L’importance d’apprendre aux enfants à bien manger

· 8 décembre 2018
Apprendre aux enfants à bien manger doit être un enseignement procuré au cours de premières années de vie. C'est sans aucun doute un défi, mais si l'on peut apprendre à un enfant à lacer ses chaussures ou à se laver les dents, on peut aussi lui apprendre à s'alimenter sainement.

Dans notre société, l’alimentation chez les enfants a traditionnellement été le fruit d’un conflit constant en raison de la préoccupation des adultes de leur faire manger ce qu’il faut à tout moment. Cependant, la véritable difficulté ne se trouve pas dans le fait de manger, mais dans le fait de bien manger, afin de prendre soin de notre santé. 

La variété des saveurs pour les enfants

Les bébés commencent à expérimenter les différentes saveurs après leurs six premiers mois. En effet, on introduit à cette période les fruits et la purée de légumes dans leur alimentation. A ce moment, il n’y a rien de plus problématique que le fait d’apprendre aux enfants à bien manger. En fait, les couleurs marquées et les saveurs sucrées aident considérablement les enfants à accepter les nouveautés alimentaires.

Le défi se présente lorsqu’il faut intégrer des saveurs moins appétissantes et plus variées au régime alimentaire. A ce moment là, les parents doivent agir. La meilleure manière de procéder dans ces cas là est la suivante : présenter la nourriture de manière positive, en insistant mais sans pour autant obliger. Il n’est pas nécessaire de laisser l’enfant pendant des heures sur sa chaise en attendant qu’il se décide à manger.

La véritable clé consiste à pousser l’enfant à expérimenter différentes saveurs par cuillerées afin qu’il s’y familiarise ensuite petit à petit. Le fait de mélanger dans des purées les aliments non acceptés à des aliments acceptés peut aider l’enfant à découvrir de nouvelles saveurs. C’est le début de l’enseignement pour apprendre aux enfants à bien manger.

découvrir de nouvelles saveurs et bien manger

L’imitation pour apprendre aux enfants à bien manger

Normalement, les enfants utilisent leurs parents et frères et sœurs aînés pour guider leur comportement. Pour cette raison, il est très recommandé de placer un enfant devant son père ou sa mère mangeant un fruit, des légumes ou goûtant des aliments inconnus. C’est une méthode efficace pour réveiller la curiosité.

Il est également important que l’enfant voit ses parents refuser des aliments qui ne sont pas bons pour leur santé comme par exemple des produits contenant un niveau élevé de sucre raffiné. Pour apprendre aux enfants à bien manger, il faut commencer par leur montrer ce qu’il est bon ou non de manger. 

Le problème du sucre

La saveur sucrée et la composition des produits sucrés ont des effets puissants sur les enfants mais également sur les adultes. 

  • Les aliments composés de saveurs très sucrés et peu naturelles favorisent le rejet d’aliments composés d’un taux normal de sucres naturels.
  • Le sucre active le circuit de la récompense cérébrale de la même manière que pourraient le faire certaines drogues. Pour cette raison, il créé une addiction. De plus, certaines études prouvent le fait que certains enfants dépendants au sucre sont plus sujets à développer des addictions à d’autres substances à l’âge adulte. 
  • La sensation de fausse énergie que les sucres raffinés génèrent augmente l’hyperactivité chez les enfants et favorise les changements d’humeur.
  • De nombreuses maladies et désordres sont liés au sucre tels que le diabète, l’obésité, les maladies cardio-vasculaires, etc. 

En fait, la consommation de sucre globale de la population est généralement plus élevée que les recommandations. Ce n’est pas uniquement un risque pour la santé infantile, c’est un risque pour la santé adulte également.

pour apprendre à bien manger à un enfant, ne pas lui donner trop de sucre

Le surpoids, le principale risque d’une mauvaise alimentation

La nature nous a dotés d’un mécanisme incroyable d’utilisation des nutriments que nous apportons à notre organisme. Mais que se passe-t-il lorsque l’apport est supérieur aux dépenses ?

C’est très simple : notre corps fait du stockage. L’inconvénient est que notre corps ne stocke pas les nutriments comme s’ils étaient de l’argent à la banque en les plaçant dans un tiroir de nourriture externe à notre corps. Non. Le corps stocke les nutriments sous forme de graisse. Lorsqu’une accumulation excessive de graisse se produit, l’organisme développe du surpoids ou même de l’obésité, une forme de surpoids plus sévère.

Le surpoids suppose l’accumulation visible de graisse dans des zones principales telles que le ventre et donc, l’augmentation du volume et du poids corporel. Bien que différents niveaux d’obésité existent en fonction de la relation entre la taille et le poids, aucun des niveaux n’est considéré comme adéquat.

Les enfants et le surpoids

Actuellement, le nombre élevé d’enfants en surpoids dans les cours de récréations est très normalisé. Il semblerait que cela soit quelque chose d’aussi banal que la couleur des cheveux ou la couleur des yeux. Néanmoins, loin de cette observation, le surpoids est un grand problème pour le développement des petits pour les raisons suivantes :

  • Le risque pour la santé physique. Par exemple, les articulations des personnes atteintes de surpoids expérimentent plus de difficultés que celles des personnes n’en souffrant pas. Le surpoids peut être le précurseur de maladies cardiovasculaires, rénales et pulmonaires.
  • Le risque pour la santé psychologique. Les enfants atteints de surpoids sont généralement victimes de moqueries. Et de commentaires dévalorisants de la part de leurs camarades. Voire même de leurs professeurs pendant leur vie scolaire. Cela peut considérablement miner leur estime personnelle et affecter grandement leur vie adulte.
  • Le risque pour l’économie. Le surpoids et l’obésité requièrent une attention particulière. Et une plus grande consommation de médicaments. En raison des maladies qu’ils peuvent provoquer.

Prévenir est toujours le meilleur moyen de soigner

Investir des ressources et des stratégies pour favoriser une alimentation saine et la réalisation d’activités sportives suppose une assurance contre la vie sédentaire et les risques postérieurs qu’elle implique.

Cependant, lorsqu’il s’agit de favoriser une alimentation correcte, il ne faut pas laisser de côté les plus petits. Ils doivent également être acteurs de leur propre apprentissage. Les parents et tuteurs doivent leur expliquer les avantages et l’utilité d’une bonne alimentation.

La prévention en apprenant aux enfants à bien manger est préférable les économies qu’elle suppose. Mais aussi pour éviter le gâchis lié à l’apparition d’une situation de surpoids pour l’organisme. Prévenir les problèmes dans la santé infantile revient à agir sur la santé future.