d’abord il nous rappelle l’importance des petites choses, celles qui passent inaperçues. Nous devons redonner aux petits détails la place qu’ils méritent, parce qu’un jour, nous nous rendrons compte que ce sont eux qui font les plus grands exploits.

Ce qui pour beaucoup est peu, pour d’autres est beaucoup, c’est pour cela que nous devons apprécier les choses simples comme un bonjour avec un geste d’affection.

Si votre partenaire, votre famille ou vous-même vous réclament la présence de petits plaisirs, prenez-le en compte, car ce sont ceux qui vous font être une grande personne et ils conforment l’arôme des souvenirs.

Rappelez-vous que, de la même manière que la mer est composée de gouttelettes d’eau, l’amour se forme avec de petits détails et vous vous êtes composé de chacune de ces petites expériences que vous vivez et qui font de vous un être unique.

Tout le monde essaie de faire quelque chose de grand, sans se rendre compte que la vie est faite de choses les plus basiques.

Soyez honnête avec votre besoin de faire les choses correctement en tout temps, parce que votre être intérieur vous parle pour vous dire que vous n’avez pas besoin de spectateurs pour vous sentir une grande personne.

 

Ballons

 

Mais ce beau moment dans l’histoire du Petit Prince a aussi d’autres lectures; parmi lesquelles nous tenons à souligner que la vraie beauté est à l’intérieur, car c’est la seule qui ne périt pas, la seule qui ne peut pas être saisie et qui peut être vue seulement lorsqu’on regarde à travers les yeux de l’âme.

La beauté ne se mesure pas par ce que nous pouvons voir en un simple coup d’œil, car  la vraie beauté est une attitude. Nous vivons préoccupés par les apparences, par le fait de ne pas être original et de ne pas détonner face aux conventions qui nous emprisonnent et qui ne nous permettent pas de montrer au monde notre splendeur.

En réalité, il n’existe pas de maquillage qui puisse embellir un cœur laid. Nous avons un grave problème au moment de comprendre cette pensée qui est extrêmement importante pour concevoir notre estime de soi.

Un bel être intérieur se construit en aimant la vie et en se débarrassant des absences et des sentiments négatifs. Il se construit en agrandissant notre monde intérieur, en le rendant plus vaste, en éliminant le confort émotionnel et en collectant des motivations propres.

Soyez doux, ne laissez pas la douleur vous endurcir. Ne laissez pas la douleur vous faire détester quelqu’un, ne laissez pas l’amertume vous contrôler. Créez votre propre beauté, une beauté qui ne peut pas être définie par des mots et cultivez les petits détails.

Parce qu’ on ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux…