Marie Curie : biographie d’une femme scientifique

20 avril 2019
Qui était Marie Curie ?

Lorsque nous étudions de plus près la vie de Marie Curie, nous nous rendons compte qu’elle a été l’élément déclencheur d’une incroyable série d’événements. Cette pionnière a été la première femme à gagner un Prix Nobel dans différentes disciplines scientifiques et à occuper le poste de professeur à l’Université de Paris. Elle a aussi été la première à être inhumée au Panthéon grâce à son immense mérite.

Qui a dit que les femmes ne pouvaient pas être des scientifiques ? L’héritage de Marie Curie est impressionnant. Son nom, lui, résonne dans une liste interminable d’hommes qui se consacrent à la science. Marie Curie est probablement l’une des scientifiques les plus célèbres dans le monde.

Ses recherches dans le champ de la radioactivité ont ouvert la voie à de nombreuses études postérieures. Dans cet article, nous essayerons de nous rapprocher de l’une des figures les plus importantes du panorama scientifique du XXème siècle.

Les débuts d’une vie de détermination

Maria Sklodowska, qui était son nom de naissance, est née en Pologne. Elle a été la plus jeune fille d’une famille de cinq enfants. Son père et sa mère se dédiaient tous deux à l’enseignement. Maria, dès son plus jeune âge, a suivi les pas de son père et a montré un très grand intérêt pour les mathématiques et la physique.

Face à l’impossibilité de s’inscrire à l’Université de Varsovie, qui était alors réservée aux hommes, elle a dû chercher différents emplois occasionnels. Marie a surtout travaillé en tant qu’institutrice pour économiser de l’argent afin d’aider sa sœur à recevoir une éducation. Pendant son temps libre, elle s’éduquait elle-même et a commencé sa formation scientifique pratique dans le laboratoire de chimie.

En 1891, elle a déménagé en France et s’est inscrite à l’Université de la Sorbonne. C’est à partir de là qu’on a commencé à la connaître sous le nom de Marie. Etant donné qu’elle avait peu de moyens financiers, elle s’est vue forcée de donner des cours particuliers pour gagner un peu d’argent et survivre.

En 1894, elle a rencontré Pierre Curie à l’Ecole de Physique et de Chimie de l’Université de Paris. Tous deux se sont mariés en 1895. Cette union a marqué le début d’une fantastique association dans le travail scientifique.

Marie Curie

 

Marie Curie : la France et ses premières réussites

Marie Curie est la plus célèbre physicienne et chimiste de l’histoire. En 1897, elle possédait déjà deux diplômes universitaires, une bourse et avait publié un article qui traitait de la magnétisation de l’acier. À la naissance de sa première fille, Irène, elle avait déjà atteint un certain prestige dans le domaine scientifique et académique. À partir de ce moment, Marie Curie a focalisé son attention sur la mystérieuse radiation d’uranium décrite par Antoine Henri Becquerel (1852-1908).

Sa seconde fille, Eve, est née en 1904. Grâce à son dévouement implacable et à son travail ardu, elle a réussi à découvrir et isoler deux éléments : le polonium et le radium. Elle a développé des techniques qui permettaient d’isoler des isotopes radioactifs et qui auraient pu la rendre millionnaire, mais elle a choisi de partager ses connaissances pour le bien de l’humanité.

L’importance de ses découvertes était immense. Elle a brisé la notion de matière et d’énergie que les scientifiques possédaient alors. En somme, elle nous a laissé un merveilleux héritage qui a suivi une ligne de pensée totalement novatrice.

Cette éminente scientifique s’est rendu compte que la radiation était une propriété atomique et que, par conséquent, elle devait être présente dans d’autres éléments. Ainsi, Marie Curie n’a pas seulement théorisé le concept de radioactivité : elle l’a aussi créé.

De 1898 à 1902, elle et son époux ont publié environ 32 articles scientifiques. Ces articles détaillaient leur travail sur la radioactivité. Dans l’un de leurs travaux, ils ont révélé que les cellules qui créaient des tumeurs se détruisaient plus rapidement que les cellules saines lorsqu’elles étaient exposées à la radioactivité.

Au-delà du laboratoire

En plus de son travail dans le domaine de la science, Marie Curie a joué un rôle très important lors de la Première Guerre Mondiale. Elle a été responsable de l’établissement des premiers centres radiologiques dans les camps militaires. Les recherches de Curie ont été cruciales dans le développement des radiographies des patients qui avaient besoin d’être opérés.

Au cours de la Première Guerre Mondiale, Marie Curie a aidé à équiper les ambulances de rayons X. Elle accompagnait elle-même les véhicules sur les lignes du front de bataille. La Croix Rouge Internationale l’a nommée directrice de son service de radiologie. Elle s’est donc chargée de mettre en place des formations pour les médecins afin qu’ils appliquent ces nouvelles techniques. On estime que plus d’un million de soldats blessés ont été traités avec ses rayons X.

Marie Curie

 

Un grand mérite scientifique

Malgré son succès, Marie Curie a dû faire face à une grande opposition des hommes scientifiques français. Elle n’a jamais reçu de bénéfices économiques significatifs pour son travail. L’inégalité était à l’ordre du jour et peu importe si vous étiez l’une des scientifiques les plus brillantes du moment.

Le 19 avril 1906, par un après-midi pluvieux, une calèche a renversé Pierre Curie. Il est mort sur le coup. Deux semaines après, sa veuve a pris son poste de physicien à la Sorbonne.

Elle a commencé à recevoir les honneurs des sociétés scientifiques du monde entier. Cependant, Marie était seule avec deux enfants en bas âge et devait diriger les recherches sur la radioactivité. En 1908, elle a édité les œuvres complètes de son époux et a ensuite publié son massif Traité de radioactivité en 1910.

Le second Prix Nobel de Marie Curie est arrivé très rapidement. Cette fois-ci, elle a été récompensée dans le domaine de la chimie. Malgré ce prix, elle n’a pas réussi à se faire bien voir de l’Académie des Sciences qui, une fois de plus, a refusé de l’inclure en tant que membre.

Mort et héritage

À la fin des années 1920, sa santé a commencé à se détériorer et, finalement, Marie Curie est décédée le 4 juillet 1934 des suites d’une leucémie. Cette maladie avait été provoquée par l’exposition aux radiations de ses recherches.

Elle a été enterrée aux côtés de son mari à Sceaux jusqu’à ce que, soixante ans plus tard, on transporte leurs restes au Panthéon de Paris. La fille aînée des Curie, Irène, a suivi les pas de sa mère et a consacré sa vie à la science. Elle a même réussi à obtenir le Prix Nobel de Chimie.

Marie Curie a dédié sa vie à la découverte scientifique et aux recherches. Sa vie et son grand répertoire de réussites ont inspiré des scientifiques de toutes les nations. Par ailleurs, son histoire suppose un pas important pour toutes les femmes, un grand changement dans le domaine scientifique qui, malheureusement, semble aujourd’hui encore être majoritairement régi par des hommes.

 

  • N/A (2016) Marie Curie. Biografía para niños. Nueva York: Ducksters.