Le loup des steppes, une oeuvre pour réfléchir

19 mars 2018 dans Art et psychologie 0 Partagés
loup des steppes

Parler d’Hermann Hesse, c’est parler de l’un des écrivains les plus renommés du XXe siècle. Parler de l’œuvre de Hesse, c’est parler de Siddhartha, de Demian et, bien sûr, de Le loup des steppes. Je voudrais néanmoins souligner que, outre e fait d’être un romancier, Hesse était également un essayiste, un poète, etc.

Hesse est un auteur très bien documenté, dont les influences se reflètent dans ses œuvres ; il était fasciné par le romantisme allemand, il admirait Goethe et Nietzsche, mais également Mozart et la poésie à forte influence philosophique indienne et chinoise. Lire Hesse suppose un voyage à travers toutes ces influences et cultures, mais aussi un voyage vers notre propre être, vers la nature humaine.

Le loup des steppes est l’une de ses œuvres les plus reconnues, et l’une des plus lues parmi la jeunesse au cours du XXe siècle. Il s’agit un roman court, mais profond, dans lequel l’auteur combine des éléments fantastiques avec ses propres pensées et idées. L’intrigue est présentée à travers une ressource littéraire connue sous le nom de manuscrit trouvé, c’est-à-dire que l’auteur se dissocie de son oeuvre et apparaît un nouvel auteur, l’auteur du manuscrit. Cette technique fut très utilisée tout au long de l’histoire de la littérature, nous la retrouvons notamment dans Don Quichotte. 

« Les vrais hommes ne possèdent rien. Le temps et l’argent appartiennent au médiocre et au superficiel. »

-Le loup des steppes-

hermann hesse

Le caractère autobiographique de Le loup des steppes

Il existe de nombreuses similitudes entre le personnage et l’auteur dans Le loup des steppesCette oeuvre correspond à certaines notes écrites par Harry Haller, le protagoniste, lors de son séjour dans une chambre louée. Le neveu du propriétaire trouve ces notes et réalise une brève introduction.

Le reste de l’oeuvre est relatée à la première personne et se divise en : « Annotations de Harry Haller, Seulement pour les fous », où le protagoniste se décrit comme un « loup des steppes », exprime ses rêves, ses délires, ses pensées et ses opinions divergentes ; « Traité du loup des steppes, pas pour tout le monde », un essai philosophique et psychologique qui permet au lecteur de se plonger plus profondément dans le monde de Harry et de comprendre sa personnalité. Enfin, nous trouvons une suite de  » Notes de Harry Haller, seulement pour les fous ».

Le roman nous immerge dans le monde de Harry, ses pensées et ses sentiments. Il s’agit d’un être solitaire qui ne parvient pas à s’intégrer dans le monde, invite à la réflexion, à trouver le sens de la vie dans une société moderne, une société pour les masses où il semble qu’il n’existe pas de place pour les intellectuels ou les individus différents. Il s’agit de la raison pour laquelle il n’est pas surprenant que cette oeuvre ait été largement lu par le public adolescent, étape de la vie où nous commençons à chercher notre place et à nous comprendre nous-mêmes.

loup des steppes

Le roman est marqué par son caractère autobiographique. Il s’agit d’un roman hermétique dans lequel la bourgeoisie de l’époque est critiquée. Cette oeuvre pénètre les profondeurs du protagoniste, s’interroge sur sa personnalité et son monde intérieur.

Nous pouvons y observer différentes formes de vie à partir de l’isolement du protagoniste. Nous y découvrons également le monde de la nuit, où les plaisirs sont poussés à l’extrême. Tout est possible, il n’existe aucune règle et les personnages se retrouvent impliqués dans un nuage de drogues, de musique, de plaisir et de sexe.

