Lettre de ma facette la plus méconnue

9 octobre 2015 dans Emotions 0 Partagés

Il y a 10% que tu ne connaîtras jamais de moi. Tu peux te forcer autant que tu le veux mais tu n’arriveras jamais à le déchiffrer. De fait, il y a 5% de moi que je ne connaîtrai moi-même jamais et, sans vouloir paraître orgueilleux, cela fait plus longtemps que je vis avec moi-même que toi.

Le fait que tu ne connaisses pas cette partie de moi ne signifie pas qu’elle soit mauvaise ou perverse, ou qu’elle manque de sentiments ou d’empathie.

Simplement, elle ne te paraîtra jamais logique ni rationnelle et tu ne pourras jamais la prévoir.

Excuse-moi si je ris alors que tu essaies d’obtenir quelque chose et que cela te désespère, c’est que j’ai le sentiment que tu es un petit enfant qui essaie d’atteindre le paquet dans le rayon le plus haut… Ou qui essaie de toutes les manières possibles d’emboîter un morceau de casse-tête avec toutes les pièces, alors que la seule qui fonctionne est tombée sous la table. 

Attend. Tu grandiras et, même si tu n’es pas assez grand pour l’atteindre, tu seras suffisamment fort pour soulever l’échelle qui t’y mènera.

Peut-être que tu ne voudras plus y arriver car tu préfèreras vivre avec la réalité que tu es capable de percevoir, car cela ne t’inquiète plus.

amour-olga-420x280

Oui, je comprends. Tu as peur que cette partie de moi te fasse souffrir. Concernant la partie de moi que j’ai l’avantage de connaître, je te dirai de ne pas avoir peur, concernant le reste, je peux seulement te dire que j’aimerais que tu t’y risques.

Je ne peux pas t’obliger, ni te le demander, je peux seulement t’exprimer mes désirs, mais je ne sais même pas si c’est juste car je crois que j’emmène avec moi la meilleure partie.

Ma partie imprédictible peut te faire du mal, mais c’est aussi l’une des raisons importantes pour laquelle tu es avec moi.

C’est celle qui te surprend, qui me transforme en Charlie dans un monde de personnes plus semblables que différentes. 

… Et tu aimes Charlie…

…Et j’aime celui qui, tous les jours, cherche Charlie…

…C’est-à-dire, toi…

…Et je t’aime, aujourd’hui et maintenant avec cette partie imprédictible car elle bat en même temps que mon coeur. Elle est en harmonie avec les sentiments que je ressens et dans le fond, avec toi aussi car ils font partie de 90% de ce que tu connais.

Mon engagement est de t’aider à vivre avec elle, quelque chose que je n’arrive peut-être pas très bien à faire.

Mais personne ne naît en sachant tout et comme je te l’ai dit auparavant, je trouve cela attendrissant lorsque tu tapes dans le paquet du haut du rayon.

Tu as beaucoup de choses à dire sur ma vie, mais laisse-moi avoir le dernier mot même si tu n’es pas d’accord, laisse-moi choisir avec qui j’ai des relations et la manière dont je le fais.

Laisse les autres m’aimer comme je suis et je serai, et non pas comme une ombre de ce que je suis ou que je serai. 

Liberte-Captura-420x267

N’essaie de me faire rentrer dans une boîte car il n’y a pas de moule pour moi. Tu devras le construire toi-même et malgré tout, il y aura des contours qui ne s’emboîteront jamais.

Ne réclame pas le droit de déchiffrer ces 10% car sinon, ils resteront silencieux et cachés, j’arrêterai d’être Charlie et tu arrêteras de me chercher chaque jour. Tu arrêteras de m’aimer et je serai profondément triste.

Cela ne vaut pas la peine de perdre un instant pour ce que nous deux méconnaissons. Cependant, je crois fermement au fait que ce que nous avons imaginé ensemble vaut au moins deux vies.

Ainsi, d’une certaine manière, je te demande d’être complice de ma propre ignorance, pour qu’ensemble et sans hâte, nous commencions à nous poser des questions.

Comme un fil d’espoir, pensez que la dernière chose qui est tombé du haut de ce rayon et que vous n’arrivez pas à atteindre, est cette lettre que vous écrit une personne amoureuse…

A découvrir aussi