Lorsque personne ne croit en vous : le pouvoir de la confiance personnelle

· 19 septembre 2018

Lorsque personne ne croit pas en vous, vous avez atteint le meilleur moment de le faire par vous-même. Ainsi, lorsque quelqu’un vous dira que vous ne valez rien, que votre chance est passée ou que votre ambition ne vous correspond pas, levez la tête et souriez. Pour poser des limites, vous êtes là et d’ailleurs ceux ayant besoin d’aide pour faire cela sont très peu nombreux. Le faire par vous-même vous donnera confiance. Vous obtiendrez ainsi une boussole plus stable sur laquelle vous aurez davantage de contrôle. Dans cet article, nous vous parlons de la confiance personnelle.

Parfois il faut le faire,  il faut se rapprocher et boire l’eau dans le bassin des lions. Ainsi, nous aurons une opportunité : celle de dresser la peur et de limiter son influence. L’insécurité est un mauvais compagnon. Ceux qui décident de rester à l’abri ne profiteront jamais des vues en hauteur où toutes les possibilités de l’infini s’éclairent sous nos yeux.

« Osez être courageux aujourd’hui et sachez que lorsque vous étendrez vos ailes, vous volerez. »

-Maria Demuth-

Abraham Maslow nous annonça que l’être humain vient au monde avec un potentiel quasiment illimité de développement personnel. Cela nous permet d’atteindre ce sommet de besoins où se trouvent les objectifs les plus élevés de bonheur et de bien-être. Ainsi, aussi curieux que cela puisse paraître, tout le monde ne parvient pas à atteindre cette cime (même si nos capacités nous le permettraient).

La raison ? A un moment ou à un autre, nous avons tous à faire avec un agent disposé à lester notre croissance personnelle. Nous pourrons le trouver dans de nombreux lieux car il agit fréquemment sans prévenir. Il peut se présenter derrière nos proches, nos amis, nos professeurs, nos camarades de travail ou directeurs d’entreprise. Nous parlons des figures qui nous coupent les ailes et nous persuadent du fait que nous n’avons pas de valeur…

la confiance personnelle quand personne ne croit en vous

Le complexe de Jonas ou lorsque nous n’avons pas confiance en nous

« Lorsque tu étais petit, tu avais de l’asthme. Très jeune, on t’a donc convaincu du fait que le sport n’était pas fait pour toi. Football, Karaté, Tennis ? Mieux vaut choisir quelque chose de tranquille. Choisis le dessin ou les échecs pour ne pas prendre de risque. Plus tard, tu annonces à ton professeur que tu souhaites être astronaute et il te regarde en mélangeant la dérision et l’ironie. Mais, tu n’es pas très bon en sciences ! Te répondit-il en riant. Mieux vaut opter pour une carrière en lettres.

A l’université en étudiant la Géographie et l’Histoire, tu décides d’être écrivain. Tu mets un an à écrire ton nouveau roman de science-fiction avec des touches spéciales et un grand sens de l’humour. Lorsque tu le présentes à un éditeur, il ne te répond pas ou le fait de manière standardisée.

Ton manuscrit n’en est qu’un de plus parmi des milliers. Ta famille et tes amis te suggèrent donc de l’oublier et de te concentrer sur un diplôme afin d’obtenir ta place de professeur dans le secondaire. Un professeur qui rêva un jour d’être sportif professionnel et plus tard astronaute, puis écrivain… »

Que faut-il faire lorsque personne ne croit en toi ? Le propre Maslow écrivit un livre très intéressant sur ce thème. Il s’intitulait The Farther Reaches of Human Nature. Dans ce livre, il expliquait que bien que la majorité d’entre nous ne soit doté d’un certain potentiel pour se réaliser, nous n’en profitons pas toujours. Nous nous limitons à fantasmer sur ce que nous pourrions faire, sur ce que nous pourrions obtenir…

Cependant, nous n’investissons ni les moyens, ni les conditions psychologiques pour y parvenir. Nous nous laissons conditionner par les opinions des autres et nous choisissons de nous installer dans notre zone de confort. Maslow nomma cette réalité le complexe de Jonas qui décrit les personnes conscientes de leurs capacités mais qui n’osent pas les développer par peur et par insécurité. 

Lorsque personne ne croit en nous : que pouvons nous faire ?

Il faut assumer qu’il existera toujours une ou plusieurs personnes nous affirmant que nous ne valons rien, que nous ne savons pas ou que nous ne pouvons pas donner vie à notre rêve, à notre projet, à notre envie. Lorsque personne ne croit en vous, il ne vous reste qu’une option (la plus logique et plausible) : croyez en vous et prouvez leur qu’ils avait tord. 

Un tel retournement de situation n’est pas facile et rapide à donner. Cela exige un travail intérieur adéquat qui pourra se baser sur trois dimensions. Approfondissons les.

que faire quand on ne croit pas en nous

1. Ne sois pas toi, sois celui que tu désires être

Nous sommes tous habitués à entendre « apprends à être toi-même ». Il est temps d’aller plus loin. D’affiner un peu cette idée. Si nous nous limitons à être « nous-même », il est possible d’adopter des habitudes qui ne nous sont pas bénéfiques. Si la peur, l’insécurité et le besoin d’approbation se trouvent dans notre « moi » actuel, nous aurons du mal à atteindre notre objectif.

L’idéal est de clarifier nos envies et nos désirs. Nous devons promouvoir la transformation intérieure afin d’unir de nouvelles forces et du courage avec lesquels nous parviendrons à avoir pleinement confiance en nous.

2.Un saut de foi entre la vie que vous avez et celle que vous désirez

Tout saut nécessite une impulsion et toute impulsion nécessite d’avoir la force nécessaire, la volonté, la motivation et l’optimisme. Ainsi, lorsque personne ne croit en vous et en vos possibilités, vous ne devez en aucun cas leur permettre de vous contaminer avec leur défaitisme et leur négativité. Créez vous un plan de route, organisez votre esprit et remplissez le de positivité et de détermination. C’est ainsi que les sauts les plus hauts sont données.

« Lorsque personne ne croit en vous, il n’y a qu’un chemin possible : être plus fort et optimiste que jamais. »

3. Si certaines personnes ne croient pas en vous, quelqu’un le fera

Atteindre un objectif requière sans doute d’avoir une forte confiance personnelle. Nous vivons dans des schémas sociaux. Ainsi, atteindre un objectif et la réussite n’est pas quelque chose que nous pouvons faire par nous-même. Un triomphe nécessite de la reconnaissance, une promotion. La reconnaissance de nos mérites par des tierces personnes.

Ne nous laissons donc pas détruire par les critiques négatives. Ne baissons pas la tête face à ceux qui à un moment donné doutent de nous et ironisent nos idées. En fin de compte, les grandes réussites n’ont jamais eu de début simples. A un moment, les bonnes personnes apparaîtront et elles sauront voir et apprécier les valeurs de notre intérieur.

Pour conclure, il vaut la peine de se rappeler une fois de plus que ce raisonnement nous dit que : le contraire du courage n’est pas la peur ou la lâcheté, c’est la conformité. C’est notre authentique problème : nous nous conformons avec ce que nous avons déjà et nous validons les commentaires que les autres font.

Commençons par douter de ceux qui éteignent nos rêves. Ceux qui nous suggèrent de descendre de la Lune. De cesser de croire en un rêve ridicule. Aucun objectif n’est ridicule s’il tourne dans notre esprit et dans notre cœur depuis un moment. Défions la peur et vainquons le conformisme pour atteindre nos propres sommets.