Certains des indices du caractère autobiographique de l’oeuvre sont :

  • Les initiales : le protagoniste de Le loup des steppes se nomme Harry Haller, dont les initiales coïncident avec celles de Hermann Hesse.
  • Vivre entre deux époques : l’auteur comme le protagoniste vivent entre deux époques, dans une période de transition, et sont des êtres solitaires et incompris.
  • L’idée du suicide : le « ne s’intègre pas », cette maladie des intellectuels du XXe siècle est très présente dans cette oeuvre. L’idée du suicide est récurrente, et Hesse lui-même a tenté de se suicider.
  • La femme : l’un des événements les plus significatifs de la vie de Hesse fut son divorce. Diverses réflexions sont réalisées sur ce thème tout au long de son oeuvre. Harry nous raconte qu’il était marié, mais que sa vie de famille s’est effondrée à cause de la folie de sa femme, de sorte qu’il s’est isolé et est devenu le loup des steppes.
  • Herminie : il s’agit du personnage féminin le plus significatif, son nom est le féminin de Hermann et souffre d’un dédoublement de la personnalité ; l’autre face du protagoniste.

Cette description du protagoniste correspond à la construction de l’archétype du superfluous man, très présent dans la littérature, lequel dépeins un homme cultivé, intelligent et mélancolique, encadré par le nihilisme. Harry Haller vit dans un monde dont il sent qu’il n’appartient pas, il s’agit d’un homme « supérieur », un intellectuel qui s’isole et vit dans un « être ou ne pas être » constant, essayant de se comprendre lui-même. Une sorte de Hamlet du XXe siècle.

« Comment ne pas être un loup des steppes et un pauvre anachorète au milieu d’un monde dont je ne partage pas les fins, dont aucun des plaisirs n’attire mon attention ? »

-Le loup des steppes-

Le loup des steppes, une réflexion psychologique

Le loup des steppes présente les principales caractéristiques de la Satire Ménippée, un genre où les personnages tendent à être des hommes intellectuels ridiculisés, chose que nous voyons dans l’œuvre de Hesse, notamment dans la partie finale de cette dernière. L’œuvre est une réflexion qui part de l’agonie du protagoniste et nous amène à la recherche du rire . 

Harry Haller est un homme cultivé et incompris qui est convaincu que vivent en lui un homme et un loup, lesquels  sont en conflit. Haller a perdu tout intérêt pour la vie, il est pessimiste, rien de ce qui l’entoure ne le rend heureux, et il méprise le monde dans lequel il vit et les individus qui l’habitent. Sa vie n’a aucune signification, jusqu’à ce qu’il rencontre une enseigne lumineuse qui l’invite à pénétrer dans un lieu appelé le Théâtre Magique.

Le Théâtre Magique est quelque chose comme le lapin qui poursuit Alice au Pays des Merveilles. Il s’agit de quelque chose qui attire son attention, bien qu’au début Harry n’ose pas entrer. Alice arrive dans un monde nouveau, complètement différent du monde dans lequel elle a l’habitude de vivre, dans ce lieu tout est possible et elle doit faire face à de nombreux dilemmes, elle ne parvient pas à se reconnaître elle-même, elle ne sait déjà plus qui elle est ; de forme similaire, cet appel que Harry ressent pour le Théâtre Magique est le commencement du nouveau monde qu’il s’apprête à découvrir.

jeu d'échecs

A la fin de l’oeuvre, Harry tombera dans ce terrier qu’est le théâtre et commencera son voyage vers ce nouveau monde pour découvrir la vraie nature de son être et la complexité de celui-ci. À travers des jeux, des personnages historiques et des situations excentriques, nous découvrirons la vraie nature de cet homme-loup, lequel devra apprendre à rire de lui-même.

Harry comprendra en ce lieu que de nombreux « moi » vivent en lui et que tous cohabitent dans une sorte de partie d’échecs, sa personne ne pouvant se limiter à l’homme et au loup, mais correspond davantage à une multitude de personnalités.

Le loup des steppes nous présente un bal masqué (non métaphorique) dans lequel le protagoniste doit se chercher lui-même. Une oeuvre hermétique et réfléchie sur le mal des intellectuels d’une époque qui, par ailleurs, représente un état de conscience.

« La schizophrénie est le début de tout art, de tout fantasme. De nombreux sages l’ont déjà plus ou moins réalisé, comme nous pouvons le voir, par exemple, dans La merveilleuse corne du prince, livre délicieux dans lequel le travail minutieux et appliqué d’un sage est anobli par la géniale coopération d’une multitude d’artistes fous et enfermés dans des asiles. »

-Le loup des steppes-


A découvrir aussi