N’attendez pas qu’il soit trop tard pour passer du temps avec les vôtres

· 29 février 2016

Demain, il sera peut-être trop tard pour demander pardon, trop tard pour essayer, trop tard pour croire, trop tard pour un câlin, trop tard pour un « je t’aime », trop tard pour un « tu me manques » qui durera alors pour toujours…

Et cela est terrible, car nous n’accordons pas suffisamment d’importance à la vie lorsque nous avons le coeur léger.

Cependant, demain, il se peut que quelqu’un de votre entourage vous envoie un dernier message ou vous dise ses derniers mots sans le savoir. Ou bien vous.

Alors, vous vous demanderez quel a été le dernier message de cette personne, ses derniers mots ou à quand remonte son dernier câlin. Et vous voudrez que ces mots démontrent et expriment avec sincérité tout l’amour qui vous unissait.

Cependant, la vérité, c’est qu’il est impossible de savoir lorsqu’il sera l’heure de notre dernier souffle, lorsque ce sera la dernière fois que nous éclaterons de rire ou que les larmes couleront sur nos joues.

fille papillons

Être pris au dépourvu

Peu importe comment cela se passera, je voudrais réparer le toit avant qu’il ne pleuve, pour ne pas être prise au dépourvu au moment de dire au revoir.

Ce « il n’est jamais trop tard« , arrive toujours bien vite. Et quand cela se produit, ça fait très mal. Cependant, même si la douleur est toujours présente, le fait d’avoir profité aux côtés de la personne que l’on aime nous aide à ne pas ajouter le regret à la douleur.

Ne pas pouvoir dire au revoir fait peur, très peur. Depuis que nous sommes nés, nous sommes conscients qu’il y aura une fin.

Cependant, nous arrêtons quand même de faire ce qui nous passionne et de prendre dans nos bras les personnes que nous aimons avec une facilité déconcertante.

Une facilité qui étonne et une peur qui n’aide absolument pas, car elle nous fait ressentir le besoin de fermer les yeux et de se « convaincre » que nous avons encore du temps devant nous, que notre coeur est léger et que rien de grave ne se produira.

Cependant, ce qui arrive en réalité, c’est que nous devons tous un jour dire au revoir d’une façon ou d’une autre.

Quand cela se produit, dire adieu est encore plus douloureux si auparavant vous avez gaspillé votre temps, si vous avez préféré étouffer des mots et si vous avez mis de côté les baisers, les bonjours et les câlins.

enfants

Ne dîtes pas adieu sans de longs câlins et de jolis mots

S’il y a bien une chose à laquelle nous ne sommes jamais totalement préparés dans la vie, c’est à la mort.

Nous savons seulement aspirer de l’oxygène et rejeter du dioxyde de carbone, notre corps ne sait pas étouffer. Cela signifierait de laisser notre coeur vide, et c’est tout à fait incompatible avec la vie et surtout avec notre droit aux adieux.

Ainsi, n’oubliez jamais de dire à ces personnes que vous les aimez comme si c’était la première fois, car cela pourrait être la dernière.

Ne vous plaignez pas autant et profitez un peu plus des défauts et de la vie avec ses faiblesses et ses fiertés.

Aspirez tout l’oxygène que vous pouvez, souriez aux enfants, oubliez votre fierté et vivez comme si chaque moment était précieux et qu’il n’y avait rien de plus beau.

Si vous vous dîtes que vous passerez vos derniers instants au travail, en repassant votre pire chemise ou en devant supporter la musique du voisin, il est certain que vous voudriez le faire en vous sentant merveilleux et en faisant comprendre aux vôtres à quel point ils sont uniques et précieux.

evolution femme

Il est certain que personne ne voudrait finir sur de l’amertume; que personne ne voudrait que ses derniers mots soient des cris ou que son dernier geste soit un claquement de porte.

Cependant, si c’est ce qu’il se produit, il faut au moins que le monde sache que vous avez vécu en l’aimant, grâce à tous ces êtres que vous avez pris dans vos bras, que vous avez protégés et traités avec affection.

Mourir nous effraye, mais cela est encore plus effrayant de mourir sans avoir pu profiter, sans avoir aimé ou sans s’être battu pour être meilleur. Et nous devons y penser chaque jour, mais encore plus lorsque nous nous disputons et que nos rêves s’obscurcissent.

Il sera alors nécessaire de tout simplement se rappeler que vivre est une chose géniale, remplie de « pour » et que la vie n’a pas de « contres ». Le fait d’être avec les nôtres mérite un sourire, pas de la peur, ni des gémissements.

Pour cela, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour passer du temps avec les vôtres, vivez comme si vous deviez mourrir demain et apprenez comme si vous étiez immortel.

Rappelez-vous que c’est l’instant présent qui compte, car il se peut que le lendemain n’existe même pas.

Images publiées avec l’aimable autorisation de Brian Scott, Natilles et Taylor.