N’aimez pas les yeux bandés

· 7 novembre 2016

Lorsque nous parlons de nos émotions, le plus sage est de ne pas chercher à les expliquer, car nous savons que nous ne pouvons pas entièrement les contrôler.

L’unique chose que nous puissions faire est de les ressentir, d’essayer de les comprendre et de les orienter de telle manière qu’elles ne puissent pas nous faire de mal.

N’essayez pas d’expliquer ce qui se déroule en vous, essayez simplement de le comprendre.

Dans ce sens, vous connaissez bien évident le dilemme suivant : soit vous aimez, soit vous n’aimez pas, il n’y a que très rarement de juste milieu.

L’amour que l’on éprouve pour quelqu’un d’autre exige de nous un engagement total envers cette personne, mais nous oublions trop souvent que nous devons également prendre cet engagement envers nous-mêmes : nous ne devons pas nous oublier complètement lorsque nous aimons quelqu’un d’autre.

“Et si le coeur se fatigue d’aimer, à quoi sert-il ?« 

-Mario Benedetti-

couple-yeux-bandes

Lorsque nous nous oublions nous-mêmes, nous commençons à aimer d’une manière toxique et cela nous aveugle totalement.

Nous ne parvenons plus à voir la réalité, nous la déformons totalement : toute relation dans laquelle ce phénomène se produit n’est pas une relation saine.

Rien ne justifie cet amour

Si vous vous trouvez dans la situation que nous venons de décrire avec un membre de votre famille, un ami ou votre partenaire, et que vous la maintenez en vie coûte que coûte, il est probable que vous ayez peur d’affronter la réalité.

Il est également possible que vous préfériez, de manière consciente ou non, vivre dans une réalité parallèle qui vous fait moins de mal que celle que vous vous refusez à affronter.

Cependant, ces comportements ne sont pas sains. Le fait d’avoir peur ne fait pas de vous quelqu’un de lâche, mais vous devez prendre votre courage à deux mains et faire face à vos démons : rien ne justifie l’amour s’il n’est pas fait de bonheur.

Vous devez vous persuader que vous ne pouvez pas permettre aux autres de vous culpabiliser, de vous manipuler et d’attaquer votre estime personnelle.

De la même manière, il est important que vous sachiez qu’il n’est pas bon d’abandonner votre espace personnel et votre indépendance, car cela ne fera que vous entrainer dans le mensonge, dans la méfiance, dans les déceptions et dans des attitudes néfastes qui, si elles ne sont pas bonnes pour votre partenaire, ne le sont pas pour vous non plus.

Vous êtes ce que vous êtes, ne vous cachez pas

Vos émotions vous indiquent ce que vous ressentez à un moment particulier, mais elles doivent être en adéquation avec la personne que vous êtes.

Vous ne voulez certainement pas être une personne triste, ou quelqu’un qui prétend être heureuse en façade, vous ne voulez pas vous réjouir du mensonge et de la tromperie. Vous voulez être une personne sincère, réaliser vos rêves et les partager avec les autres.

couple-s-embrassant

Les relations que nous avons dans notre vie et qui sont importantes pour nous doivent nous permettre d’être les personnes que nous sommes réellement. Les autres doivent nous accepter.

Dans ces relations, la réciprocité est fondamentale : vous aimez par-dessus tout une personne qui vous aime également de tout son cœur. Mais vous devez établir des limites. Le bonheur et l’espace vital de chacun ne doivent pas être détruits ou fusionnés.

Gardez à l’esprit que l’amour véritable exige d’abord d’avoir une bonne estime de soi et de s’accepter.

Les amours « mirages »

Certains types d’amour ne sont en réalité que des mirages, ils ne sont pas réels et ne nous permettent pas d’être nous-mêmes.

Au contraire, ces amours, au lieu de nous aider à nous épanouir, nous limitent. Dans la suite de cet article, nous allons les énumérer pour vous.

  • L’amour qui cherche à combler des vides personnels : personne ne peut avoir l’obligation de vous « compléter ». Votre vie vous appartient et vous devez la combler entièrement avec votre être, vous devez apprendre à être heureux indépendamment des autres, pour ensuite avoir des relations sincères. L’amour ne se provoque pas. Si vous cherchez désespérément l’amour, c’est que vous souhaitez avant tout combler vos vides existentiels, alors que vous êtes la seule personne en mesure de le faire.
  • L’amour partiel : l’amour, quel qu’il soit, implique toujours une relation duale et réciproque. A partir du moment où l’une des deux personnes retire son amour, la relation s’effondre. N’aimez pas à moitié ou par moment, soyez fier de vos sentiments.

“Et je peux jurer une chose : moi, qui suis tombé amoureux de tes ailes, je ne voudrai jamais les couper. »

-Carlos Miguel Cortés-

couple-marchant-devant-des-fleurs-gigantesques

  • La co-dépendance : les espaces personnels et l’indépendance sont absolument nécessaires dans toutes les relations. La co-dépendance ne produit que des relations toxiques qui sont très dangereuses. N’aimez pas tout en vous disant que vous n’êtes rien sans votre partenaire. Car vous serez toujours là pour vous.
  • L’amour idyllique : cet amour est fondé sur des idéalisations et n’est pas réel. Nous avons besoin d’aimer les qualités des autres, mais aussi leurs défauts. Il est important d’être heureux avec les autres sans vouloir transformer la relation que nous avons avec eux en relation parfaite.
  • L’amour comparatif : un amour qui se compare aux autres pour se justifier est un amour basé sur des mirages, des erreurs et un passé non-résolu.
  • L’amour passif-agressif : l’amour qui ne laisse pas une large place à la communication, ou qui n’est fait que d’agressions mutuelles, n’est pas un amour réel. Une relation doit s’établir dans le partage, dans la compréhension, dans l’écoute et dans le soutien de l’autre.