Si vous n’aimez pas les effets, ne provoquez pas les causes

· 17 mai 2017

Si vous voulez que je vous écoute, ne me criez pas dessus. Si vous cherchez mon respect, traitez-moi d’abord avec considération. Parce que si vous n’aimez pas les effets, vous ne devez pas provoquez les causes. Et même si vous n’y croyez pas, on récolte souvent ce que l’on sème.

Il est fort probable que ces idées nous rappellent un peu cette vision comportementaliste où toute stimulation est accompagnée d’une conséquence qui lui est associée. Il n’est pas nécessaire d’en arriver à un tel déterminisme, mais d’une certaine façon, nous avons tou-te-s à l’intérieur de nous un équilibre subtil pour lequel n’importe quelle variation entraîne une réaction. 

“Si tu veux connaître ton présent, regarde ton passé : car c’en est le résultat. Alors, si tu veux connaître ton futur, occupe-toi de ton présent, parce que c’est là que se trouve la cause.”
-Bouddha-

Nous pouvons croire ou non au hasard. Laisser de la place à l’imprévu, à l’improbable et au magique réconforte toujours notre cœur. Pourtant, il faut accepter que les “causalités” existent et que très souvent, elles nous déterminent.

Puisque la vie est un apprentissage continu, nous devons nous permettre d’être des élèves humbles pour comprendre qu’une action entraîne toujours une conséquence. Que les mots ont le pouvoir de blesser ou de guérir. Qu’une pensée génère un type d’émotion et que celle-ci, à son tour, peut nous aider à voir le monde d’une façon ou d’une autre.

Nous vous invitons à réfléchir à ce sujet.

Le poids des effets ou la loi de la conséquence

Nous avons une connaissance basique et élémentaire de la relation entre certaines causes et leurs effets. Le monde des machines et l’ingénierie, par exemple, nous fournit sans doute un apprentissage très illustré sur le sujet, alors qu’en réalité, pas franchement profond. Si je presse ce bouton, mon ordinateur s’allumera, si j’appuie sur le frein de ma voiture, cela m’épargnera beaucoup d’accidents.

Mais en fait, le comportement de l’être humain est beaucoup plus complexe. Nous n’avons pas de boutons et encore moins de manuel d’instructions. En effet, parfois, même en interagissant de la même manière avec deux personnes, les effets sont très différents. Nous sommes aussi merveilleux-ses que compliqué-e-s, nous disposons d’un mélange délicat d’émotions, d’affects et de valeurs qui créent des réactions variées face aux mêmes stimulations.

D’autre part, ce qu’on appelle “loi de cause à effet” ou des conséquences nous apprend des fondations très basiques sur le monde des relations humaines qu’il vaut la peine de prendre en compte :

  • Chaque action, pensée ou intention est comme un boomerang. Tôt ou tard, ce comportement, ce mot lancé au hasard sur quelqu’un, revient sur nous avec un effet déterminé. Il faut le prendre en compte.
  • Ce qui nous fait souffrir aujourd’hui, ce qui nous retient aujourd’hui dans ce présent complexe, est lié à une cause que nous devons chercher dans notre passé.
  • Ainsi, au lieu de tout voir comme une espèce de déterminisme implicite, nous devons accepter les choses comme elles sont. Nous sommes des êtres libres et puissants capables de choisir ce que nous faisons, disons et pensons à chaque instant. 

Il en va donc de la responsabilité de chacun d’essayer d’anticiper quels effets peuvent avoir chacune de nos actions : nous devons être plus réfléchi-e-s et moins intuitif-ve-s.

Faites attention à vos actions, à vos paroles et à vos pensées

Nous ne sommes rien d’autre que ce que nous faisons ou ce que nous disons : nous sommes avant tout ce que nous pensons. C’est de cette façon que nous délimitons este notre réalité pour lui donner forme, corps et essence. Si vos pensées sont habitées par la peur ou la croyance que vous ne pouvez pas ou que vous ne méritez pas quelque chose, vous ne pourrez évoluer que sur des chemins remplis de marécages et de clôtures qu’il faudra franchir au quotidien.

Le thème des causes et effets n’affecte pas seulement tout ce qui nous entoure. Par-dessus tout, cela nous implique nous-mêmes en tant qu’agents créateurs, des êtres avec un véritable pouvoir, capables de modeler leur propre réalité. Nous allons vous expliquer ensuite comment mettre cela en pratique de la façon la plus saine et la plus enrichissante possible.

Faire attention aux causes pour obtenir des effets plus authentiques

Nous pourrions tou-te-s avoir des vies plus dignes et plus heureuses si nous nous inquiétions un peu plus de nos attitudes, si nous faisions plus attention à ce que nous disons sans avoir besoin de blesser ou de gêner, aussi bien nous-mêmes que les autres. La loi de cause à effet nous rappelle que tout ce que nous faisons, disons ou pensons a un impact, aussi bien sur nous-mêmes que sur celleux qui nous entourent.

D’une certaine façon, il se produit ce que Galilée nous a dit un jour : “Toutes les choses sont liées par des liens invisibles. On ne peut pas arracher une fleur déranger une étoile.” Voyons à présent comment créer des effets plus sains, plus dignes et plus enrichissants pour tout le monde.

  • Si nous engendrons de bonnes actions, nous récolterons de bons résultats. Il est vrai que vous ne devez pas attendre que les autres remarquent toujours vos bonnes actions, car il n’y a que vous qui devez vous préoccuper d’agir avec bonté, respect et noblesse.
  • Les désirs créent des intentions, et les intentions, à leur tour, donnent naissance à plein de nos actions. Alors faites en sorte que vos désirs concernant vous et les autres soient enrichissants, positifs et constructifs.
  • Les automatismes sont un autre aspect à prendre en compte. Nous vivons une grande partie de notre quotidien de façon automatique, nous nous laissons porter. Tout cela fait que nous déconnectons de notre monde intérieur et même de nos émotions.

 

Allez plus lentement, arrêtez-vous. Chaque fois que vous allez prononcer un mot, analysez d’abord quels effets il peut causer. Marquez une pause et éteignez ce bruit mental habité par des attitudes limitantes et des doutes. Reformulez vos pensées avec de nouvelles énergies, de nouvelles forces et de nouveaux affects pour parvenir à ce que votre réalité change également.

Parfois, les plus petites choses donnent forme à de grands univers de bonheur et tout, absolument tout, peut commencer avec une simple pensée.