Les 5 plus grands ennemis de la santé cérébrale

12 décembre 2017 dans Psychologie 246 Partagés
santé cérébrale

Une bonne santé cérébrale dépend de nombreux facteurs. Les plus importants sont l’exercice et l’oxygénation. Cependant, les aliments que nous consommons jouent aussi un rôle décisif. Ils nous apportent ou nous enlèvent des substances qui influent directement sur le fonctionnement de notre cerveau.

L’alimentation saine se base sur des produits naturels. Il faut surtout maintenir un équilibre. Rien de ce qui est mangé en excès n’est bon. Il ne faut pas non plus introduire d’aliments industriels dans le régime car ils sont trop transformés. Surtout ceux qui possèdent des grandes quantités de sucre, de sel ou de graisse.

Très souvent, l’état d’âme, la capacité d’apprendre ou la mémoire sont affectés par la consommation de certains aliments. Il s’agit de produits incluant des composants qui ont le potentiel d’affecter le système nerveux et surtout le cerveau. Il est donc important d’y faire attention.

Certains composants se retrouvent dans la majorité des aliments transformés mais passent inaperçus. On les remarque seulement en regardant les ingrédients même si, très souvent, leur nom ne nous aide pas. Nous allons maintenant vous signaler cinq de ces aliments et composants qui doivent être évités pour bénéficier d’une bonne santé mentale.

« Nos vies ne sont pas entre les mains de dieux mais dans celles de nos cuisiniers. »

-Lin Yutang-

1. Le gluten

Le gluten est un ensemble de protéines qui se trouve dans plusieurs céréales. Même si elles sont toutes différentes, on leur donne ce nom générique en raison de leurs nombreuses similitudes. On les retrouve dans le blé et ses variantes, l’orge, le seigle et d’autres aliments semblables.

Ces protéines se collent à l’intestin grêle et provoquent des désordres métaboliques, digestifs et immunologiques. Certaines personnes sont plus sensibles au gluten. D’autres n’y sont pas vraiment sensibles même si, presque dans tous les cas, il génère des affectations. Le gluten est l’un des ennemis de la santé cérébrale car il affecte le système nerveux en général.

aliments avec gluten

2. Les édulcorants artificiels

Les édulcorants sont des substances qui substituent le sucre dans les aliments. Certains sont naturels mais la majorité sont artificiels. On sait qu’ils altèrent la santé cérébrale. En fait, beaucoup les appellent des « poisons pour le cerveau » parce qu’ils produisent une excitation dans les neurones.

L’aspartame et la saccharine, deux édulcorants artificiels, ont été associés à certains troubles du système nerveux. Parmi eux, on retrouve la dépression, l’anxiété, les migraines récurrentes et les difficultés avec le langage. Ces substances sont présentes dans un grand nombre de produits industriels. En général, dans tous ceux qui portent l’étiquette « light » ou « réduit en sucre ».

3. Le glutamate monosodique

Presque tous les aliments emballés ou en boîte présentent ce composant. Il s’agit d’un sel très concentré. On l’emploie pour conserver la nourriture et pour donner plus de saveur aux aliments, ainsi qu’une odeur plus prononcée. Il a été prouvé que sa consommation stimule la production de dopamine dans le cerveau.

La dopamine génère une sensation de bien-être momentané. Cependant, le glutamate monosodique compte aussi un haut composant « d’excitotoxines ». Il existe de nombreux indices qui montrent que ces éléments affectent la santé cérébrale. Le glutamate monosodique est même associé à des maladies graves comme Parkinson, Alzheimer, la démence et la fatigue chronique.

glutamate monosodique

4. Le sucre raffiné

Le sucre est considéré comme l’un des « trois poisons blancs » avec le sel et la farine raffinée. Actuellement, il s’agit de l’un des composants les plus utilisés dans différents types de nourriture. Sa consommation prolongée donne lieu à différentes difficultés et met aussi en danger la bonne santé cérébrale.

Le sucre raffiné limite la fonction d’une protéine appelée BDNF. Celle-ci a d’importantes fonctions dans le système nerveux, comme protéger la mémoire et faciliter la connexion entre les neurones. Il a été vérifié que les personnes souffrant de schizophrénie et ou de dépression deviennent encore plus malades lorsqu’elles consomment régulièrement du sucre.

5. Le fluor

Le fluor est un élément ajouté à l’eau potable, principalement pour garder sa pureté et sa salubrité. Même s’il est imperceptible, il se trouve dans l’eau qui sort du robinet. Ce composant a été sévèrement remis en cause. On le suspecte d’être lié au faible rendement intellectuel et à l’altération de certaines fonctions cognitives.

eau du robinet

Le Réseau d’Action du Fluor (FAN) a présenté 34 études qui semblent appuyer ce fait. Des organismes comme l’UNICEF se sont aussi prononcés contre le fluor dans l’eau. On sait qu’il atteint des doses encore plus concentrées dans l’eau en bouteille.

Pour maintenir une bonne santé cérébrale, il vaut mieux consommer des aliments frais. Les plus grands ennemis du système nerveux se trouvent dans les aliments emballés et transformés. En plus de ne pas avoir une haute valeur nutritionnelle, ils provoquent des maladies. Alors, si vous le pouvez, évitez-les.

A découvrir aussi