Comment l’intuition influence-t-elle notre vie ?

· 12 octobre 2015

 

 
“Enterrée au plus profond de chacun d’entre nous, se trouve une conscience instinctive et sincère qui nous offre, si nous nous le permettons, le guide le plus sûr » 
Le Prince Carlos
 

Notre cerveau fonctionne en gérant une grande quantité d’information inconsciente derrière la toile de fond, et sans nous dire ce qu’il en fait.

Pourtant, la conscience survalorise sa capacité à contrôler et nous pensons que nous pouvons absolument tout gouverner.

Seulement, parfois, nous nous rendons compte que quelque chose est en train de se passer, que quelque chose ne fonctionne pas ou qu’une personne ne nous plait pas.

Des chercheurs comme Kanheman et Tversky ont différencié deux voies grâce auxquelles l’esprit humain travaille : une autoroute analytique et préméditée et une route secondaire automatique et intuitive, qui fonctionne par des raccourcis mentaux ou des associations apprises.

C’est pour cela que nous pouvons nous former l’image d’une personne en quelques instants.

Nous pouvons appeler cela le sixième sens mais, le fait d’évaluer n’importe quelle chose comme étant bonne ou mauvaise en moins d’un quart de seconde peut aussi nous apporter des problèmes, comme nous allons le voir dans la suite de cet article.

Pourtant, le fait de discriminer rapidement ce qui peut être dangereux pour notre intégrité physique ou émotionnelle, est un pilier important pour notre bien-être et pour notre survie.

Il existe un fondement affirmant qu’aujourd’hui, les femmes ont une plus grande capacité à discriminer et à lire rapidement les émotions étrangères, pour savoir si elles sont feintes, si l’autre ment ou si un conjoint les aime vraiment.

Le fait de gérer ces indices devient une action automatique et confirme que nous grandissons et que nous exploitons davantage notre sens intuitif. 

Ainsi, en amour, le pouvoir de l’intuition a une plus grande importance car même si l’on ne sait pas exactement ce qui nous fait penser que quelqu’un nous aime ou non, nous ne nous trompons pas souvent. Il semblerait que le coeur a des raisons de se laisser guider par ce sixième sens. 

L’intuition se transforme, tout simplement, en la reconnaissance des situations, des types de personnes ou des conséquences qui auront une influence sur ce que l’on fait et sur ce que font les autres.

Mais l’intuition peut également être dangereuse car le fait de ressentir à l’excès et de ne pas penser suffisamment peut nous réserver bien des surprises.

Les dangers de l’intuition 

Comme apprentissage de vie, nous acquérons un sens intuitif qui nous permet de réaliser des jugements sans efforts et d’agir rapidement. Cependant, nous pouvons nous tromper, et d’ailleurs, nous nous trompons souvent.

Ces mêmes raccourcis qui nous apportent l’intuition peuvent mener à des erreurs gravissimes.

Un exemple clair se trouve dans les journaux dans lesquels nous pouvons voir des policiers agir de manière irrespectueuse envers un Africain, un Hispanique ou un Arabe, car ils pensent qu’il est dangereux.

Il nous faut donc nous contenir et essayer d’élaborer mentalement des situations hypothétiques dans lesquelles nos préjugés peuvent agir de manière erronée.

C’est-à-dire que nous ne devons pas désespérer quand nous nous rendons compte que nous sommes en train d’agir à cause de suppositions ou de préjugés, sans grand fondement.

Il n’y a pas de mystères, l’important est la manière dont nous agissons quand nous nous en apercevons. Les sentiments ne doivent pas nous dominer et nous devons les raisonner avant d’agir. 

Pourquoi ressentons-nous des choses sans fondement?

Le président Georges W. Bush n’avait pas tort lorsqu’il a dit que les terroristes pouvaient tuer avec presque n’importe quelle arme.

Après les attentats du 11 septembre 2001, de nombreuses personnes ont souffert d’une anxiété extrême quand elles prenaient l’avion.

Malgré le fait que l’on a 37 fois plus de risques d’avoir un accident dans un bus que dans un avion, sans parler d’une attaque terroriste, les gens n’avaient pas peur de rouler sur les routes.

La conséquence de cela fut une augmentation énorme des victimes mortelles d’accidents automobilistes : le taux de mortalité sur les routes a triplé !

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles nous ressentons une plus grande crainte face aux phénomènes de mort dramatique (un accident d’avion) que face aux phénomènes qui volent la vie de millions de personnes chaque année de manière silencieuse (comme le tabagisme).

Le fait que nous soyons des juges viscéraux constitue l’un des plus grands dangers car cela nous rend aveugle et ne nous permet pas de prendre des décisions cohérentes.

Si nous nous préparions à cela, nous pourrions faire face à la plus grande arme des terroristes, qui est la peur démesurée.

Le fait d’être un juge viscéral comporte des risques, mais nous ne pouvons pas oublier que la pensée critique et la posture la plus intelligente commence à donner ses fruits quand nous écoutons ce moi intérieur qui nous crie en silence des choses telles que : Ne laisse pas cette personne s’approcher de toi, n’aie pas peur de changer de vie, laisse-toi guider par tes rêves et fais ce que tu désires…

Image de Stocksnapper