Manque de patience avec les enfants : pourquoi ?

Les facteurs qui motivent le manque de patience avec les enfants sont nombreux et associés, à leur tour, à différents domaines. Des situations qui réduisent le temps de repos et augmentent l'irritabilité et l'instabilité émotionnelle.
Manque de patience avec les enfants : pourquoi ?

Dernière mise à jour : 16 février, 2021

Le manque de patience avec les enfants est un mal qui touche de nombreux parents. Il y en a aussi beaucoup qui ne savent pas pourquoi cela leur arrive, alors qu’ils adorent leurs enfants et ne veulent que le meilleur pour eux. En vérité, l’un n’exclut pas l’autre.

Lorsque vous devenez parent sans avoir résolu certains nœuds internes ou sans utiliser de stratégies inadéquates pour faire face à la parentalité, ce problème se produit. Il est très fréquent que le manque de patience avec les enfants entraîne des comportements injustes qui provoquent ensuite des reproches.

Cela crée également un malaise chez les enfants. Et parfois, assez curieusement, cela encourage des comportements qui sont encore plus intolérables pour leurs parents.

Cela concerne notamment les jeunes enfants, bien que cela puisse aussi souvent concerner les adolescents. Pourquoi ce manque de patience avec les enfants s’installe-t-il ? Comment peut-on y remédier ? C’est ce que nous verrons dans la suite de cet article.

“Avec de l’amour et de la patience, rien n’est impossible.”

-Daisaku Ikeda-

Une mère qui se sent fatiguée.

Manque de patience avec les enfants : les causes

Grosso modo, le manque de patience avec les enfants renvoie à une colère latente envers eux ou ce qu’ils représentent. En d’autres termes, l’impatience est une manifestation de quelque chose de plus profond et qui génère un état d’insatisfaction, de frustration ou de malaise.

Plusieurs raisons peuvent motiver le manque de patience avec les enfants. Ce sont les suivantes :

  • Le manque de clarté dans la répartition des rôles à remplir. Cela se produit lorsque le rôle de parent est assumé sans que l’on sache ce que cela signifie. On pense que c’est quelque chose de naturel, sur lequel il n’y a rien à apprendre, alors que ce n’est pas le cas.
  • La parentalité devient un obstacle à l’accomplissement des désirs individuels. La mère, le père ou les deux veulent mettre en place des projets qui nécessitent du temps et la parentalité est considérée comme une charge à cet égard.
  • La relation du couple n’est pas bonne. Les enfants sont parfois perçus comme une source de conflit dans le couple. Dans cette mesure, ils finissent par être considérés comme un obstacle au plaisir de vivre ensemble.
  • Les modèles sont répétés. Ceux qui ont été élevés dans des conditions de mauvais traitements ou d’inconsidération ont tendance à répéter ces schémas, s’ils n’ont pas fait un travail d’élaboration à ce sujet.
  • Il y a des problèmes de contrôle des impulsions. Parfois, le problème est qu’il y a un manque de compréhension et de contrôle de ses propres émotions, non seulement avec les enfants, mais dans la vie en général.
  • L’enfant est rejeté. Cela se produit généralement de manière inconsciente et ne signifie pas que les parents sont des monstres. Ils n’ont tout simplement pas accepté leur maternité ou leur paternité, pour une raison quelconque, même s’ils aiment leurs petits.

Décoder la colère

Le manque de patience avec les enfants est un symptôme et doit être considéré comme tel. Cela signifie que la question à résoudre n’est pas celle-ci, mais ce qui se cache derrière. Cela implique un travail de réflexion et d’honnêteté avec soi-même, afin d’identifier la ou les causes de cette situation.

Un bon point de départ consiste à commencer par réfléchir aux raisons qui ont motivé les parents à devenir parents. Ce n’est pas toujours le résultat d’un plan, et ne se produit pas toujours au moment le plus opportun. Cela peut être à l’origine de l’intolérance envers cette personne qui existe et demande une place dans la vie de ses parents.

Il est également utile de réfléchir à l’état de la relation du couple et aux lignes directrices proposées en matière de parentalité. D’où viennent ces lignes directrices ? Sur quoi se fondent-elles ? Fonctionnent-elles vraiment ?

Un père et son fils qui crient.

Les mesures d’urgence

La réflexion peut prendre du temps, mais il est très important de le faire, car c’est seulement ainsi que vous pourrez aller au cœur du sujet. En attendant, il existe des mesures qui méritent d’être envisagées pour modérer le manque de patience avec vos enfants. Vous pouvez essayer ce qui suit :

  • Ne parlez pas et ne jouez pas dans les moments de grande colère. La colère se résout d’elle-même et ne fait que nous faire commettre des erreurs. Il vaut mieux attendre un moment avant de faire ou de dire quelque chose.
  • N’essayez pas de tout contrôler. Il est important d’accepter que pendant la période de l’éducation des enfants, il n’y aura guère de moments où nous aurons un contrôle total de la situation. Il y a des réalités qui ne répondent pas aux attentes, alors il vaut mieux les dédramatiser.
  • Demandez de l’aide. Si le rôle de parent est perçu comme un fardeau qui accable l’énergie dont vous disposez, il est préférable de demander l’aide de votre partenaire, de vos amis ou d’un tiers.
  • Observez. Il est bon de prendre note des moments et des raisons qui déclenchent la colère, ainsi que du comportement des enfants à cet égard.

En outre, il est bon de discuter avec votre partenaire et de vous mettre d’accord sur les directives parentales et la répartition des tâches. Il convient également de se renseigner sur les meilleures stratégies d’éducation des enfants.

Cela pourrait vous intéresser ...
Découvrez 3 conseils pour gérer l’impatience
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Découvrez 3 conseils pour gérer l’impatience

L'impatience est un état dangereusement proche de l'anxiété. Nous abordons ici le sujet. Découvrez comment gérer l'impatience.



  • Elias, M. J. (2014). Educar con inteligencia emocional: Cómo conseguir que nuestros hijos hijos sean sociables, felices y responsables. DEBOLS! LLO.