Namasté, ça veut dire quoi ?

Le mot namasté a un sens beau et enrichissant. On vous dit tout ce qu'on sait sur elle.
Namasté, ça veut dire quoi ?

Dernière mise à jour : 14 mai, 2022

Namasté fait partie de ces mots dotés d’un message aussi beau qu’enrichissant. Ceux qui pratiquent régulièrement le yoga seront plus qu’habitués à prononcer cette expression à la fin du cours. C’est un mot d’origine sanskrite qui jouit d’une grande importance spirituelle dans les cultures d’Asie… mais que signifie-t-il ?

La vérité est qu’il existe de nombreux concepts qui n’ont de sens que dans les langues qui leur sont natives. Étant donné les complexités du sanskrit lui-même, il n’est pas facile de symboliser dans une autre langue tout ce kaléidoscope de significations, d’images, d’intentions et de religiosité contenu dans le mot namaste. On pourrait dire que comme le révèle la racine étymologique elle-même, “nam” et “te”, la traduction sera quelque chose comme “je te salue” ou “je m’incline devant toi”.

Cependant, c’est beaucoup plus. Il y a quelque chose de divin, il y a une connotation éthique et bienveillante, il y a un voile spirituel et aussi religieux… Peu de mots contiennent autant de puissance dans chacune de leurs lettres.

“Rappelez-vous l’accent mis par le cœur. L’esprit vit dans le doute et le cœur vit dans la confiance. Lorsque vous faites confiance, vous devenez soudainement centré.”

-Osho-

Mains jointes en expression namaste

Une origine très archaïque

Les origines du mot namasté sont très lointaines. Nous parlons de l’ancienne culture hindoue, immensément variée en termes de pratiques religieuses, de dialectes, de traditions, etc. L’une des nombreuses langues parlées en Inde est le sanskrit, considéré comme une langue sacrée, une langue presque parfaite selon les linguistes. Sa grammaire est admirable et jusqu’à récemment, il était le véhicule d’expression et de communication entre les chefs religieux brahmaniques et les érudits.

De plus, le terme “sanskrit” signifie quelque chose comme “parfaitement fait”. Dans certaines régions d’Asie du Sud, namaskar est même utilisé comme synonyme pour s’adresser aux personnes âgées.

Les hindous utilisent le mot namaste comme une forme de salutation et d’adieu. Il sert aussi à rendre grâce, à demander la permission, à offrir le respect…

Racines étymologiques

Entrons maintenant dans l’étymologie de ce mot ancien. Pour commencer, il faut dire que comme nous l’avons déjà souligné au début, namasté est un mot composé.

Le terme “namas” signifie “salutation” ou “révérence”, et vient étymologiquement de nam, qui signifie “prosterné” ou “s’incliner”. De son côté, le suffixe “te” est un pronom personnel, assez proche de l’équivalent espagnol d’ailleurs, qui signifie “à toi”.

Ainsi, si nous mettons les deux sens ensemble, nous découvrons que namasté signifierait quelque chose comme « je te salue » ou « je te vénère ». Cependant, le sens de ce mot n’est pas épuisé ici…

Les significations de Namasté

Allons au-delà de l’aspect strictement sémantique du mot namaste. Pour comprendre sa signification, nous devons plonger dans l’univers philosophico-spirituel que possède le sanskrit. Voyons-les.

  • Le terme “namas” peut aussi être interprété comme “rien à moi”. Dès lors, ce mot en viendrait aussi à symboliser l’importance de mettre de côté l’ego dans une attitude d’humilité envers l’autre. Si cette salutation est faite avec le cœur, une véritable connexion s’établit entre les personnes. Un aspect qui dépasse les attentes et les masques sociaux.
  • Quand on prononce le mot namasté, on l’accompagne généralement d’un geste, un « mudra ». La personne joint les paumes de ses mains en forme de prière et les amène au centre de la poitrine, juste au niveau du chakra du cœur.
  • Cette position, et selon le bouddhisme, nous permet de nous reposer et de laisser couler notre énergie pour être en harmonie avec le monde.
  • Il y a une autre nuance dans la signification spirituelle de ce mot aux multiples facettes. Nous nous référons à la croyance qu’il y a une étincelle divine en chaque personne . Ainsi, lorsque le mot namasté est accompagné du geste, ou mudra, nous reconnaissons la présence divine en soi dans l’autre. Si nous le mettions en mots, ce serait quelque chose comme: “L’étincelle divine en moi reconnaît l’étincelle divine en toi”

De même, il y a un autre composant attribué au mot namasté. C’est celui où il est symbolisé que “ton esprit et le mien ne font qu’un”. Nous sommes tous connectés, nous faisons tous partie de l’univers. Ce qui te rend heureux me rend heureux. Ce qui t’affecte m’affecte.

