Néophilie, l’obsession pour la nouveauté

· 9 décembre 2018
Notre culture nous pousse de plus en plus à vouloir acquérir les toutes dernières choses, les plus nouvelles ou incroyables.

Nous vivons à une époque où il y a une surabondance de ressources et d’informations. C’est dans ce contexte que surgit la néophilie (l’obsession pour la nouveauté). Il s’agit d’un trait de personnalité qui acquiert de plus en plus d’importance.

Les personnes avec cette tendance démesurée peut être obsédées par les derniers appareils électroniques, par l’expérience de nouvelles choses ou par la connaissance de toutes les informations possibles et inimaginables sur un sujet. Certains de leurs comportements les plus caractéristiques sont l’anti-conformisme et le désir de sortir constamment de la routine.

La néophilie est un terme qui a été créé et popularisé par plusieurs auteurs lors de la seconde moitié du XXème siècle. Parmi eux, on retrouvait J. D. Salinger avec son conte Hapworth 16, 1924 (en 1965), et Christopher Booker avec un livre intitulé Les Néophiles (en 1969). À partir de là, son importance n’a jamais cessé de grandir.

Dans cet article, nous allons étudier les caractéristiques de la néophilie. Par ailleurs, nous verrons s’il s’agit d’un trait problématique ou si, au contraire, posséder cette qualité peut être un avantage pour ceux qui l’ont. Approfondissons cette idée.

Caractéristiques de la néophilie

L’obsession pour la nouveauté implique une série de traits qui se présentent en même temps chez des personnes qui en souffrent. Nous allons voir quels sont les plus importants.

néophilie

1. Capacité d’adaptation

Etant donné que les personnes néophiles ont besoin de constamment chercher de nouveaux stimulus, elles sont capables de s’adapter aux changements de manière plus rapide que la majorité des gens. Ce premier trait est, en général, très positif. Grâce à lui, les néophiles peuvent développer des qualités comme la résilience.

2. Rejet de la routine et de la tradition

Il est logique de penser que, pour une personne avec une obsession pour la nouveauté, la routine puisse se transformer en son pire ennemi. Pour ces personnes, faire la même chose jour après jour est l’une de leurs plus grandes craintes. Même si personne n’aime être bloqué dans une routine, pour un néophile, cette situation est particulièrement douloureuse.

Une personne néophile aura tendance à chercher une stimulation constante et à chercher des façons d’échapper à sa routine. Elle se sentira piégée dans des situations dans lesquelles elle devra s’engager et maintenir cet engagement. Ceci supposera un désavantage pour elle au moment de chercher un travail stable ou d’avoir un conjoint sérieux.

Qui plus est, les traditions n’entrent pas très bien dans les schémas mentaux des néophiles. Ces personnes n’acceptent pas qu’une chose doive se faire d’une certaine façon simplement parce que cela a été écrit ainsi. Par conséquent, elles ont tendance à être plus créatives et à innover. Cela peut compenser certains des autres traits négatifs.

3. Recherche de la nouveauté

Même si c’est extrêmement lié au trait antérieur, la recherche de la nouveauté est très importante pour les personnes néophiles. Pour ces individus, le besoin d’expérimenter de nouvelles choses peut se transformer en leur plus grand souhait. Cela peut même devenir une obsession.

Les nouvelles expériences peuvent vite devenir addictives. Etant donné qu’elles libèrent certains neurotransmetteurs dans le cerveau, elles sont capables de le modifier de manière permanente. Ainsi, le néophile aura besoin de vivre des sensations de plus en plus extrêmes pour se sentir bien.

Il n’est donc pas rare de voir des personnes accros à la nouveauté essayer tout type d’activités, substances et modes dangereuses. Certaines, par exemple, passent leur temps à pratiquer des sports extrêmes. Elles peuvent même finir dépendantes des drogues ou de la nourriture.

Ce trait peut cependant être bénéfique si l’impulsion pour la nouveauté et les expériences est canalisée de façon adéquate.

homme qui plonge : néophilie

4. Tendance à l’ennui

Une personne néophile a constamment besoin d’essayer de nouvelles choses. Elle peut donc avoir du mal à prêter attention à la même chose pendant longtemps. Qu’il s’agisse d’un téléphone, d’un-e petit-e ami-e ou d’un travail, son envie de stimulation la poussera à abandonner ce qu’elle connaît pour découvrir de plus beaux horizons.

Bien sûr, cela engendre certaines conséquences négatives pour les néophiles. Ce sont souvent des personnes solitaires car elles ne supportent pas d’être tout le temps avec les mêmes gens. Elles ont aussi du mal à atteindre des buts qui requièrent un effort constant ou des postes de travail stables que d’autres personnes voudraient plus que tout.

Si vous vous identifiez aux traits que nous avons décrits dans cet article, vous devez savoir qu’être néophile n’a rien de mauvais. La clé pour transformer cette réalité en avantage et non en inconvénient est de savoir canaliser votre besoin de nouveauté. Si vous parvenez à vous concentrer suffisamment pour vous améliorer dans les domaines clés de votre vie, le désir de stimulation constante ne devrait pas être un problème très grave.