Dans tous les cas, il s’agit de transmettre un salut ou un adieu à l’autre, du plus profond et du plus spirituel de notre être. Un geste authentique et sincère, libre de tout préjugé et qui émane de la part la plus bienveillante de nous envers les personnes que nous rencontrons.

Femme pensant au mot namaste

Namasté et yoga

Dans les cours de yoga, il est très courant que le mot namasté apparaisse à la fin, en guise d’adieu. Cependant, l’idéal serait que la pratique commence aussi par l’introduction et la préparation comme une forme d’accueil, d’accueil où le sens de l’ouverture, de la bienveillance et de l’accueil sincère peut s’imprégner chez l’autre.

Cependant, parce que l’esprit et l’atmosphère sont plus sereins à la fin du cours, les instructeurs de yoga préfèrent généralement dire ce mantra lorsque l’énergie est plus propice. C’est-à-dire lorsque nous sommes plus détendus et que nous avons exercé notre corps pour calmer notre esprit.

Namasté est une manière d’honorer l’autre, une manière de témoigner du respect et de la gratitude du plus profond de notre être.

Pratiquez Namasté pour transformer votre vie

Dans ce monde occidental où nous vivons une vie pressée, stressée et anxieuse, nous prenons à peine le temps de saluer correctement les personnes que nous croisons chaque jour. Bien que cela semble idiot, ce petit geste peut influencer la façon dont nous nous comportons et vivons chaque jour.

Cela dit, nous vous invitons à dire bonjour en gardant à l’esprit le sens et le but de namasté. Afin que vous puissiez :

  • Améliorez vos relations personnelles en honorant et en respectant l’autre. Eh bien, namasté implique de reconnaître le meilleur en soi et le meilleur chez l’autre. Vous commencez, à partir du moment où vous dites bonjour, à traiter les autres comme vous aimeriez être traité. Vous vous respectez comme vous respectez tous les êtres.
  • Soyez plus positif lorsque vous voyez la beauté qui est à l’intérieur de chaque personne. Puisqu’elle nous invite à nous concentrer sur le meilleur qui est à l’intérieur de chaque personne avec qui nous interagissons.
  • Arrêtez de juger et soyez plus compatissant. Au lieu de simplement réagir en générant des émotions et des réponses négatives lorsque vous vous sentez attaqué ou blessé par ce que quelqu’un vous dit, vous commencerez à tout voir à partir d’une conscience supérieure. Peut-être que la personne qui vous parle souffre, a peur ou est triste. En répondant avec un namasté, vous générerez une réponse d’amour au lieu d’une réaction négative.
  • Devenez plus méditatif et vous contribuerez à créer un monde meilleur. Lorsque nous disons namasté, nous honorons la place dans l’autre, dans laquelle l’univers entier habite, où habitent l’amour, la vérité, la lumière et la paix.

Désormais, cher lecteur, lorsque vous entendez ou prononcez le mot namasté, rappelez-vous que, selon cette culture ancestrale, vous participerez consciemment au processus d’évolution spirituelle que ce mot si particulier cherche à stimuler en vous.

Par la prononciation de ce mot, accompagnée de sa gestuelle particulière, vous transmettrez que votre désir est de favoriser une vraie rencontre, empreinte du respect de l’autre, sans distinction de race ou d’âge, puisque namasté ne comprend que par l’être.

This might interest you...
Le yoga : comment aide-t-il notre esprit ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le yoga : comment aide-t-il notre esprit ?

Le yoga est une pratique qui est devenue très importante au cours de ces dernières années. Découvrez tous ses avantages dans cet article.